Ligue 1 – 6ème j. | Les notes de Strasbourg – Amiens (3-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Kenny Lala (7,5)  : Fidèle à lui-même, Kenny Lala a encore multiplié les courses vers l’attaque, se montrant très dangereux sur la cage amiénoise. Et, petit bonus : son goût pour le but adverse ne lui a cette fois pas coûté son repli défensif, souvent très bien réalisé face à un Cornette pourtant particulièrement remuant en première mi-temps. Il vient ensuite nettoyer la lucarne de Gurtner sur coup-franc, avant de permettre à Corgnet d’en faire de même. La Meineau a trouvé son héros.

 

 

 

Strasbourg (5-3-2)

 

 

Sels (5,5) : Ses interventions n’ont pas été légion, mais le gardien belge a su répondre présent aux moments où sa défense en avait besoin. La réciproque n’a pas véritablement fonctionné, puisqu’il peut en vouloir à Caci, Lala et Mitrovic sur le but picard. Il a nettement moins vu le cuir en seconde période, pour le grand plaisir de La Meineau.

 

Carole (5,5) : Placé très haut sur son côté gauche, Lionel Carole a été pris de nombreuses fois à revers par les offensives amiénoises en première période. Il n’est notamment pas au marquage lors de l’ouverture du score des Picards. Il a eu la bonne idée de se replacer plus efficacement en seconde période, profitant même d’un nombre de phases offensives à négocier plus important. Le travail paie.

 

Caci (5,5) : Parfois à la limite de la faute, mais souvent très juste face aux attaquants amiénois, Caci a réalisé une prestation globalement très solide. Le but de Krafith, où il brille par son mutisme défensif, ainsi que sa quasi-passe décisive à Konaté en fin de match, viennent ombrager un peu le tableau.

 

Martinez (6) : Très précieux sur les relances, Martinez s’est également permis quelques percées intéressantes, notamment en seconde période où il a offert une solution de tirs lointains. Et du droit comme du gauche, s’il vous plaît.

 

Mitrovic (4) : En véritable dernier rempart de Strasbourg, Mitrovic a souvent laissé ses compères de charnière centrale s’occuper de relancer. Lui s’est plutôt chargé de gratter tous les longs ballons amiénois, avec pas mal de réussite. On ne pourra en revanche pas en dire de même sur ses interventions balle au pied, parfois risquées. Sa maladresse est en grande partie responsable sur l’ouverture du score, alors qu’il frôle le csc une demi-heure plus tard.

 

Lala (7,5) : Voir ci-dessus. 

Liénard (4,5) : De retour après un remplacement avorté par Grimm face à Montpellier, il n’a pas plus rassuré que son coéquipier au milieu de terrain. Si tout n’a pas été noir, ses choix offensifs ont rarement payés, et ses coups de pied arrêtés ont pris un petit coup de vieux. Rien à redire en revanche sur son boulot défensif, très propre. Remplacé par Corgnet (7) à la mi-temps, qui change tout en prenant le rôle de meneur de jeu. Il vient inscrire le second but au bout d’une superbe action collective : un symbole, tant son aisance technique et ses qualités offensives ont libéré la formation strasbourgeoise.

 

Sissoko (6,5) : Encore un match plein pour le jeune Alsacien. Tranchant en attaque, où il a empilé les relais intéressants avec Da Costa et Martin, les fautes provoquées et les phases de jeu, Sissoko a également très bien épaulé Liénard dans la récupération du ballon. Si les Amiénois ont très peu vu le ballon en première période, c’est en partie grâce à lui.

 

Martin (5,5) : Après cinq premières minutes de jeu à l’avantage d’Amiens, Jonas Martin a permis au bloc strasbourgeois de souffler un peu, grâce à sa qualité technique et ses prises de balle assurées. Il est nettement moins en vue jusqu’à la seconde période, où il s’est remis dans le sens de la marche.

 

Mothiba (5) : Il n’a pas connu la même réussite que face à Montpellier. Pour sa première titularisation, Mothiba a beaucoup peser sur la défense de l’AAC, mais c’est à peu près tout. Beaucoup d’envie et de tentative de remises en pivot avortées et un marquage à la culotte strict de la part de la charnière amiénoise plus tard, l’ex-Lillois sortait tête basse, remplacé par Zohi. Le duel à distance entre Ajorque et Mothiba semble relancé.

 

Da Costa (6) : Si son entente avec Kenny Lala continue de faire des étincelles, l’avant-centre strasbourgeois a eu beaucoup de mal à se procurer des occasions. Un beau rush seulement en première mi-temps, conclu par une frappe à l’arrache et inespérée. Il s’est montré plus disponible en seconde période, coulissant volontiers sur le côté droit. Avec beaucoup plus de réussite, puisqu’El Nuno a fait vivre un véritable enfer à Amiens en seconde période. Justement récompensé par un troisième but. Remplacé par Grimm, venu faire un coucou à Gurtner, qu’il avait déjà rencontré en National il y a deux ans, toujours sous les mêmes couleurs.

 

 

Amiens (4-2-3-1)

 

 

Gurtner (4) : L’enfant de Strasbourg a longtemps décidé de dégoûter sa ville natale. S’il n’a pas eu d’arrêts spectaculaires à réaliser en première période, il n’en reste pas moins que ses interventions ont été précieuses et rassurantes. En revanche, il n’est pas exempt de tout reproche sur l’égalisation de Lala et se fait crucifier deux nouvelles fois par Corgnet et Adenon.

 

Krafth (5,5) : Le Suédois n’en finit plus de surprendre. Décisif et auteur de son premier but de la saison, le latéral n’a pas cessé de proposer des solutions offensives, tout en restant dans le bon tempo sur ses interventions défensives. L’un des seuls Picards à être resté à peu près constant pendant la totalité du match.

 

Adenon (3,5) : Le défenseur central de la Licorne a été irréprochable sur ses tacles, et a gratté beaucoup de ballons dans ses duels avec les attaquants strasbourgeois. Sa seconde période est le miroir inverse, puisqu’il se montrera incroyablement fébrile et régulièrement à la limite du licite. Averti puis auteur du troisième but strasbourgeois, contre-son-camp.

 

Gouano (4,5) : Solide en première période et émoussé en seconde, Gouano a été l’ombre d’Adénon : similaire, mais moins en vue.

 

Lefort (5) : Celui qui remplaçait Dibassy vient de faire une excellente opération. S’il a été moins présent devant que son pendant côté droit, Krafth, Lefort a tenu la barque en défense face à des ténors appelés Sissoko et Lala. Pelissier doit sûrement être très heureux de pouvoir compter sur un autre probable latéral titulaire.

 

Gnahoré (5,5) : Le numéro 5 d’Amiens a été absolument partout sur le terrain, en première période. Non content de gratter un nombre incalculable de ballons devant sa défense, Gnahoré s’est même offert le luxe de réaliser une passe décisive sur l’ouverture du score. Très intéressant pour la suite.

 

Monconduit (5): Quasiment pas pris à défaut par les offensives strasbourgeoises en première période, Monconduit a vécu une seconde partie de match bien plus compliquée, à l’image de toute son équipe. Dépassé, il a également moins pesé devant le but strasbourgeois.

 

Cornette (4,5) : Une première période marquée sous le signe de l’hyperactivité, puisque Cornette a énormément tenté … parfois à tort. Un bon intérim, mais sans plus. Et sa deuxième période, pas translucide mais au moins transparente, ne va pas jouer en sa faveur.Remplacé par Timite, timide.

 

Ganso (4) : Propre mais discret, le meneur Ganso n’a pas encore la caisse pour tenir 90 minutes. Il en a fait 66 avant d’être remplacé par Konaté, qui a préféré tirer hors du cadre quand Amiens pouvait encore y croire.

 

Kurzawa (4): Une titularisation attendue après son premier but la semaine dernière face à Lille. Le soufflé a fait pschittt, tant le gaucher polonais a eu du déchet et a mal exploité les coups de pied arrêtés qu’il tirait. Remplace par Bodmer, toujours debout.

 

Ghoddos (4) : Il n’a pas confirmé sa superbe apparition face à Lille la semaine dernière. Souvent obligé de dézoner, son positionnement en avant-centre lui réussit beaucoup moins. Il n’a quasiment pas pesé sur la défense bleue et blanche, et a complètement foiré un corner important en seconde période en prime. Il est néanmoins à l’origine de l’ouverture du score, sur un déboulé côté droit.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.