Ligue 1 – 5ème j. | Les notes de Toulouse – Monaco (1-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Sangaré (6,5) : On pourrait s’attarder sur l’arbitrage de monsieur Buquet mais Sangaré mérite sans aucun doute bien plus ces quelques lignes. Encore une prestation assez impressionnante de sa part que ce soit à la récupération du ballon mais aussi dans sa capacité à réaliser les premières relances. Toujours disponible afin de proposer une solution au porteur de balle, il a su casser des lignes ou donner le ballon en une touche en fonction des moments. Malgré quelques erreurs techniques qui peuvent encore se corriger, il affiche une sérénité assez folle dans son jeu.

 

Toulouse FC

Reynet (5) : Sauvé par son poteau sur le centre-tir de Chadli, il a su intervenir parfaitement sur le centre Diop mais également devant Sylla sur un ballon en profondeur. Il ne peut pas grand chose sur la superbe frappe de Tielemans même si sa position légèrement avancée lui a été préjudiciable.

Amian (6) : Très solide prestation de la part de Kelvin Amian. Méconnaissable en début de saison, il est en train de se montrer sous son meilleur jour. Intraitable en défense, il n’a jamais été pris, et a même permis quelques relances très propres.

Fortes (4) : Un niveau de jeu affiché assez inquiétant, que ce soit par son manque de vitesse ou d’anticipation sur les longs ballons mais aussi ses relances ratées. Titularisé suite à la suspension de Todibo, il n’a clairement pas affiché une assurance à toute épreuve.

Jullien (5) : Quelques relances ratées mais il a surtout du jouer le pompier pendant une grande partie du match. Si son manque de repères avec Fortes est une possible explication, il a aussi été pris de vitesse par l’attaquant monégasque sur quelques longs ballons.

Moubandje (6) : Tout comme Amian de l’autre côté, il a été particulièrement bon dans les tâches défensives. D’ailleurs l’ASM est beaucoup passée par le coeur du jeu pour trouver des solutions dans le camp toulousain. Il a également apporter sur le plan offensif, avec des relances balle au pied de son camp  mais aussi des actions sur lesquelles il est venu proposer une solution.

Sangaré (6,5) : Voir ci-dessus.

Bostock (5) : Volontaire, l’ancien Lensois, souvent en retard sur le porteur de balle a laissé des espaces dans le coeur du jeu offrant des possibilités aux joueurs monégasques. S’il a fait beaucoup d’efforts défensifs, c’est aussi car il s’est souvent retrouvé mal placé.

Garcia (5,5) : Intéressant pendant la première demi-heure, il a créé des brèches dans la défense monégasque en apportant le danger dans la surface. Malheureusement ses coéquipiers n’ont pas su profiter de ses bons ballons. Un peu dans le dur quand le TFC a moins tenu le ballon. Remplacé par Durmaz (64′).

Dossevi (5) : Pas toujours en réussite sur ses tentatives dé débordements, il a tout de même posé des problèmes à Henrichs. Mais même lorsque il a pris lé défenseur monégasque dans ses dribbles, ses choix de passes se sont révélés infructueux. Remplacé par El Mokkedem (76′).

Gradel (6) : Bien pris par Sidibé, il a su trouver les solutions pour apporter autrement à son équipe notamment en jouant beaucoup plus dans l’axe ou en demandant le ballon dans la profondeur sur des dédoublements de passes. Une bonne capacité d’adaptation face à la défense de Sidibé.

Sanogo (4) : Transparent dans ce match, il n’a pas été présent à la réception des centres de Gradel et Dossevi. Jamais dans le bon rythme non plus pour recevoir les bons ballons de Garcia, il n’a clairement pas été à son avantage dans cette partie. Un peu en difficulté face à la vitesse de jeu mise par ses coéquipiers. Remplacé par Leya Iseka (59′).

 

AS Monaco

Benaglio (5,5) : Si l’ASM a subi pendant la première demi-heure, il n’a été sollicité qu’une fois et a réalisé un bel arrêt devant Dossevi. Avant l’égalisation de Leya Iseka, il venait de sortir un ballon sur une frappe de l’attaquant. Sur le but toulousain, il ne peut que dévier la trajectoire du ballon dans les buts.

Sidibé (5,5) : Pour son retour en tant que titulaire, le champion du monde a réalisé une bonne partie. Et pourtant face à Gradel ce n’était pas gagné d’avance. Il a forcé le toulousain a trouvé des solutions pour ne plus passer sur son côté et n’a été pris par l’Ivoirien qu’à deux ou trois reprises.

Glik (5,5) : C’est terrible à dire mais il a été très bon. Si Sanogo n’a jamais pu exister dans cette partie c’est en partie grâce à lui. Mais malheureusement c’est aussi lui qui remet bien involontairement le ballon dans les pieds de Leya Iseka sur le but égalisateur. Et c’est également lui qui commet une main (non sanctionnée) en tant que dernier défenseur. Il a su jouer de son expérience et de sa malice à l’image de cette action.

Jemerson (4) : Glik a été bon, autant que Jemerson ne l’a pas été. Souvent en retard dans les duels, incapable d’anticiper et de prendre le dessus sur son vis-à-vis il aurait aussi pu ne pas terminer le match suite à un tacle qui aurait pu lui valoir un second jaune. Il s’en sort bien sur ce coup mais c’est surtout son niveau qui inquiète à quelques jours d’affronter l’Atletico Madrid.

Henrichs (5) : Souvent à la limite, il a commis beaucoup de fautes comme Manu Garcia. Malgré sa bonne défense sur Dossevi, il a semblé étrangement en difficulté par moment sur certains phases de jeu. Son apport offensif lui coûte peut-être un manque de lucidité sur certaines phases de jeu notamment dans le repli.

Aït-Bennasser (6) : Tout aussi précieux qu’Aholou mais dans un rôle différent, Aït-Bennasser a apporté sa qualité technique dans l’entre-jeu monégasque. Son jeu en une touche comme sa conversation de balle ont été des atouts importants dans le système de jeu mis en place par Jardim. Remplacé par Traoré (82′).

Aholou (6) : L’ancien Strasbourgeois a été au four et moulin dans ce match. Capable de gêner les relances adverses, c’est aussi par ses prises de balles tranchantes qu’il a apporté. Il a obtenu plusieurs fautes suite à ces prises de positions mais n’a pas toujours osé aller de l’avant alors qu’il le pouvait. Remplacé par N’Doram (76′).

Diop (6) : On ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir essayé. Beaucoup d’efforts pour se démarquer, proposer des solutions à ses partenaires, c’est une première réussie pour lui. Si ses choix n’ont pas toujours été les bons, son altruisme prouve son intelligence de jeu.

Chadli (4) : Très peu en vue, et très peu servi, il n’a pas eu l’occasion de s’exprimer face à la très bonne défense de son adversaire direct. Remplacé par Grandsir (82′) qui a montré bien plus en 10 minutes.

Tielemans (6,5) : Auteur du but de son équipe, il a longtemps pensé offrir la victoire aux siens. Mais plus que ce superbe but, c’est de lui que sont venus beaucoup d’actions dangereuses dans ce match. Craint par la défense adverse, ses choix de passes ou de frappe comme sur le but se sont montrées très intéressants.

Sylla (5) : Malgré quelques soucis posés à la défense toulousaine avec des appels dans la profondeur et une bonne vitesse de pointe, le jeune attaquant de Monaco n’a pas été assez tranchant. Encore un peu timide par moment, il aurait pu causer bien plus de soucis à la défense ce soir.

 

Benoît Castéla

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.