Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 4ème j. | Les notes de Rennes – Nice...

Ligue 1 – 4ème j. | Les notes de Rennes – Nice (1-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Damien Da Silva (7,5): Le capitaine du Stade Rennais a réalisé une rencontre impressionnante. Dans tous les bons coups défensifs, il enlève le ballon de la tête lors de chaque centre niçois en première période. Il empêche notamment une belle offensive azuréenne en enlevant le ballon piqué de Youcef Atal pour Lees-Melou. Il joue intelligemment sur le but de son équipe, sur lequel Morel et lui se placent au dernier moment ce qui surprend la défense de Nice.

 

Rennes (3-5-2):

 

Mendy (5,5): Il a vécu un premier acte relativement tranquille, Nice ne s’est montré que très peu dangereux dans les premières minutes. Il a dû beaucoup plus s’employer après le repos. Il ne peut rien sur le penalty de Cyprien puis s’interpose devant Atal dans la foulée. Dans les derniers instants, il effectue un arrêt devant Racine Coly puis est impuissant devant ce dernier dans le temps additionnel.

Maouassa (5,5): Une activité constante qui a mis en difficulté la défense de Nice, notamment en première période. Il a enchaîné les montées mais le jeu rennais a penché à droite avec Traoré. Les duels étaient âpres et intenses avec les joueurs adverses. Remplacé par Adrien Hunou (87′), qui effectuait son retour après un mois d’absence.

Morel (7): Le Malgache s’impose comme un titulaire indiscutable en ce début de saison. Bien installé dans le système de défense à trois centraux, il s’est montré dangereux sur les coups de pied arrêtés, et s’est procuré deux belles opportunités de la tête, mais il n’a pas cadré. C’est lui qui provoque le but contre son camp de Lloris avant la demi-heure de jeu. Il a défendu davantage après le repos. Cependant, il n’a rien à se reprocher sur les buts.

Gelin (5,5): Moins serein que ses deux partenaires en charnière centrale, il a néanmoins relancé proprement dans le premier acte. En deuxième mi-temps, il a été pris par la vitesse de Youcef Atal, puis après l’entrée d’Adam Ounas il évoluait trop haut sur le terrain. Il sauve cependant son équipe devant Coly à la dernière minute du temps réglementaire. Insuffisant toutefois pour conserver le point du match nul.

Da Silva (7,5): Voir ci-dessus.

Traoré (4,5): Il n’a pas été avare d’efforts, a effectué énormément de montées à l’instar de Maouassa, malheureusement pour lui il a eu moins de réussite que son coéquipier. Il n’a pas hésité à aller au contact avec ses vis-à-vis, même si parfois son agressivité fut excessive, comme l’en atteste sa faute commise dans la surface sur Atal.

Camavinga (5): Il s’est révélé il y a deux semaines face au PSG, et c’est sa maturité pour son (très) jeune âge qui avait marqué les esprits. Cet après-midi, il a eu plus de mal à montrer toutes ses qualités. S’il s’est souvent projeté offensivement pour aider Bourigeaud ou encore Niang, il a moins pesé sur le jeu que ces dernières semaines.

Grenier (5,5): Son activité était intéressante en début de partie. Cependant, il n’a pas pu donner de ballons intéressants à ses attaquants, et il a fait ce qu’il a pu défensivement. Remplacé par James Léa-Siliki (75′), qui a eu la dernière occasion du match mais sa volée est passée nettement au-dessus de la cage de Benitez.

Bourigeaud (6): L’ancien Lensois aurait pu sortir prématurément, après un contact avec son ancien partenaire Wylan Cyprien. Finalement, il a pu tenir sa place et a fourni une prestation de bonne qualité. Il a énormément proposé à droite, surtout en première période. On l’a un peu moins vu en seconde mi-temps.

Niang (6,5): Il se procure trois occasions de la tête dans la première demi-heure. Cependant, à chaque fois c’était facile à capter pour Benitez. Pour le reste, il a fait des efforts considérables et s’est démené pour son équipe.

Siebatcheu (5): On l’attendait titulaire depuis un bon moment. Il était bien physiquement, mais il a eu plus de mal à exister offensivement que Niang. Il a reçu un coup et a été remplacé par Romain Del Castillo (76′), moins en vue que contre Paris par exemple.

 

Nice (4-3-3):

 

Benitez (6): Rassurant. C’est le mot que nous pouvons employer cet après-midi pour qualifier le match du portier argentin, qui disputait sa deuxième rencontre de la saison. Concentré, il était vigilant devant Niang notamment. Cependant, il ne peut rien faire car c’est Lloris qui marque contre son camp. Au final, même s’il n’a pas eu d’arrêt spectaculaire à faire, ses prises de balle étaient impeccables.

Coly (6): Forcément, son but dans les derniers instants remonte sa note. Car le sénégalais, qui connaît un début de saison difficile (expulsion à Nîmes notamment), a mis du temps avant de rentrer dans son match. La faute à une glissade qui a fait frissonner les supporters du Gym. Souvent en retard, il a commis des fautes stupides qui auraient pu davantage mettre en difficulté ses partenaires.  Il s’est repris après la pause, et s’est offert plusieurs opportunités en fin de rencontre. D’abord, Gelin sauve sa tentative mais il permet ensuite à son club de prendre les trois points, opportuniste au second poteau sur corner.

Lloris (5,5): On n’avait plus vu le frère de Hugo en Ligue 1 Conforama depuis 3 ans. Souvent blessé, il n’a pas eu la possibilité d’évoluer en équipe première depuis longtemps. Les Aiglons, privés de Dante, Hérelle et Sarr, ont aligné Gautier Lloris plutôt que Nsoki, fraichement débarqué en provenance de Paris. Sa prestation était encourageante, malgré ce mauvais réflexe qui fait qu’il marque contre son camp.

Pelmard (6,5): Le jeune défenseur profite également des absences pour se donner les moyens d’effacer sa mauvaise prestation face à l’OM. Repositionné dans l’axe, il a été beaucoup plus serein dans ses interventions et dans ses relances. Il a réalisé une prestation intéressante et a rarement été mis en danger, si ce n’est dans le jeu aérien, sans conséquence pour Nice.

Burner (7): Une rencontre très positive pour le latéral droit du Gym. Impressionnant défensivement, il a récupéré pas mal de ballons et a participé au jeu offensif de son équipe après le repos. Si Atal peut également évoluer à ce poste, il prouve qu’il peut être un candidat crédible pour Patrick Vieira.

Cyprien (6,5): Il est bel et bien l’homme en forme de l’OGC Nice en ce début de saison. Il a inscrit son 3ème but de la saison, son 3ème penalty durant trois rencontres consécutives. Il perd peu de ballons et retrouve un très bon niveau. Il tire également le corner repris par Racine Coly au second poteau.

Tameze (4): On ne reconnaît plus le joueur talentueux qu’il était la saison dernière. Il est trop mou, ne joue pas assez rapidement et est obligé de jouer vers l’arrière face au pressing rennais. Il n’est d’aucune utilité dans le jeu offensif, ce qui constitue l’une des ses missions puisqu’il n’est plus positionné en sentinelle.

Lees-Melou (5,5): Valeur sûre de l’effectif de Patrick Vieira, il réalise une prestation moyenne malgré une grosse débauche d’énergie. Il s’est battu, malgré le fait qu’il n’ait pas toujours fait les bons choix lorsqu’il était en possession du ballon.

Srarfi (3): Le Tunisien a été absolument transparent dans cette rencontre. On ne l’a pas vu à l’œuvre, que ce soit balle au pied ou même dans son jeu sans ballon. Il n’a de toute évidence pas marqué des points auprès de son entraîneur. Remplacé par Ignatius Ganago (75′), qui a effectué une entrée tonitruante, ponctuée par une occasion qui a obligé Mendy à se saisir du ballon. Très remuant et à l’aise balle au pied, il confirme son bon début de Championnat.

Atal (7): Le retour du Champion d’Afrique fait énormément de bien à son équipe. Malgré une stérilité dans le jeu dans le premier acte, il a été une menace constante pour les Bretons. Il a accentué ses efforts après la pause, et a provoqué le penalty transformé par Cyprien. Il se crée une occasion dans la foulée mais Mendy s’interpose. Remplacé par Stanley Nsoki (86′).

Lusamba (6): Une nouvelle fois, il a été titulaire à la pointe de l’attaque niçoise. Il démontre une générosité et une détermination qui font plaisir à voir. Il a cependant du mal à se mettre face au but, et de ce fait il est difficile pour lui de tirer au but. Remplacé par Adam Ounas (75′), dont l’entrée démontre le talent du joueur. Il offre un bon ballon en cloche à Ganago dans le dos de la défense qui n’a pas pu conclure. Bien sûr, il faudra qu’il se règle car il est arrivé il y a quelques jours seulement.

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...