Ligue 1 – 4ème j. | Les notes de Nîmes – PSG (2-4)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Mbappé (7) : Un match à deux visages pour lui. D’un côté le talent pur qu’on lui connait, avec un une-deux superbe qui amène le premier but (36′), un gros travail pour aller chercher un corner transformé par Di Maria (40’), et un but somptueux à la 77’. De l’autre, une nervosité inhabituelle qui lui vaut un carton jaune à la 17’ pour contestation, puis le rouge en toute fin de match pour une mauvaise réaction consécutive à une faute dangereuse de Savanier sur lui.

 

Nîmes (4-3-3)

 

Bernardoni (4) : Il a subi le froid réalisme du champion. A noter qu’il concède un corner direct botté par Di Maria (40’).

Paquiez (3) : Dur sur l’homme et plein d’envie, mais souvent trop loin de Mbappé et un peu naïf.

Landre (5,5) : Bon dans les duels, juste dans la relance et propre dans ses interventions.

Briançon (5) : Bien que son équipe encaisse encore beaucoup de buts ce soir, la charnière qu’il forme avec Landre est sécurisante.

Alakouch (5) : Il a peu été mis en difficulté dans son couloir et s’est montré appliqué sauf sur le premier but de Paris où il lâche Neymar.

Valls (5,5) : Il n’a pas raté grand-chose et s’est bien battu. Bozok prend sa place à la 87’.

Diallo (4,5) : Auteur d’un gros pressing dans la première demi-heure, il est averti dès la 2’ minute de jeu. Touché en fin de première période il est remplacé par Bobichon (5,5) à la 46’, qui inscrit un très beau but sur une frappe sans contrôle qui se loge en pleine lucarne (63’).

Savanier (6) : La plaque tournante de cette formation nîmoise s’est encore montrée très juste techniquement. Aussi, il marque le penalty de l’égalisation d’un tir à ras de terre parfait qui trompe un Areola parti du bon côté. Il est finalement exclu pour un mauvais geste sur Mbappé à la 95’.

Ripart (5) : Toujours aussi déterminé dans l’impact, il a trouvé à qui parler en la personne de Thomas Meunier.

Guillaume (3) : Lui aussi avait des sacrés clients dans sa zone avec Silva et Kimpembe. Son remplacement par Depres (65 ‘), qui s’est montré plus mobile, a fait beaucoup de bien à Nîmes.

Thioub (6) : Il est l’un des hommes de ce bon début de saison nîmois ! Intenable sur son côté droit et très généreux, c’est lui qui sert Bobichon pour la réduction du score (63’).

Paris (4-2-3-1)

Areola (6) : La concurrence promet d’être rude avec Gigi. Il réalise notamment deux supers parades (46’, 76’), la seconde étant à l’origine du troisième but parisien.

Nsoki (4,5) : Solution par défaut du côté gauche bleu et rouge, il a été le défenseur le plus en difficulté et n’a pas assez pesé devant. Encore un peu tendre. Kehrer le remplace à la 67’.

Kimpembe (7) : Et si c’était lui le meilleur défenseur central parisien ? Très solide dans les duels et propre dans ses interventions, il remonte le cuir à la 77’ et trouve Mbappé qui marque d’une merveille de but.

Silva (5) : Plutôt serein dans ce match, il est fautif d’une faute sur Depres à la 69’ qui provoque le penalty et l’égalisation nîmoise (suite à l’intervention de la VAR).

Meunier (6,5) : Sa puissance a été précieuse face aux velléités offensives de Ripart, et ses montées ont fait mal. Il offre une passe décisive à Neymar suite à un beau une-deux avec Mbappé (36’). Averti à la 58’.

Rabiot (5) : Moins précis qu’à l’accoutumé dans ses transmissions. A sa décharge il était clairement ciblé par le pressing nîmois.

Marquinhos (4) : Trop neutre dans cette position de milieu défensif et surtout très bas sur le terrain, il semble un peu perdu. Cela ressemble pour l’instant à une fausse bonne idée pour Tuchel.

Di Maria (4) : Transparent en début de match, il punit l’inexpérience nîmoise d’un but sur corner direct (40’) parfait. Il cède sa place à la 83’ à Draxler.

Neymar (5) : Pas encore très à l’aise en position de n°10, il a cependant marqué son quatrième but en quatre matchs de ligues 1. Remplacé à la 91’ par Nkunku.

Mbappé (7) : Voire ci-dessus.

Cavani (4) : Du grand classique pour lui : absent du jeu parisien, de bons replis défensifs, son premier tir du match dans le temps additionnel, et bien-sûr un but (92’) !

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.