Ligue 1 – 4ème j. | Les notes de Guingamp – Toulouse (1-2)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Gradel (7,5) : Virevoltant sur son côté gauche dans les premières minutes de la partie, le capitaine du TFC a été le premier à allumer les mèches dans la défense adverse. C’est lui qui ouvre le score dès la seconde minute d’une frappe dans la lucarne, c’est aussi lui qui a débordé à plusieurs reprises avant de tenter de servir ses coéquipiers. L’ailier ivoirien a fêté sa nouvelle sélection avec les Éléphants de la plus belle des manières ce soir. C’est aussi lui en fin de match qui a su obtenir des fautes précieuses pour faire défiler le chronomètre.

 

EA Guingamp

Johnsson (5) : Auteur d’une sortie hasardeuse devant Leya Iseka en seconde période, il a sauvé les meubles. Il ne peut pas grand chose sur l’ouverture du score mais sauve les siens devant le même Gradel quelques minutes plus tard d’une belle parade. Il est également impuissant sur la frappe de Sangaré.

Traoré (3,5) : Dépassé par les événements en première période, il a relevé la tête en seconde. Il doit aussi sa meilleure prestation à la supériorité numérique de son équipe qui lui a permis de moins défendre.

Sorbon (5,5) : Le vétéran de cette défense guingampaise a rendu une copie très propre. Il n’y a pas grad chose à dire sur sa performance si ce n’est que la vitesse mise par les toulousains dans le jeu en début de match lui a posé énormément de soucis. Lui aussi doit sa bonne prestation à l’exclusion du toulousain.

Eboa Eboa (4) : Auteur de plusieurs fautes en début de match et de quelques pertes de balles, il aurait pu suivre la voie de Todibo mais a su reprendre le dessus pour finalement contrôler totalement le jeu dos au but de Leya Iseka puis de Sanogo en fin de match.

Rebocho (5) : Il n’a pas été réellement en difficulté sur son côté car Dossevi a beaucoup joué dans l’axe voire sur l’autre aile mais il n’a pas non plus comblé les brèches créées par le toulousain. Il aurait pu faire les efforts pour aider sa défense face à la vivacité des attaquants haut-garonnais.

Deaux (4,5) : Nerveux, le milieux breton a été l’auteur de bien meilleure prestation. Sa superbe frappe qui est venue s’écraser sur la barre transversale montre le contraste avec son tacle très rude sur Julien quelques secondes plus tard. L’omniprésence de Sangaré et Garcia dans l’entre-jeu l’a beaucoup gêné. Remplacé par Didot (75′).

Blas (5) : Capable de délivrer de belles passes et de renverser le jeu en seconde période, il a aussi été totalement asphyxié par la vitesse des milieux toulousains en première période se montrant incapable d’anticiper le jeu en une touche et souvent en retard.

Rodelin (5) : Peu trouvé ou peu servi, celui qui vient de débarquer en Bretagne doit encore se faire à un nouveau collectif et à une nouvelle tactique. Mais ce joueur, réputé pour tout donner sur le terrain a encore une fois montré qu’il était capable d’apporter un plus à cet effectif. Remplacé par Coco (79′).

Bénézet (7) : Meilleur joueur de l’EAG sur la pelouse ce soir sans aucun doute. Tous les ballons sont passés par lui dans la moitié de terrain adverse. Capable de se démarquer dans la surface mais aussi d’être à l’origine des actions, il a rayonné sur toute son équipe. Véritable soucis pour la défense adverse, même l’entrée de Cahuzac n’a pas corrigé le problème Bénézet. Tous ses efforts n’ont pas été récompensés.

Thuram (6) : S’il n’a pas réussi à prendre le dessus sur son vis-à-vis, il a obtenu bon nombre de corner pour apporter le danger devant la cage de Reynet. C’est également lui qui vient réduire la marque d’une belle tête sur corner avant la pause pour redonner espoir à son équipe. Il va rapidement sortir en seconde période, remplacé par Ngbakoto (68′).

Roux (6) : Travailleur et batailleur, Nolan Roux n’a pas lésiné sur les efforts dans ce match. Il a beaucoup couru, réalisé des appels pas toujours récompensés par de bonnes passes mais il a essayé. Il a aussi manqué de lucidité devant le but à une ou deux reprises alors qu’il aurait du prendre son temps.

 

 

Toulouse FC

Reynet (5,5) : Auteur de trois parades importantes, le portier du TFC n’a rien pu faire face à la tête de Thuram qui ne lui a laissé aucune chance. Ses arrêts et sa sérénité dans la surface se sont avérés décisifs pour ramener les trois points et ce nouveau succès.

Amian (6) : Inquiétant par les performances de ses deux premiers matchs, le joueur qui avait éclaté aux yeux des toulousains la saison dernière semble revenir à son niveau. Il n’a jamais été pris Thuram malgré son efficacité dans ce match. Il a poussé l’EAG a joué sur l’autre aile.

Todibo (2) : Un passage éclair sur la pelouse du Roudourou avant de rentrer directement au vestiaire. Deux erreurs grossières avec des pertes de balles suivies de deux grosses fautes synonymes de double carton jaune. Alors que son équipe menait 2-0, le jeune toulousain a mis tous ses coéquipiers dans une galère sans nom. 

Jullien (6,5) : Après l’exclusion de son jeune compère, il a pris les rennes de cette défense comme il nous avait habitué à le faire la saison passée. Le Jullien des grands soirs était de retour. Légèrement fautif sur le but de Thuram, mais surtout abandonné par ses coéquipiers le laissant avec trois joueurs, il a dégagé tous les ballons chauds dans la surface.

Sylla (5) : En l’absence de Moubandje, Sylla a tenu la baraque malgré quelques difficultés en fin de partie. Solide défensivement alors que l’EAG n’a pas hésité à le prendre pour cible sur ce côté gauche de la défense, il a su contenir les ailiers adversaires à de nombreuses reprises malgré les quelques espaces laissés par moment.

Sangaré (6) : Il apporte une vraie stabilité dans le jeu toulousain avec sa capacité de relance et sa conservation de balle. En revanche, il perd des ballons par excès de confiance et donne des munitions aux adversaires. Il a inscrit le second but du break qui a permis à Toulouse de remporter un troisième match consécutif.

Garcia (7) : Match après match, le talentueux petit espagnol se montre de plus en plus à l’aise dans un système de jeu qui lui convient parfaitement. Impressionnant de facilité balle au pied et capable de trouver ses nouveaux partenaires les yeux fermés, il est le véritable créateur de cette équipe seulement quelques semaines après son arrivée. Assurément un des joueurs à suivre cette saison. Même à un de moins, il a su s’adapter et se montrer plus dans un rôle de conservation. Remplacé par Cahuzac (65′).

Durmaz (6) : Très intéressant sur les phases offensives notamment dans sa capacité à jouer en une touche de balle et à trouver ses partenaires, il a eu plus de mal après l’expulsion de Todibo avec un rôle plus défensif qui n’est pas le sien. Remplacé par Fortes (46′).

Dossevi (6) : L’ancien messin a tout donné ce soir. Preuve en est sur ses dernières courses où il est totalement épuisé. Si Gradel a monopolisé les ballons de l’autre côté, il n’a pas hésité à dézoner pour venir aider de l’autre côté ou même piquer dans l’axe pour apporter une solution supplémentaire. Remplacé par Sanogo (72′).

Gradel (7,5) : Voir ci-dessus.

Leya Iseka (5) : Des appels intéressants durant la première demi-heure avant que Toulouse ne se retrouve contraint de passer son temps à défendre. Il a été un des premiers impacté par l’infériorité numérique. Il n’a pas su conserver les ballons dos au but pour faire souffler son équipe. Un manque aussi de lucidité devant le but comme sur la mauvaise sortie de Johnsson.

 

Benoît Castela

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.