Ligue 1 - 3ème j. | Les notes de Rennes - Nantes (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du Match : Santamaria (7) : D'une courte tête, il obtient cette récompense grâce à la passe décisive qu'il adresse à Martin Terrier. Pour son deuxième match en rouge et noir seulement, il confirme les belles promesses qu'il a laissé entrevoir contre Rosenborg en barrage aller de Conférence League. Auteur d'un gros travail dans l'entrejeu, il s'est montré plus offensif en touchant plus de ballons dans les 30 derniers mètres.

 

Rennes (4-4-2)

Gomis (6) : A l'image de ses 3 premiers matches, il se montre rassurant et est l'auteur, à l'issue du mon match de son équipe, de son premier clean-sheet de sa saison de Ligue 1. Auteur d'un bon arrêt sur une frappe de Blas (31ème), il veut prouver à ses dirigeants qu'il saura s'imposer dans les cages et s'éviter la concurrence, selon la rumeur, du jeune Alemdar, pisté par les recruteurs rennais.

Meling (6) : Encore une fois auteur d'un bon match, il s'est montré en première période, toujours convaincant dans ses montées et très complémentaire avec Bourigeaud. Il s'est moins mis en vue en seconde, le décalage de ce dernier à droite et la rentrée de Sulemana sur son couloir en étant peut-être la cause. Il s'est fait une énorme frayeur en frôlant le CSC suite à la frappe de Blas repoussée sur l'ancien Nîmois, mettant le ballon sur la transversale après un déplacement étrange.

Aguerd (6.5) : On appréciera ses longues passes à destination des milieux rennais qui ont permis de passer la ligne d'attaquants des hommes en jaune. En vrai aiguilleur du ciel, il a repris bon nombre des corners Rennais sans toutefois trouver le cadre comme il l'avait fait face à Rosenborg. Auteur aussi d'un beau tacle glissé en fin de rencontre.

Badé (6) : La défense des rouge et noir tient son nouveau patron. L'ancien sang et or a donné de la voix et ça a payé, son équipe gardant sa cage inviolée ce dimanche. Il signe une belle performance défensive, tout en étant monté quand il le fallait pour servir de relais à H. Traoré et permettre à Doku de rentrer dans l'axe.

Traoré (6.5) : Il s'est essayé à l'exercice du tir mais en manquant de précision. Jouant très haut sur le terrain, il s'est souvent projeté en faisant l'effort pour se replacer en situation défensive. Seule ombre au tableau, son carton dont il écope pour une faute sur Marcus Coco.

Bourigeaud (6.5) : Auteur d'un match très complet au Roazhon Park jeudi, il continue sur sa lancée en signant une prestation aboutie. Il a été très présent dans l'entrejeu en adressant de bonnes passes à ses camarades. Manquant d'efficacité sur les centres et les corners aujourd'hui, ce n'est finalement pas un hasard si le seul but de la partie est inscrit dans le jeu et non sur un centre, contrairement à jeudi soir. Remplacé à la 86ème par Del Castillo.

Tait (7) : La paire d'ex-angevins du milieu s'est montrée très efficace. Dans ce nouveau rôle de relayeur, Flavien Tait est le joueur qui récupère le plus de ballons sur ce match, 6 (à la 75ème). A l'image de son match il est l'auteur, avec Meling, d'une prise à deux parfaite, lui permettant de récupérer un nouveau ballon qui amène l'unique but de la partie. Remplacé à la 86ème par Abline.

Santamaria (7) : Voir ci dessus.

Doku (5.5) : Malheureux, le rapide ailier Belge du Stade Rennais a subi sa première période, en étant trop peu à l'initiative d'actions dangereuses. Il a fait gagner du terrain à son bloc mais n'a pas su aller au duel face à C. Traoré, préféré à Fabio, avant de sortir sur blessure. Remplacé à la 43ème par Sulemana (6) : A profil similaire, match similaire. La recrue a difficilement passé son vis-à-vis mais en tentant davantage que son homologue.

Guirassy (6.5) : Aligné d'entrée pour la première fois en championnat, il a montré en première période, si on en doutait après ses deux buts lors de ses deux dernières entrées en jeu, qu'on pouvait compter sur lui. Il réalise deux contrôles techniquement difficiles mais avec réussite dans le premier quart d'heure. Il s'efface petit-à-petit au profit de Martin Terrier avant d'être remplacé par Ugochukwu (86ème).

Terrier (7) : Le buteur du jour n'aura pas eu beaucoup d'occasions à se mettre sous la dente avant cette superbe frappe qui trouve le gant de Lafont, mais qui se dirige bien au fond du filet. Trop précise, après s'être retourné bien trop facilement dans la défense rivale qui n'était pas au marquage, il a su concrétiser son occasion pour libérer les 27 000 spectateurs du Roazhon Park. Remplacé sous une ovation par Eduardo Camavinga (76ème).

 

Nantes (4-4-2)

Lafont (4) : Le gardien Nantais a réellement joué à se faire peur cette après-midi à Rennes. Il intervient de manière étrange à la 9ème, où on l'a senti fébrile. Il sort parfaitement au devants de Guirassy à l'heure de jeu, mais saborde ce bon travail en tentant d'inventer la "manchette à ras de terre" mais avec peu de succès. Il est très hésitant au moment de sortir sur Abline tans le temps additionnel et celle-ci aurait pu porter préjudice à son équipe. Enfin, il fait un petit déplacement vers sa gauche sur le but de Terrier, mais la frappe prend la direction de sa droite, et il ne peut malheureusement que toucher ce ballon.

C. Traoré (5) : Le latéral Nantais n'a pas eu l'occasion de sortir de l'ombre mais a été l'auteur d'interventions importantes et de dégagements essentiels permettant à son équipe de souffler.

Pallois (4.5) : Il n'a pas essayé de construire le jeu, jouant très généralement la facilité en dégageant en touche. Très fébrile face au pressing Rennais, il a cependant joué de la tête sur les nombreux corners des locaux pour écarter le danger. En fin de match cependant, il laisse traîner le pied sur H. Traoré après une bonne récupération et intervient, coudes sortis, lors d'un duel de la tête contre Del Castillo.

Castelletto (3.5) : Lui aussi a été mis sous pression et a beaucoup dégagé en touche, il a aussi tenté de construire lorsque son équipe prenait l'ascendant en début de seconde période. Il n'a cependant pas su gérer la pression lors de ce derby, d'abord coupable d'une faute inutile sur Gomis après un corner (56ème), alors que celui-ci n'avait pas encore relancé le ballon , récoltant un jaune, et d'antijeu peu avant le début du temps additionnel (88ème) en voulant forcer les Rennais à jouer lentement alors que son équipe est menée.

Corchia (5) : Gérer Meling et Bourigeaud n'a pas été simple pour l'ancien du LOSC et de Séville mais s'en est globalement bien sorti. Il s'est servi de son expérience pour ne pas sombrer face à ses adversaires du jour. Remplacé par Appiah (67ème).

Emond (4.5) : Beaucoup promené par Kombouaré avec de nombreux changements tactiques, commençant en 4-2-3-1 puis en 4-4-2, avant de passer en 4-1-4-1 ensuite. Il n'a malheureusement pas pu s'illustrer, en pointe ou sur l'aile gauche. Remplacé par Pereira de Sa à la 67ème.

Chirivella (5) : L'Espagnol a livré un match moyen, en étant peu précis sur les longs ballons qu'il a adressé pour décaler les ailiers. Il a toutefois tenté plus de choses que certains de ses camarades, mais en manquant sa cible à plusieurs reprises. Remplacé par le jeune Merlin (88ème)

Girotto (6) : Bon travail pour le milieu défensif des canaris. Il a fait ce qu'on lui demandait, à savoir agir en complément de la défense tout en soulageant Chirivella devant la ligne de 4. Il récupère de nombreux de ballons durant la partie avant d'être remplacé par Moutoussamy (67ème).

Blas (6) : Il a cruellement manqué à la finition, notamment à la demi-heure où il écrase sa frappe, sans danger pour Gomis qui capte facilement. Il aurait pu porter le danger sur cette belle action, mais est crédité d'un bon match dans l'ensemble : il a surnagé lorsque son équipe prenait l'eau en première période avant de s'effacer en deuxième.

Simon (6.5) : Sorti à la mi-temps sur blessure, on aurait vraiment aimé le voir davantage. Le Nigérian a été le joueur récupérant le plus de ballons en première période, illustrant sa prise d'initiatives défensives durant les 45 premières minutes du match. Il a aussi mené des contre-attaques rapides qui ont permis à son équipe de repousser le danger. Remplacé par Pereira de Sa (5), donc, dans un registre différent, qui aura peu brillé au cours d'une seconde période où ce sont les Rennais qui ont progressivement pris l'ascendant.

Coco (4.5) : Il faisait face aux très en vue Birger Meling et l'ex-guingampais n'a pas pu exprimer son talent pleinement. Obligé de jouer en retrait, il a parfois tenté de composer seul mais en perdant le ballon à plusieurs reprises.