* Ligue 1 (FRA) *

Ligue 1 - 3ème j. | Les notes de PSG - OM (0-1)

Homme du match : Mandanda (7,5) :

Sollicité d’entrée de jeu, le capitaine de l’OM a réalisé une parade in extremis, de très haut niveau, afin de conserver ses cages inviolées. Il Fenomeno a répété ces arrêts de qualité tout au long de la rencontre : sans lui, l’OM n’aurait pas remporté ce Classique !

 

Paris (4-3-3) :

Rico (4) : Peu inquiété par les attaquants phocéens, le gardien espagnol céda sur une des rares tentatives.

Bernat (5) : Une grosse présence sur la ligne de touche côté gauche, là où il mit en difficulté Sakai qui ne réussissait pas à le canaliser. Lors des rares incursions de Thauvin, l’espagnol n’était pas forcément à son avantage. Remplacé par Kurzawa à la 84e.

Kimpembe (6) : Impeccable dans tous ses duels qu’il remporta, le champion du monde français a été d’une solidité et d’une attention hors normes. C’est d’ailleurs lui qui subtilisait le ballon dans les pieds de Lopez ou de Payet ; comme ce fut le cas en début de seconde mi-temps.

Kehrer (4,5) : Pas à son avantage, le défenseur allemand s’est fait prendre sur chacun de ses duels aériens, ce qui devait pourtant être son domaine de prédilection.

Florenzi (6) : Nouvel arrivant du côté de la capitale, l’ancien latéral de l’AS Roma s’est montré particulièrement offensif ce soir avec des montées à répétitions ; ces dernières ont presque toujours été soldées par une occasion franche. Remplacé par le jeune Dagba à la 84e.

Verratti (5) : Le coéquipier de Florenzi, en sélection nationale avec la Squadra Azzurra, se procura une énorme occasion en début de partie où il se retrouva en un contre un face à Mandanda. Il perdit ce duel, et perdit aussi une quantité trop importante de ballons au milieu de terrain. Remplacé par Paredes à la 71e.

I. Gueye (6) : Meilleur milieu de terrain côté parisien, il a été à la fois à la récupération et à la distribution du ballon. Ses passes en profondeur sur les côtés ont été de qualité de la part du sénégalais.

Herrera (5,5) : L’international ibérique avec la Roja a été particulièrement offensif lors de cette rencontre. Il s’est toutefois heurté à la défense imperméable d’Amavi. Remplacé en lieu et place par Draxler à la 61e.

Neymar (5,5) : Tout juste revenu après avoir été infecté par le Covid-19, l’ex-barcelonais a illuminé le Parc avec des dribbles d’une grande élégance. Il s’est heurté à une solide charnière centrale marseillaise qui lui a rarement laissé l’opportunité pour prendre sa chance. Sa nervosité a failli lui coûter un deuxième carton jaune. Sa deuxième mi-temps fut bien moins impressionnante...

Sarabia (3) : Sans impact sur le jeu du PSG, le gaucher n’a proposé presque aucune solution à ses partenaires.

Di Maria (5) : L’argentin s’est réveillé au retour des vestiaires, il a d’ailleurs marqué mais il était finalement en position de hors-jeu. Une prestation de faible qualité de la part du joueur passé par le Real Madrid.

 

Marseille (4-3-3) :

Mandanda (7,5) : Voi ci-dessus.

Amavi (5,5) : Une bonne défense face à Herrera qui n’a pas pu se projeter comme il l’aurait souhaité. Un match correct de la part du joueur formé à l’OGC Nice.

Alvaro (5,5) : Ses dégagements salvateurs ont été d’une grande aide pour toute l’arrière-garde des vice-champions. Grâce à sa bonne lecture, les centres parisiens n’ont pas trouvé preneur dans les 20 derniers mètres.

Caleta-Car (6) : Le croate confirme sa montée en puissance depuis la saison dernière. Intelligent dans son placement, il s’est régulièrement interposé face aux offensives parisiennes emmenées par un Neymar plus déterminé que jamais.

Sakai (4) : Dominé par le technicien Neymar,  l’international nippon a perdu bien trop de duels. Il commit régulièrement des fautes afin de ne pas laisser Bernat ou le brésilien s’extirper dans son dos.

P. Gueye (5,5) : L’ancien pensionnaire du Havre en Ligue 2 s’est cantonné à jouer simple, en une touche de balle pour faciliter les transmissions marseillaises. Le joueur de 21 ans a été victime de quelques fautes lorsqu’il jouait en protection de balle. Remplacé par Dario Benedetto à l’heure de jeu.

Kamara (5) : Présent sur l’ensemble de sa moitié de terrain, le minot a réussi à glaner deux - trois ballons dans les pieds de ses adversaires. Il a été juste dans ses transmissions même s’il a rarement touché le cuir.

Rongier (6) : Poumon de cette équipe de Marseille, l’ancien nantais n’a cessé de faire des aller-retours et plus particulièrement durant le second acte. Il a été précieux en terme de remonter de ballons mais également dans ses décalages.

Payet (5,5) : Très attendu sur ce match, le réunionnais a réalisé de nombreux efforts défensifs pour défendre sur Florenzi. Il n’a que très peu de fois été en vue offensivement tant son équipe était dominée par les champions de France en titre. Ses mouvements et ses passes dos au but ont été importants pour garder la possession du ballon dans le camp adverse. Remplacé par Radonjić à la 77e.

Lopez (4) : Étrangement aligné en tant que faux numéro 9, le numéro 27 olympien a connu de réelles difficultés à exister durant ce match ; lui qui ne fît pas le poids d’un point de vue physique face aux parisiens. Remplacé par Strootman à la 68e.

Thauvin (6) : Rarement trouvé par ses coéquipiers, le natif d’Orléans a su saisir le moment opportun pour ouvrir la marque en faveur de l’Olympique de Marseille. Il est ce soir le héros de tout un peuple marseillais qui attendait une victoire face au PSG depuis 9 ans. Remplacé par Germain à la 77e.

Romain Caballero.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer