Ligue 1 – 3ème j. | Les notes de Bordeaux – Monaco (2-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Kamano (8) : L’atout majeur des Marines & Blancs. Un joueur talentueux, rapide et très tranchant sur ses accélérations qui a clairement été le principal contributeur de ces premiers points de la saison. Buteur sur penalty (47e), il permettra à Sankharé d’en obtenir un deuxième (87e), malheureusement manqué par Kalu, avant d’offrir la victoire à son équipe dans les dernières secondes du match. Bordeaux a besoin de lui.

FC Girondins de Bordeaux (4-3-3)

Costil (5,5) : Des arrêts simples bien réalisés, un jeu au pied toujours assez inquiétant et un but concédé où il ne peut rien faire devant l’erreur de Koundé. Encore quelques réglages à revoir.

Palencia (6) : Quelques erreurs, notamment dans son placement, mais un match globalement très propre. Quelques montées vers l’avant, parfois oublié malheureusement, et souvent très efficace dans ses interventions, il nous a offert une titularisation plutôt convaincante.

Koundé (5) : Il a commis quelques erreurs techniques, dont une qui coûtera l’égalisation monégasque. De bonnes interventions malgré tout, mais un ralenti qui fera mal.

Pablo (6) : Quelques petits soucis à la relance, mais une performance en costaud dans la charnière pour faire oublier le calvaire de la 1ère journée. Dominateur dans les duels, toujours bien placé dans la surface, il a laissé peu d’espaces et d’occasions. Un retour en patron.

Poundjé (5,5) : Il a très bien défendu, mais il a eu des difficultés à la relance et il n’est pas assez monter vers l’avant, faute de jus peut-être. Il est trop resté dans sa zone de confort, là où les Girondins n’auraient pas refusé ses dédoublements.

Plasil (6,5) : Très précis dans tout ce qu’il a entrepris, il a pris son rôle très à coeur en effectuant de très nombreux efforts dans tous les aspects du jeu. Relayeur, récupérateur et même créateur, il a proposé de belles choses.

Tchouaméni (6) : Aligné pour endosser le costume de Sankharé, il a apporté son gabarit pour jouer des coudes et aller au contact. Encore pas mal de maladresse, mais de belles promesses d’avenir.

Lerager (6,5) : Très propre techniquement et très présent au pressing, on a retrouvé le Danois comme on le connaît, avec un énorme volume de jeu et une qualité technique très fiable. Sur de bons rails, remplacé à la 65e par Sankharé.

Kalu (6) : Il a été un véritable poison pour la défense monégasque. Remuant, technique, rapide et incisif, il a fait très mal sur nombres de ses prises de balles, mettant à la peine la défense adverse jusqu’à obtenir un penalty (47e). Il a enfin éclaboussé la Ligue 1 de tout son talent, et on a hâte de le revoir. On retiendra aussi de lui ses mauvais choix à répétition et son penalty manqué en fin de match, malheureusement.

Kamano (8) : Voir ci-dessus.

Briand (5) : Il a beaucoup décroché, il a beaucoup pressé, mais il n’a jamais su s’imposer dans la boîte. Un match de 9 et demi, mais pas d’avant-centre, ce qui est toujours très regrettable. Remplacé à la 73e par De Préville.

AS Monaco (4-2-3-1)

Benaglio (6) : Sauvé par son poteau, battu sur penalty, fautif dans sa surface pour finalement repousser un autre penalty, et battu dans le temps additionnel par l’inévitable Kamano, il a vécu une sacrée soirée. Très efficace également dans ses sorties, il a globalement réussi son match.

Touré (5) : Il a été énormément sollicité par les fulgurances de Kamano et Kalu, mais son abnégation aura été un véritable exemple à suivre tant il aura continué jusqu’au bout de faire les efforts et de se replier pour combler les brèches. Enormément de difficultés à être efficace, mais beaucoup d’envie. Remplacé à la 77e par Sidibé.

Glik (4) : Trop de difficultés à la relance malgré un jeu aérien irréprochable, mais aussi trop d’erreurs sur les attaques rapides. Lourd et maladroit, il a souffert.

Jemerson (3,5) : Il a concédé un penalty face à Kalu, il a eu du mal à tenir la baraque et il a souffert dans trop de situations de jeu. Très loin d’être impérial.

Barreca (4,5) : Ses montées étaient intéressantes, son repli beaucoup moins. Il a trop déserté son couloir, laissant des boulevards à Kalu et Palencia. Trop téméraire et pas assez concentré.

Tielemans (5,5) : Il a montré de très belles choses tout au long du premier acte, extrêmement présent à la récupération et toujours très fin dans la création du jeu, mais 90 minutes étaient trop pour lui. Il a disparu au fil des minutes pour montrer un visage bien transparent dans la dernière demi-heure.

Aholou (6) : Beaucoup d’envie et de bonne volonté démontrées. Des efforts intenses et constants, beaucoup de ballons grattés et de bons renversements pour changer le rythme et apporter de l’impact. Très convaincant.

Grandsir (3,5) : Du déchet technique, beaucoup trop de déchet technique. Il a été un véritable poids tant il a tout raté, aberrant sur le plan technique malgré des efforts indéniables. Une parodie de football. Remplacé à la 63e par Mboula.

Lopes (4,5) : Quelques beaux gestes par moment, mais il était globalement trop difficile à trouver, trop isolé et incapable de se démarquer. Une qualité technique indéniable, mais une condition physique discutable.

Traoré (4,5) : Placé dans le coeur du jeu dans un rôle à l’origine très important, il n’a apporté aucune intensité ni envie dans son jeu, beaucoup trop statique et trop difficile à trouver dans les intervalles. Un bon début de seconde période laissa présager de bonnes choses, mais la performance demeure médiocre. Remplacé à la 59e par Pellegri, buteur seulement 4 minutes après son entrée.

Falcao (4) : Il a souvent eu besoin de décrocher pour toucher la balle, mais il ne s’est jamais montré là où on l’attendait. Pas de bons ballons ou d’appels dans la verticale, rien d’intéressant à se mettre sous la dent et aucune occasion crée, il n’a tout bonnement pas existé.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.