Ligue 1 - 38ème j. | Les notes de Metz - OM (1-1)

Homme du match : Lirola (6) :

Excellent depuis plusieurs semaines, le joueur prêté par la Fiorentina a fait preuve d’une forte influence le long de sa ligne de touche. En effet, il a proposé de nombreuses solutions en se projetant dans le camp adverse. Ses centres n’ont pas réussi à trouver preneur ce soir, dommage. Remplacé par Dieng à la 88e.

 

FC Metz (5-3-2) :

Oukidja (5,5) : Le portier international algérien n'a pas eu à employer les grands moyens pour mettre en échec les très rares tentatives marseillaises durant plus de 90 minutes. A noter son bel arrêt face au coup franc direct de Milik à la 58e, mais il s'incline face à ce même adversaire à la 104e minute sur penalty.

Delaine (6) : Le latéral gauche avait fort à faire avec son opposition face à Pol Lirola mais, forcé de constater qu’il a su contenir l'Espagnol assez loin de sa surface de réparation. Remplacé par Udol à la 94e, qui commit l'irréparable peu après son entrée en jeu : la victoire n'était pas si loin...

Yade (5) : Quelques tentatives de percées dans le camp olympien, mais trop de déchets dans son jeu. Il a en effet perdu un trop grand nombre de ballons face aux défenseurs adverses. Remplacé par Lamine Gueye à la 78e.

Boye (6) : Infranchissable, le capitaine a éloigné le danger à plusieurs reprises. Il a été au marquage des deux attaquants adverses afin de les gêner le plus possible.

Bronn (6) : Patron de cette défense messine, le Tunisien a repoussé tous les centres venus de la gauche et de la droite grâce à un jeu de tête impeccable.

Centonze (6) : Actif dans son couloir droit, Fabien Centonze a réalisé une bien belle prestation ce soir, dans la lignée de ce qu'il nous aura offert cette saison. Des débordements de plus de 40 mètres qui ont presque toujours été conclu par des centres.

Sarr (5,5) : Impressionant dans le cœur du jeu, du haut de ses 18 ans, le jeune sénégalais a fait la différence de par ses prises de balle de qualité. Il a même failli inscrire le but de l'année sur une frappe lointaine, partant de dans son propre camp !

N'Doram (5) : Asphyxié par le tandem du milieu adverse (Kamara et Gueye ndlr.), le joueur formé à Monaco a donc eu du mal à exister dans l'entre-jeu. Il a assuré la transition entre sa défense et ses joueurs à vocation offensive.

Maïga (4,5) : Loin d'être en réussite face à Kamara, Digbo Maïga a perdu un grand nombre de duels face au Marseillais qui l'a dribblé avec une certaine aisance ce soir.

Boulaya (6) : Remuant, le numéro 10 a parfaitement profité des espaces délaissés par Amavi dans son dos. Il a donc pu orchestrer le jeu de son équipe en décalant Centonze qui venait le suppléer. Seul buteur du FC Metz ce soir.

Ambrose (5) : Peut-être en manque d’efficacité aujourd’hui, le joueur passé par la réserve de Manchester City a néanmoins été celui qui a cadré le plus de frappes ce soir. Remplacé par Dias à la 78e.

 

Marseille (3-4-3) :

Mandanda (5) : Nullement inquiété pendant presque tout le match, El Fenomeno est battu sur penalty dans le temps additionnel.

Balerdi (6) : Primordial dans les duels, aussi bien au sol que dans les airs, le jeune défenseur appartenant au Borussia Dortmund a mis en échec Pape Ndiaga Yade.

Alvaro (5,5) : Solide, le roc ibérique avait à cœur de ne pas perdre ce dernier match de championnat. Raison pour laquelle il fut décisif dans sa surface d’une part, et dans la surface adverse d’autre part ; lui qui a obtenu un penalty miraculeux mais légitime en fin de rencontre.

Caleta-Car (5,5) : Premier relanceur de son équipe, le défenseur croate retenu pour jouer l’Euro 2020 a su contenir les attaquants adverses durant leur principal temps fort en seconde mi-temps. Une bonne lecture du jeu pour couper les trajectoires de passes.

Amavi (4) : Des difficultés à assurer ses arrières pour son retour dans le onze titulaire de l'OM, il a délaissé certains espaces dont profita entre autres par Boulaya. Remplacé par Nagatomo à la 67e.

Kamara (6) : Tout comme durant l'ensemble de sa saison, le jeune marseillais a une nouvelle fois été irréprochable en termes d'engagement et de récupération au niveau de la ligne médiane.

Gueye (6) : Essentiel aux côtés de Kamara, l’ancien joueur du Havre a lui aussi été indispensable au milieu du terrain tant il a mis un terme aux possessions stériles des joueurs messins.

Lirola (6) : Voir ci-dessus.

Payet (5) : Auteur de quelques bonnes passes bien distillées pour ses attaquants, le Réunionnais a été à l’origine de la plupart des offensives de son équipe. Il a peut-être manqué de créativité pour déstabiliser le bloc adverse. Il commet une main dans sa surface, mais Milik corrigea l'erreur sur un nouveau penalty.

Milik (6) : Triplement buteur lors du dernier match, l’attaquant polonais n’aura pas connu la même réussite ce soir. Effectivement, l’occasion la plus franche qu’il se sera procurée ne sera autre que son coup franc à l’heure de jeu. Buteur égalisateur au bout du temps additionnel ; 9 buts en 14 matchs avec Marseille : pas mal !

Benedetto (4) : Très peu trouvé par ses partenaires, le joueur annoncé partant de la part de plusieurs médias a eu du mal à se situer au sein des défenseurs adverses. Ceci s'explique en partie par le manque de temps de jeu depuis l'arrivée de Milik sur la Canebière. Remplacé par Luis Henrique à la 72e.

Romain Caballero.

Voir aussi :