Ligue 1 - 38ème j. | Les notes de Angers - Lille (1-2)

Fulgini (8,5) : À droite, à gauche ou au milieu, Fulgini était partout aux abords de la surface adverse. Juste dans ses transmissions, redoutable sur ses dribbles, souvent capable de se montrer dangereux par des frappes de loin ou de près, il ne parvient pas à convertir ses efforts en buts... jusqu’à la 92ème minute où sa tête croisée vient battre un Maignan immobile et lui offrir une septième réalisation en Ligue 1, largement méritée ! L'Angers SCO s'incline mais son numéro 10 profite de cette dernière journée pour montrer tout son talent face à la meilleure équipe du championnat.

Angers (4-2-3-1) :

Bernardoni (4) : 2 tirs cadrés, 2 buts, et Bernardoni est la grande victime de l’implacable réalisme lillois. Pas irréprochable sur l’ouverture du score, il est encore en retard lorsqu’il vient faucher David et concéder le penalty du 2-0.

Manceau (7) : Solide dans la protection de son couloir droit, l’enfant du club a donné satisfaction au SCO ce dimanche, joignant à ses tacles décisifs une belle qualité de projection.

Pavlovic (5) : Outre quelques rares interventions décisives, le défenseur croate passe globalement à côté de son match. Pas assez mobile, il est souvent pris de vitesse et se montre approximatif dans son jeu de passe.

Thomas (5,5) : Très imprécis dans ses relances, incapable de couvrir les courses en profondeur de Jonathan David, Thomas offre des occasions à l’adversaire et n’est pas suffisamment vigilant pour l’empêcher de marquer. Il signe plusieurs interventions importantes en deuxième période, alors que son équipe est déjà menée 2-0...

Capelle (5) : Souvent trompé par l’intelligence de Renato Sanches, Capelle met son équipe en difficulté en laissant des brèches sur le flanc gauche de la défense angevine. Il remplit sobrement ses tâches offensives en longeant la ligne à la recherche de partenaires qu’il ne trouve pas toujours. Remplacé par Cho (81ème).

Bobichon (7) : Très en jambes, le milieu de 25 ans a souvent su stopper dans leur course les attaquants lillois lancés balle au pied. Rayonnant techniquement, il distribue le cuir dans toutes les directions et semble faire toujours le bon choix.

Mangani (6) : Moins créatif que Bobichon, le joueur de 34 ans a fait du milieu angevin une véritable forteresse, complexifiant l’élaboration du jeu offensif adverse. Sa vision tactique lui permet de trouver quelques belles passes entre les lignes.

Cabot (4) : Tout juste bon à éliminer un joueur avant de perdre le ballon sur le retour d’un deuxième lillois, Cabot n’a pas su se faire remarquer autrement que par ses passes ratées. Remplacé par Thioub dès la 57ème.

Fulgini (8,5) : voir ci-dessus

Pereira-Lage (4) : Très peu en vue ce soir, le portugais n’est pas parvenu à se mettre en valeur : un manque d’implication qui s’est largement fait ressentir sur l’animation offensive de son équipe. Il sort à la 57ème, remplacé par Doumbia.

Diony (5) : D’abord très mobile sur le front de l’attaque, multipliant les appels en cherchant à fausser compagnie aux défenseurs adverses, l’ancien stéphanois, trop rarement servi, a fini par se décourager. Il sort à la 66ème, remplacé par Bahoken.

Lille (4-4-2) :

Maignan (7) : Battu en toute fin de rencontre par Fulgini alors que les hôtes n’avaient même plus assez de temps pour aller chercher un point, Maignan signe plusieurs arrêts décisifs et permet aux siens de sentir l’odeur de la victoire bien avant la fin du match.

Celik (6) : Assez rassurant dans l’occupation de son couloir droit, le turc perd quelques duels face à un Fulgini très remuant.

Djalo (5,5) : Bien en place dans la charnière centrale lilloise, Djalo commet peu d’erreurs et signe une belle prestation pour permettre à son équipe d’arracher cette dernière victoire synonyme de titre de champion.

Botman (6,5) : Patron de la défense en l’absence de Jose Fonte, Botman a su rassurer les siens en phase défensive. Impliqué à la relance, il fait l’étalage de qualités de relance précieuses au jeu de projection.

Mandava (5) : Plus discret qu’à son habitude, Reinildo a assuré ses missions défensives le long du couloir gauche sans vraiment apporter de danger plus haut sur la terrain.

Sanches (7) : À l’origine de presque tous les déséquilibres dans le système angevin, le portugais a été la pierre angulaire du jeu direct des dogues. S’il en perd quelques uns, tous les ballons passent par lui, et c’est de ses pieds que naissent les actions de but lilloises. Remplacé en fin de match par Araujo (82ème).

Andre (6) : Encore une fois proactif dans l’entrejeu, Andre s’est montré efficace à la récupération tout en affichant un impressionnant taux de passes réussies, au départ de nombreuses occasions lilloises.

Soumare (6) : Important dans son rôle en phase défensive, Soumare gagne de nombreux ballons et permet à son équipe de se montrer infranchissable à proximité de la surface. Le jeu de l’international espoir reste parfois trop simple une fois en possession, sous l’effet d’un milieu angevin dense et hyperactif.

Yazici (5) : Bien intégré dans le collectif, Yazici n’a pas su briller individuellement ce soir, et est resté trop sage pour un joueur capable de semer le trouble dans les lignes adverses. Il sort à la 67ème et laisse sa place à Jonathan Bamba.

David (7,5) : Très intelligent dans ses courses, le canadien se place à la perfection pour transpercer la défense adverse au moment opportun. Incisif et rapide, il ouvre le score avant de provoquer le penalty du 2-0. Remplacé par Ikone (91ème).

Yilmaz (6): Très actif défensivement, le turc a contribué à la solidité du bloc lillois sans réussir à se montrer décisif devant. Passes imprécises et placement par moment peu judicieux, Yilmaz a eu du mal à rassembler les éléments qui lui ont permis de briller en Ligue 1 cette saison. Il inscrit le deuxième but sur penalty, son 16ème ! Remplacé par Xeka (82ème).

Voir aussi :