Ligue 1 – 36ème j. | Les notes de LOSC – Bordeaux (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’homme du match : Gabriel (7,5) : Rayonnant par sa présence athlétique, le brésilien a également fait preuve d’une qualité technique rare à son poste. Peu utilisé durant la saison il a été impérial dans la défense du LOSC et a parfaitement muselé Briand. Agé seulement de 21 ans, il semble promis à un bel avenir et a démontré qu’il pouvait être le pendant parfait de Fonte pour la saison prochaine.

LOSC (4-3-3)

Maignan (6,5) : Dans un match pauvre en occasions, le gardien du LOSC a été peu sollicité mais a su repousser les quelques tentatives girondines afin d’assurer la victoire de son équipe. Victime d’un choc à la tête très tôt dans le match avec Youssouf (13′), il réalise un arrêt de grande classe dans son face à face avec Briand (57′) et a été rassurant pour sa défense dans le domaine aérien.

Celik (6) : Comme à son habitude, il est l’auteur d’une copie propre sans fioritures. Très intelligent dans son utilisation du ballon, il a parfaitement contenu les montées de Poundjé.

Fonte (6) : Rassurant par son expérience, le lusitanien confirme sa bonne saison. Son excellent placement lui permet d’anticiper les transmissions des adversaires et de soulager son milieu de terrain.

Gabriel (7,5) : Voir ci-dessus

Kone (5,5) : Coupable de nombreuses pertes de balle en première période, il a utilisé sa puissance physique à bon escient dans le second acte pour priver Youssouf de munitions. Peu utilisé en début de saison, il aura parfaitement pallier le départ de Ballo-Touré à Monaco.

Thiago Mendes (7,5) : Excellent à la récupération du ballon, le brésilien a réalisé une seconde période de haut vol. Très précieux dans sa conservation du ballon en fin de rencontre, il a fait l’étalage de sa clairvoyance technique pour écoeuré ses adversaires. À la peine la saison dernière, il stigmatise merveilleusement le renouveau du LOSC.

Soumaré (6,5) : Moins brillant que la semaine dernière à Lyon, il a néanmoins pleinement assuré la liaison entre le milieu de terrain et l’attaque en ratissant de nombreux ballons. Quatrième dans la hiérarchie du milieu de terrain en début de saison, le joueur formé au Paris Saint Germain s’impose progressivement comme une alternative crédible à Xeka pour la saison prochaine.

Ikoné (7) : Dépositaire du jeu offensif lillois, « Jorko » a une nouvelle fois illuminé la rencontre par son aisance technique et sa faculté à casser les lignes. Très inspiré en première mi-temps, il gratifie les supporters d’une superbe combinaison sur coup-franc avec une pichenette d’une précision chirurgicale au-dessus du mur pour l’ouverture du score de Loic Rémy. (28′). Remplacé par Thiago Maia (79′).

Bamba (5,5) : Très incisif dans ses interventions, il a manqué de précision et de promptitude dans le dernier geste comme l’illustre sa frappe du gauche trop molle pour inquiéter Costil (45′). Responsable de plusieurs contre-attaques mal négociées en première mi-temps, il a néanmoins parfaitement combiné avec Koné dans le second acte.

Rémy (6,5) :  Une nouvelle fois préféré à Leao, l’international français a confirmé sa bonne forme du moment en inscrivant son 6ème but de la saison. Il réalise un enchainement parfait sur l’offrande d’Ikoné convertie d’une reprise de volée en pivot qui vient se loger dans le petit filet du gardien. Utilisé comme point d’appui, il a été bien contenu par l’axe central girondin mais aurait pu s’offrir un doublé sans une magnifique parade de Costil (20′). Remplacé par Rui Fonte (69′).

Pépé (6) : L’international ivoirien est l’un des grands artisans du retour quasi-officiel du LOSC en Ligue des Champions. Auteur de 20 buts et 11 passes décisives durant la saison, le finaliste du prix Marc Vivien Foé pourra ajouter un nouveau carton rouge provoqué dans ses statistiques de la saison (89′). Très remuant en seconde période, il n’aura pas réussi à faire la différence malgré une facilité technique toujours aussi déconcertante. Remplacé par Luiz Araujo (94′) afin d’obtenir une standing ovation méritée pour l’ensemble de son oeuvre cette saison.

Bordeaux (4-3-3) 

Costil (6) : Impuissant sur la frappe en pivot de Loic Rémy, il réalise un double arrêt décisif en début de rencontre devant l’ancien attaquant de Chelsea puis Bamba (20′). Peu sollicité durant le reste de la rencontre, il a su rassurer ses partenaires par des sorties intelligentes comme celle dans les pieds de Pepe (59′).

Sabaly (6,5) : Très intéressant dans son apport offensif, le latéral droit sénégalais aura été l’un des éléments les plus dangereux de son équipe. Porté vers l’avant dès l’entame de la rencontre à l’image de sa frappe qui s’envole dans les airs (4′), il offre un véritable ballon de but à Poundjé sur un magnifique centre en retrait (76′).

Koundé (6,5) : Précieux dans sa lecture du jeu, il a parfaitement coupé les transmissions lilloises. Sa bonne couverture a empêché les attaquants lillois de prendre la profondeur à l’instar de son retour autoritaire sur Ikoné (60′).

Pablo (6) : Sa complémentarité avec Koundé a permis de contenir les offensives lilloises. Intéressant dans son jeux long, il est malheureusement auteur d’une erreur technique qui l’oblige à commettre une faute sur Pépé qui partait seul au but (89′). Son carton rouge entache une performance solide.

Poundjé (4,5) : Bénéficiant des mauvais replis défensifs de Pépé, il a essayé de se porter vers l’avant. Très peu précis dans ses centres, il ne convertit pas une balle de but offerte par Sabaly (76′) en manquant de promptitude dans son geste.

Otavio (4) : Positionné très bas en premier relanceur, il n’a pas réussi à faire le lien avec l’attaque. Son positionnement curieux l’a empêché d’être présent dans la bagarre du milieu de terrain, ce qui a manqué à son équipe.

Plasil (4,5) : Etouffé par le pressing constant de Soumaré, l’international tchèque n’aura pas réussi à organiser le jeu bordelais. Sa subtile remise en une touche pour Adli aurait pu être décisive sans la superbe parade de Maignan devant Briand (57′).

Basic (5) : Bien trouvé entre les lignes durant le premier quart d’heure, il s’est progressivement éteint au fil du temps. Facile techniquement, il aurait pu causer bien plus de problèmes à la défense lilloise. Remplacé Benrahou (70′), peu précis dans ses tentatives.

Youssouf (4) : Titulaire à la place de Kamano, le jeune ailier droit bordelais n’a pas réussi à gêner Koné. Victime d’un choc violent avec Maignan en début de rencontre (13′), il n’a jamais semblé rentrer dans la rencontre. Remplacé par Kamano (64′), transparent.

Briand (4,5) : Peu sollicité en première période, il manque son duel face à Maignan sur une offrande d’Adli (57′). Muselé par l’axe central lillois, il n’a pas réussi à se sortir du marquage de Gabriel.

Adli (5) : Intéressant dans l’utilisation des espaces en première période, il aurait pu s’offrir une passe décisive sans la maladresse de Briand (57′). Joueur affectionnant l’axe du terrain, son positionné sur le côté gauche semble l’avoir empêché de pleinement s’exprimer. Remplacé par Lottin (75′), remuant.

Benjamin Falanga

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.