Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 36ème j. | Les notes de Caen – Reims...

Ligue 1 – 36ème j. | Les notes de Caen – Reims (3-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Fajr (7) : Joueur élégant, le milieu de terrain malherbiste s’est démarqué par une extrême justesse dans les transmissions et d’excellentes qualités techniques. Un match de grande classe sublimé d’un coup franc côté fermé qui vient surprendre Mendy.

 

Caen (4-2-3-1)

Samba (5) : Jamais réellement mis en danger, la révélation à son poste a fait le job et reste irréprochable sur les deux buts adverses.

Guilbert (6) : Entreprenant, son allant offensif sera récompensé d’un but plutôt chanceux. Son centre fuyant vient finalement terminer sa course dans les filets.

Gradit (6) : Rarement sollicité par une équipe adverse peu inspirée, il a répondu présent lorsqu’il fût mis à contribution.

Djiku (7) : Le défenseur caennais a rendu une copie sans faute avec beaucoup d’autorité dans ses interventions et beaucoup de cohérence dans son placement.

Imorou (6) : Latéral à vocation défensive, il a pourtant posé de gros problèmes à Foket en première période et dépose le ballon dans la zone parfaite sur le premier but de Ninga. Il est ensuite rentré dans le rang lors du second acte puis sortira sous les applaudissement à la place de Armougom à la 78′.

Fajr (7)  : voir ci-dessus. 

Deminguet (6) : La jeune pousse caennaise semble avoir pris une autre dimension en cette fin de saison. Il a beaucoup ratissé au milieu de terrain venant subtiliser le ballon directement dans les pieds du porteur. Sa prestation contraste parfaitement avec le match aller, où il paraissait complètement dépassé.

Moussaki (5) : Lancé dans le grand bain pour la première fois, il a n’a pas rechigné dans les efforts. Timide, il devra prendre plus ses responsabilités à l’avenir alors qu’il s’est retrouvé plusieurs fois en bonne position de frappe.

Khaoui (6) :  Incisif, l’international tunisien s’est mis en évidence avec ses percées au cœur du jeu pour ensuite servir ses partenaires en bonne position. Sorti à la place de Zahary à la 68′.

Ninga (6) : Même s’il n’a pas toujours fait les bons choix, il aura réellement semer le danger dans la défense rouge et blanche. Auteur de l’ouverture du score suite à une tête bien placée.

Tchokounte (5) : Sans marquer, il aura été utile ce soir en point d’appui devant et son grand gabarit le desserve d’une capacité à conserver les ballons. Il est même à l’origine de la faute sur le coup franc de Fajr, et il aura fallu un superbe arrêt de Mendy pour l’empêcher d’inscrire un 4ème but. Remplacé par Oniangue à la 59′.

 

Reims (4-2-3-1)

Mendy (4) : Le portier sénégalais a sauvé les meubles alors que sa défense l’avait complètement abandonné. Malgré tout, le bilan comptable n’est pas à son avantage: 3 buts encaissés.

Kamara (4) : Percutant sur le plan offensif, le jeune rémois a présenté des lacunes défensivement et Guilbert face à lui les a exploitées à plusieurs reprises.

Abdelhamid (4) : Plutôt bon dans les duels et la lecture des trajectoires, il reste coupable sur le premier but caennais trop court pour enlever le ballon de la tête de Ninga.

Engels (3) : Vraie valeur sûre cette saison, il accuse une réelle perte de confiance depuis plusieurs matchs. Cette dernière s’illustre par des absences au marquage et des duels qu’il n’a pas l’habitude de perdre.

Foket (3) : Le latéral rémois a du mal à convaincre cette saison et sa prestation médiocre ce soir ne pourra que confirmer ce constat. Sur l’ouverture du score, il offre trop de liberté à Imorou qui prend tout son temps pour travailler son centre décisif.

Romao (3) : Le vétéran rémois n’a ni réussi à tenir la tenaille avec Chavalerin défensivement, ni réussi à organiser le jeu de son équipe lorsqu’elle avait le ballon. Sorti en fin de match pour Ojo.

Chavalerin (4) : Besogneux dans l’effort, il est venu mettre un terme aux contre-attaques caennaises à plusieurs reprises. En revanche, il a très clairement perdu la bataille du milieu de terrain au cœur d’un match très physique.

Cafaro (4) : Outre le mérite de tenter sa chance à plusieurs reprises, ses frappes anodines sont le symbole de l’impuissance rémoise pour déstabiliser le bloc adverse.

Oudin (4) : Très moyen, il n’a fait preuve d’aucune initiative pour essayer d’inquiéter la défense caennaise. Peut-être déjà la tête ailleurs… Il cédera sa place à la 56′ au bénéfice de Suk.

Doumbia (5) : Habitué du banc, il n’a pas tout réussi ce soir mais s’est distingué de ses coéquipiers par une réelle volonté de faire la différence. Après deux frappes anodines, il trouve le chemin des filets pour revenir au score et obtiendra même plus tard un penalty. Ses décalages astucieux dans la zone de vérité n’auront jamais été correctement exploités par ses partenaires.

Chavarria (3) : Très peu influent, il n’a jamais réussi à peser sur la ligne défensive malherbiste et n’a sans aucun doute jamais existé. Remplacé par Zeneli à la 56′.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...