Ligue 1 – 36ème j. | Les notes de Caen – Monaco (1-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Sylla (7) : À la fois chanceux et déterminé, il est à l’affût pour reprendre le ballon après le poteau de Tielemans et ouvrir le score. Totalement absent par la suite, il est présent pour offrir trois points précieux à Monaco dans le temps additionnel. Un vrai boulot d’attaquant.

 

SM Caen

Vercoutre (4) : Impuissant sur l’ouverture du score, il réalise un arrêt décisif face à Rony Lopes en début de seconde période. Sa sortie raté en fin de match coûte un point aux siens.

Guilbert (6.5) : Il effectue un retour défensif héroïque dans sa surface face à Rony Lopes (encore lui). Pour le reste, il a été appliqué défensivement, propre lors de ses tacles, et généreux offensivement.

Da Silva (5) : Moins sollicité que d’habitude (étonnant vu l’adversaire), il s’est donc moins mis en évidence. Sur le but de Sylla, il se fait un peu balader sur l’action.

Djiku (6) : Début de match timide, mais il a, notamment après la pause, réalisé de très bonnes interventions.

Bessat (4.5) : Défensivement en grandes difficultés, il sauve son match en étant passeur décisif sur l’égalisation. Blessé et remplacé à la mi-temps par Genevois (3). Il s’est focalisé sur ses tâches défensives, ce qu’il a plutôt bien fait jusqu’à son exclusion.

Aït Bennasser (7) : Ses facilités techniques étonnent par rapport à la majorité de ses coéquipiers. Il s’en sert pour relancer proprement, et est notamment à l’origine du 1-1.

Féret (5) : Imprécis sur coups de pieds arrêtés, parfois lent au milieu, il a tout de même su distiller de bons ballons, créant parfois de très bonnes situations pour les Caennais.

Deminguet (5) : De plus en plus en vue au fil des matches, il en a trop fait aujourd’hui, perdant souvent le ballon quand il aurait pu le transmettre à un coéquipiers. Mais il y a encore eu de bonnes choses. Remplacé par Peeters (61′).

Rodelin (4) : D’abord très imprécis dans ses frappes, il a ensuite réglé la mire mais est tombé à chaque fois sur Subasic.

Crivelli (5) : Il aspire totalement Glik sur l’égalisation caennaise, permettant à Santini de se retrouver seul. Généreux comme toujours, il n’a toutefois pas eu de réelle occasion à se mettre sous la dent. Remplacé par Sankoh (78′).

Santini (6) : Après un début très compliqué où il a tout raté, il égalise on ne sait trop comment. La confiance le gagne alors, et il prend à plusieurs reprises le dessus sur la défense monégasque.

AS Monaco

Subasic (5) : Trop avancé sur le but caennais, il n’a pour le reste eu qu’un véritable arrêt à effectuer, face à Rodelin à l’heure de jeu.

Touré (4) : Plusieurs fois dépassé dans son couloir, il a autorisé trop de centres normands. Offensivement, il n’a pas existé.

Glik (4.5) : Trop souvent sur les talons, il a été en difficulté face aux grands gabarits adverses. Il juge mal la trajectoire du ballon sur le but caennais, suivant le mauvais joueur.

Raggi (6.5) : Du Raggi dans l’esprit : il n’a rien lâché du début à la fin. Si on peut lui repprocher d’être un peu loin de Santini sur le but du Croate, il a été un des seuls Monégasques à montrer un état d’esprit irréprochable.

Serrano (6) : Une première en Ligue 1 plutôt concluante pour le jeune monégasque. Sur le plan offensif notamment, il a été intéressant. Il est resté solide après s’être fait ouvrir l’arcade.

N’Doram (5.5) : Très juste techniquement, il a néanmoins commis quelques fautes au milieu du terrain.

Tielemans (5) : Sa frappe sur le poteau est à l’origine du premier but du match. Mais la suite de son match fut aléatoire : il a parfois disparu pendant de longues minutes. Remplacé par Pellegri (82′).

Moutinho (6) : Capable à plusieurs reprises de longues passes précises, il est un des seuls à avoir su déstabiliser le bloc normand.

Lemar (3) : Habituellement à l’aise lors de ses retours à Caen, où il fut formé, il n’a cet après-midi pas été au niveau, à l’image de ses récentes sorties. Les contrôles, les passes, les dribbles… rien n’allait. Remplacé par Mboula (68′), qui provoque l’exclusion de Genevois.

Rony Lopes (5.5) : Il est l’auteur d’une passe lumineuse à l’origine de l’ouverture du score. Il a aussi été le danger numéro un côté monégasque. Mais il s’est présenté deux fois seul dans la surface sans parvenir à trouver la faille. Remplacé par Ghezzal (68′), très remuant mais pas concluant.

Sylla (7) : Voir ci-dessus.

Florent LE MARQUIS

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.