Ligue 1 – 35ème j. | Les notes de Rennes-Toulouse (2-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Bourigeaud (6,5) : Très disponible dans le coeur du jeu, il a été la pierre angulaire du jeu de son équipe notamment sur le plan offensif avec sa qualité de passes et de placement. Meilleur joueur de la partie, il n’a peut-être pas été décisif directement mais sa performance a permis à ses partenaires d’être meilleur sur le plan de l’attaque ce qui rend son match encore plus impressionnant.

 

Stade Rennais FC

Koubek (5) : Très peu (jamais ?) inquiété hormis sur le but casquette de Gnagnon, il n’a rien eu à faire dans cette partie. Il faut dire que les toulousains n’ont pas été très dangereux.

Danzé (6) : Parfait devant Gradel, en plus de sa bonne défense tout au long du match il a profité de la maladresse du toulousain qui n’a pas su utiliser ses atouts. Une belle prestation à mettre à son actif. Remplacé par Sakho (56′).

Gélin (4,5) : Peu de travail à faire, mais il n’a pas suivi ses ailiers pour les aider sur les rares offensives toulousaines. Pris comme son compère dans les airs par Sanogo, il a souffert malgré la faiblesse offensive de Toulouse.

Gnagnon (4) : En plus du but contre son camp, il a beaucoup souffert face au gabarit de Sanogo et son jeu dos au but. Il a commis des fautes sans jamais trouver la solution pour le stopper.

Bensebaini (5,5) : Scandaleux sur sa simulation en fin de match pour gagner du temps alors que Sanogo a son pied à près de 50cm de sa tête, il prive le TFC d’une occasion par sa simulation. Le reste de son match a été correct, il a été très propre défensivement.

Prcic (5) : Bien moins présent que Benjamin André, il a lui aussi participé à la récupération mais principalement à la relance en servant ses milieux plus offensifs. Ses passes ont permis de libérer des espaces pour lancer les offensives. Remplacé par Mexer (79′).

André (6) : Particulièrement important à la récupération du ballon, ce n’est pas le joueur qui a été le plus visible dans l’entre-jeu du SRFC et pourtant il a été précieux. Il a passé 90 minutes à pousser les milieux toulousains à faire des choix difficiles et souvent à perdre le ballon.

Léa-Siliki (4) : Intéressant en début de match pendant le temps fort rennais, il a baissé en intensité tout au long du match dans sa présence. En revanche, pas dans son agressivité et ses accrochages avec Gradel qui ont fini par lui aloir un carton rouge. Il est aussi responsable sur le but de TFC avec une perte de balle fatale. Malgré une prestation ternie par un carton rouge, Léa Sliki a inscrit un but décisif dans ce match.

Bourigeaud (6,5) : Voir ci-dessus.

Khazri (5) : Son gros raté en début de match aurait pu coûter cher mais les trois points sont tout de même acquis. Capable de beaucoup techniquement, il a manqué de justesse malgré sa passe décisive (alors qu’il était hors-jeu). Plus tricheur qu’acteur de ce match, il a passé son temps à réclamer sans jamais étre averti pour ses simulations incessantes.

Sarr (5) : Rarement trouvé, il n’a pas été inspiré sur les quelques oublis défensifs d’Amian qui l’a parfaitement maîtrisé pendant la suite du match. Remplacé par Zeffane (72′).

 

Toulouse FC

Lafont (4) : Des relances parfois rapides, imprécises et qui mettent ses coéquipiers dans des situations critiques. Sa volonté de relancer le jeu rapidement est révélateur de quelques erreurs de jeunesse.

Amian (5,5) : Pris une fois dans son dos en début de match, il a su corriger le tir contrairement à ses partenaires de défense. Probablement le meilleur joueur défensif de son équipe dans ce match puisque c’est le seul qui n’a pas pris l’eau et qui a contenu son avdersaire direct.

Diop (4) : Souvent, trop souvent pris à défaut dans son dos ou dans les airs, il a été en difficulté dans ce match. Le capitaine toulousain n’a pas été efficace dans ses choix et ses interventions défensives. Il peut aussi être considéré comme responsable sur au moins un but par son marquage laxiste.

Jullien (5) : S’il a bien tenu Khazri pendant une grande partie du match, il lui a aussi laissé des liberéts qui auraient pu coûter au moins un but. Ses interventions devant Khazri ont été très propres le privant souvent de ballons dangereux.

Moubandje (2,5) : Proche du néant défensivement, il a souvent été pris dans son dos par les ailiers rennais. Incapable de se reprendre, le Suisse a laissé des espaces béants sur son côté. Sans oublier qu’il n’est pas exempt de tout reproche sur les buts adverses. Il n’a en plus jamais accompagné les rares courses de Gradel. Remplacé par Durmaz (89′).

Cahuzac (5) : Il n’a pas eu son rendement habituel à la récupération, pris par les milieux adverses ce qui n’est pas arrivé souvent cette saison. Il a fait les efforts défensifs pour aider ses coéquipiers ce qui a nettement amélioré sa performance.

Sangaré (6,5) : Capable de casser des lignes par ses passes ou ses accélérations, il a été le meilleur toulousain au Roazhon Park. Malheureusement cela n’a pas suffit pour rapporter un résultat positif de Rennes. Il a aussi été présent dans l’impact physique avec de bonnes récupérations.

Imbula (4) : Peu inspiré, il n’a jamais apporté sa capacité de milieu box-to-box pour casser des lignes. Bien plus fort pour conserver le ballon au lieu de le donner, il oublie beaucoup trop souvent qu’il a 10 coéquipiers à côté de lui. Il faut espérer qu’il finisse par comprendre qu’un match ne se gagne pas tout seul. Remplacé par Mubele (66′).

Delort (3) : On peut se demander s’il était vraiment sur la pelouse. La première réponse qui vient est fantomatique pour décrire la performance de Delort. Il a bien essayé de centrer car ses derniers matchs ont bien montré qu’il n’était pas un joueur capable de provoquer et de dribbler. Pourtant il continue de jouer sur un côté, assez étonnant.

Sanogo (6) : Auteur d’un gros raté sur un centre de Gradel, il a amené le premier but de son équipe avec un centre contré dans les buts. Mais plus que ce but, il a été un vrai poison pour les défenseurs rennais notamment dos au but où il a récupéré bon nombre de ballons ou de fautes.

Gradel (2,5) : Presque aussi performant que Moubandje, le côté gauche du TFC a été représenté par ses deux plus mauvais joueurs cette après-midi. Jamais en mesure de prendre de vitesse son vis-à-vis, il n’a jamais rien apporté sur le plan offensif. En plus de son apport inexistant, ses pertes de balles et ses coups de pied arrêtés mal tirés (comme celui qui apporte le second but) ont été un vrai soucis.

 

Benoît Castéla

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.