Ligue 1 – 35ème j. | Les notes de OL – LOSC (2-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Jonathan IKONE (8). C’est lui qui perd la balle qui entraînera le contre et l’ouverture du score de Lyon (11′). Par la suite, il est petit à petit entré dans le match, délivrant bons centres et passes intéressantes. Il provoquera la boulette de Denayer avec ce centre venant de la gauche pour l’égalisation de Rémy (50′). Très remuant offensivement, il exécutera un magnifique retour défensif devant Mendy avec un tacle glissé littéralement parfait (79′).

Olympique Lyonnais (4-2-3-1)

 

Anthony LOPES (6). Il se jette trop vite devant Rémy sur le premier but lillois, ce qui a permis à l’attaquant nordiste d’effacer tranquillement le portier avant de conclure. Mais sinon, il a réussi quelques arrêts importants.

Léo DUBOIS (6). En difficulté sur le second but du LOSC où il est clairement coupable, il s’est bien repris en finissant le match en inscrivant le quatrième et dernier but de la rencontre (2-2, 75′)

Marcelo GUEDES (6). Pour une fois, il n’a pas fait un mauvais match. Il n s’est pas troué, c’est encourageant !

Jason DENAYER (3). Ça fait quelques matches où le belge semble moins efficace qu’il ne l’a été, à l’image de ce but offert aux lillois après un dégagement complètement foiré qui a relancé Lille dans ce match (50′).

Ferland MENDY (5). Pour son retour, il a signé un bon match. Néanmoins, cette simulation grossière devant Ikoné pour obtenir un pénalty ternit son match (79′).

Tanguy NDOMBELE (5). A l’origine de l’ouverture du score avec une belle interception, il a signé une belle première mi-temps. Mais il a été littéralement bouffé (à l’image du milieu de l’OL) par Lille en seconde.

Houssem AOUAR (5). Assez discret, il a toutefois tenté quelques ouvertures qui n’ont malheureusement pas trouvé preneur.

Bertrand TRAORE (6). Assez actif, il aurait dû prendre un jaune (voire plus) après ce tacle sur le mollet de Koné (58′). Remplacé par Maxwell CORNET (70′), qui ne se sera pas montré d’une utilité impériale…

Nabil FEKIR (7). De mieux en mieux ! Le capitaine lyonnais a mis Maignan à contribution bon nombre de fois, notamment de loin. Il est aussi dans l’action égalisatrice de Dubois avec un tir contré par le gardien lillois qui remet le ballon en jeu.

Martin TERRIER (6). Il trompe avec sang froid son ancien coéquipier d’une frappe imparable (contrée toutefois par Magalhaes, 11′) Mais après cela, il s’est éteint au fil du match. Remplacé par Moussa DEMBELE (73′), qui lui aussi ressortira dans cette action confuse du 2-2. Il se signalera aussi sur une tête (83′), mais sans succès.

Memphis DEPAY (6). Passeur décisif sur le but de Terrier, il a été très juste dans le jeu. Ses coup-francs ont, quant à eux, souvent été repoussés par le mur lillois.

 

Lille LOSC (4-2-3-1)

Mike MAIGNAN (6). Même si le ballon passe relativement près de lui sur le premier but lyonnais, le fait que le ballon soit dévié par un défenseur l’a perturbé, et on peut donc se montrer clément à son égard. Il a aussi réalisé, comme son confrère portugais, des arrêts décisifs.

Mehmet CELIK (5). Depay l’a parfois mis en difficulté offensivement. Offensivement, il a souvent trouvé des lyonnais sur les trajectoires de ses centres.

José FONTE (7). Très on match de la part du portugais, qui a souvent été sur les trajectoires de tirs lyonnais, et qui dans le jeu a joué juste.

Gabriel MAGALHAES (4). Il dévie une frappe cadrée de Terrier qui trompe Maignan car il s’est fait déposer par le lyonnais, ce qui explique ce geste en retard. Il sera aussi coupable d’un geste suspect dans sa surface qui aurait pu inciter M. Turpin à siffler un pénalty pour Lyon (tiens, tiens…).

Youssouf KONE (6). Le jeu est souvent passé par son côté, et il a plutôt été pas mal, surtout en première période. Son match aurait pu être très intéressant si ces centres s’étaient montrés plus précis.

Boubakary SOUMARE (6). A la troisième minute, il lance Rémy en profondeur mais sa passe est coupée par Marcelo. Contrairement à toute l’équipe du CFC qui l’a désigné homme du match de façon unanime, euh… ben en fait y a rien jusqu’à sont but de l’égalisation qui certes est beau, mais surtout assez chanceux puisqu’il profite de l’intervention douteuse (si on peut appeler ça une intervention) de Dubois pour marquer. Et plus rien après. Donc dans le fond, c’est pas un grand match que nous a fait le jeune lillois. Enfin bon, on n’a pas dû voir le même match…

Thiago MAIA (6). Une première mi-temps rugueuse, ponctuée d’un jaune sur Fékir. Et puis il a totalement disparu de la circulation en seconde période. Remplacé par Reinildo MANDAVA (89′) pour lui donner un peu de temps de jeu.

Nicolas PEPE (7). Presque toutes les actions offensives de son équipe sont passées par lui. Il n’a pas ébloui ce match de part son génie. Néanmoins, sa précision sur coup de pied arrêté lui a fait devenir passeur décisif pour la onzième fois (source : LFP) cette saison.

Jonathan IKONE (8). Voir ci-dessus.

Jonathan BAMBA (5). Lui en revanche n’a pas su se montrer à son avantage. Il a parfois tenté de percer, mais dans l’ensemble, les lyonnais l’ont bien muselé.

Loïc REMY (6). Intéressant en première mi-temps, son but récompense son bon placement offensif, opportuniste. Après son but, ce fut plus compliqué, n’ayant plus ‘occasion de s’illustrer. Remplacé par Rafael LEAO (70′), qu’on n’aura pas vu.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.