Ligue 1 - 35ème j. | Les notes de LOSC - OGC Nice (2-0)

Homme du match: Burak Yilmaz (7): Il ouvre le score sur son premier ballon touché à la 13ème minute, et a débloqué la situation pour son équipe. Il aurait pu s'offrir un doublé si le poteau ne s'était pas opposé à lui. Ses nombreux efforts malgré ses 25 ballons touchés ont fait très mal à l'arrière-garde azuréenne. Remplacé par Yusuf Yazici (72'), en bonne position pour marquer mais il n'a pas cadré en fin de match.

 

 

LOSC (4-4-2):

 

Maignan (5): A défaut d'avoir des arrêts à effectuer, il s'illustre par une relance incroyable de la main qui aurait pu se transformer en passe décisive si Jonathan David s'était montré plus efficace. Pour le reste, il a passé une soirée tranquille.

Reinildo (6,5): L'homme qui a fait basculer le match à Lyon le week-end dernier a une nouvelle fois été important: impliqué indirectement sur les deux buts, puisqu'il est avant-dernier passeur sur le but de Yilmaz puis il est l'auteur du centre qui amène par la suite le but de Celik. Défensivement, il a fini par gagner son duel à distance avec Atal.

Botman (6): Comme Fonte, il a été la base de la très bonne organisation défensive du LOSC qui n'a pas subi le moindre tir ce soir. Il a vite pris le dessus sur un Dolberg trop esseulé sur le front de l'attaque.

José Fonte (6): Serein, le capitaine de 37 ans n'a pas été fortement sollicité ce soir. Cependant, il est resté concentré jusqu'au bout malgré la supériorité numérique du LOSC.

Celik (6): Il a été en-dessous de ses partenaires dans le premier acte, et a d'ailleurs écopé d'un carton jaune pour un tacle à retardement sur Atal. Il a ensuite haussé son niveau et a inscrit le deuxième but du LOSC, d'une superbe demi-volée à l'entrée de la surface.

Bamba (6,5): Beaucoup d'activité sur son côté, il a provoqué le carton rouge de Lotomba en début de deuxième période et s'est montré à son aise à la fois physiquement et collectivement. Il fut un joueur clé ce soir même sans avoir été impliqué sur les buts de son équipe.

Soumaré (6): Sa complimentarité avec Benjamin André fut bénéfique à un milieu lillois qui s'est amusé avec son adversaire. Il a facilement pris la mesure de Boudaoui et Claude-Maurice et a ainsi pu gérer ses efforts comme bon lui semble. Remplacé par Xeka (75'). 

André (6,5): Une nouvelle fois, il a été le travailleur de l'ombre de Lille, avec un impressionnant nombre de ballons récupérés. Il a pu diriger le tempo de la rencontre comme il le voulait, notamment en première période lorsque Lille a largement dominé la possession.

Araujo (5): Il a le premier ballon dangereux dans le camp niçois, mais par la suite il a été moins en vue que Bamba, Yilmaz et David car le jeu passait essentiellement sur le côté gauche de l'attaque des Dogues et il n'a pas été à son avantage. Remplacé par Jonathan Ikoné (75'). 

Yilmaz (7): Voir ci-dessus.

David (6): Passeur décisif pour Burak Yilmaz dans le premier quart d'heure, il n'a pas touché tant de ballons que cela mais il s'est montré dangereux quasi systématiquement. Il ne profite pas du caviar de Maignan, même si Kamara est bien revenu pour le gêner. Remplacé par Domagoj Bradaric (88'). 

 

Nice (4-3-3):

 

Benitez (5): Quatre tirs cadrés subis, deux buts encaissés. Et ces derniers sont intervenus sur des frappes en dehors de la surface. Il est trop court sur la tentative de filou de Yilmaz et il ne peut rien sur la demi-volée de Celik.

Kamara (5): Il n'a pas été mis à contribution défensivement, et pourtant son équipe a encaissé deux buts. Il a fourni des efforts mais comme Nice n'a pas eu le moindre tir, il n'a pas pu apporter offensivement. Remplacé par Stanley Nsoki (70'). 

Saliba (3,5): Il est fautif sur le deuxième but du LOSC avec une mauvaise relance de la tête qui a directement terminé dans les pieds de Celik qui ne s'est pas fait prier pour achever les Aiglons avant l'heure de jeu. Comme Todibo, il a eu du mal dans la relance.

Todibo (4,5): Des ballons récupérés qui viennent rattraper sa mauvaise prestation en première période puisqu'il a mis en difficulté les siens dans la relance. Ce n'était pas sa meilleure performance avec le Gym depuis son arrivée.

Lotomba (3): Les mouvements lillois sont passés de son côté en première période, il a eu du mal à surnager. Offensivement, il n'a rien apporté. Il est expulsé en début de seconde période pour deux cartons jaunes après deux fautes sur Bamba.

Schneiderlin (5): Il a touché beaucoup de ballons mais le problème reste le même pour lui? Ce fut difficile de se projeter vers l'avant, bien muselé par le milieu lillois qui l'a harcelé à la perte du cuir. Une rencontre neutre de sa part.

Boudaoui (4): Rayonnant depuis son retour, l'Algérien a été transparent pendant une bonne partie de la rencontre, il a eu moins d'activité que Schneiderlin et Claude-Maurice. Remplacé par Pierre Lees-Melou (76').

Claude-Maurice (5): Il a essayé de percuter, mais que pouvait-il faire tout seul ? Pas franchement mieux. Cependant, sa capacité à garder les ballons est à noter car à plusieurs reprises et malgré la difficulté, il a permis au bloc niçois de remonter.

Rony Lopes (3): L'ancien joueur du LOSC a été transparent ce soir. Le Gym, inoffensif dans le premier acte, a eu du mal à passer le premier rideau nordiste et cela s'est ressenti. Le Portugais n'a pas du tout pesé sur la rencontre. Remplacé par Flavius Daniliuc (52'). 

Atal (5,5): Il a été le joueur niçois le plus menaçant, avec plusieurs centres dangereux, dont un sur lequel Maignan a été obligé d'intervenir. Un peu plus discret après le repos, il a cependant sans cesse cherché à se démarquer. Remplacé par Andy Pelmard (70'). 

Dolberg (3,5): Son match fut un supplice. L'OGC Nice ne s'est guère montré dangereux et il a passé son temps à courir dans le vide malgré des efforts de déplacement qui furent infructueux du fait du contre-pressing intense exercé par les joueurs lillois.