Ligue 1 – 35ème j. | Les notes de Bordeaux – Dijon (3-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Kamano (7,5) : Ses appels incessants dans la profondeur ont poussé la défense dijonnaise à bout. Il a beaucoup provoqué jusqu’à se voir récompensé d’un penalty obtenu face à Djilobodji et transformé face à Reynet. Il confirme sa forme du moment en offrant les 3 points à son équipe. Virevoltant.

FC Girondins de Bordeaux (4-3-3)

Costil (6) : Il a fait ce qu’il pouvait, avec deux parades en première période, et de bonnes sorties à signaler, mais il devra s’incliner sur penalty à cause d’une erreur de sa défense. Délaissé.

Sabaly (5,5) : Pas suffisamment aperçu à l’avant, mais très solide en défense. On aurait voulu le voir plus dédoubler, mais sa rigueur en défense demeura exemplaire. Solide. 

Koundé (5,5) : Quelques petites erreurs de concentration au marquage et à la relance, mais une copie globale encore satisfaisante, avec beaucoup de duels remportés et quelques bonnes interventions à la clé. Propre.

Pablo (6) : Très costaud dans les airs, toujours bien placé pour repousser le danger, il reste indubitablement le patron de sa défense. Autoritaire.

Poundjé (5,5) : Il a alterné le bon et le moins bon. Tantôt capable de casser les lignes et de porter le jeu vers l’avant, tantôt capable de le céder à l’adversaire dans ses trente derniers mètres ou de laisser son couloir complètement ouvert, il n’a pas manqué de bonne volonté mais terriblement de concentration.

Plasil (6) : Le Tchèque a rempli son rôle en sentinelle. Très peu de déchet, beaucoup de ballons récupérés et très peu d’espaces laissés dans l’axe, il a accompli sa tâche. Professionnel, remplacé à la 67e par Meïté.

Lerager (4,5) : Beaucoup de difficultés à se situer. Souvent débordé derrière et perdu devant, il a peiné à se placer et à jouer son jeu d’impact et d’efforts, plutôt submergé que dominateur. Un manque criant de volume de jeu, et une performance globalement médiocre.

Sankharé (5,5) : Costaud et surtout buteur en première période, le Sénégalais s’est noyé en seconde mi-temps. Pris à revers par Sliti et coupable d’une faute synonyme de penalty au tout début de la seconde période, il a par la suite complètement disparu des radars. Décisif, à défaut d’être brillant.

Malcom (5) : Le petit Brésilien, qui joue ses dernières rencontres en marine et blanc, n’a pas trouvé les espaces pour briller. Muselé par les Bourguignons, il n’a pas su créer le danger, souvent en retard ou en manque de vivacité. Discret, remplacé à la 67e par Lewczuk.

Kamano (7,5) : Voir ci-dessus.

Laborde (5) : Peu de bons ballons à négocier, deux occasions, une manquée et un duel perdu face à Reynet, et un match une fois de plus compliqué pour son retour dans le onze titulaire. Isolé, remplacé à la 83e par Vada.

Dijon FCO (5-3-2)

Reynet (5) : Deux buts encaissés sur lesquelles il n’y peut pas grand chose, mais une performance globale encore très bonne malgré une mauvaise sortie qui coûtera le troisième but girondin. Solide dans ses sorties ainsi que sur sa ligne, il a fait tout ce qu’il pouvait pour tenter d’offrir un résultat à son équipe, en vain.

Chafik (4) : Discret à l’avant et complètement submergé par Kamano à l’arrière, il a vécu une soirée extrêmement compliquée. Beaucoup de face-à-face perdus et d’énormes difficultés à exister, en bref il a beaucoup souffert. Remplacé à la 83e par Rüfli.

Haddadi (5,5) : Le Tunisien a globalement été très solide en défense. Précis dans ses interventions et dans ses sorties de balle, il a commis très peu d’erreurs et a tenté tant bien que mal de maintenir sa défense à flot. Rigoureux.

Yambéré (4,5) : Pas mal d’erreurs, notamment dans son placement. Il laissera notamment filer Kamano pour enclencher l’action du premier but. Costaud dans les duels mais souvent maladroit à la relance. Difficile de retrouver son ancien club.

Djilobodji (4) : Beaucoup de maladresse sur ses sorties de balle et un penalty concédé en seconde période qui laissera filer le FCGB vers la victoire. Il n’a pas tenu son rang. De gros manques de concentration par moments qui coûteront très cher à l’arrivée.

Rosier (3,5) : Un but contre son camp malheureux en fin de match et une prestation globale très décevante. Un apport inexistant autant en attaque qu’en défense, et un positionnement qui a souvent laissé à désirer. Complètement à côté de la plaque.

Marié (4,5) : Très discret dans l’entre-jeu, il a trop peu apporté. Absent à la récupération, à la construction ou même au relais, il n’a rien proposé. Fantomatique, remplacé à la 88e par Loiodice.

Amalfitano (5,5) : Beaucoup de déchets dans ses transmissions, mais un apport et un volume de jeu très conséquent. Énormément de courses, d’efforts et de ballons grattés au milieu, il a mouillé le maillot pour tenter de tirer son équipe vers le haut. Maladroit, mais extrêmement volontaire.

Massouema (5,5) : Un début de match très timide, mais un niveau de jeu rapidement rehaussé pour commencer à profiter de son gabarit pour mettre de l’impact dans son jeu. Puissant et déterminé, il a beaucoup apporté au milieu de terrain. Costaud, remplacé à la 84e par Sahibeddine.

Sliti (7,5) : L’électron libre de cette formation dijonnaise. Il était au four et au moulin pour mettre à mal la défense girondine par ses courses incessantes et sa qualité technique, offrant à son équipe de nombreuses occasions, y compris le penalty égalisateur obtenu et transformé par lui-même. Il a tout fait à l’avant.

Kwon (5) : Très discret tout au long de la partie, quelques bonnes accélérations et opportunités isolées sur des ballons chanceux ou parfaitement distribués, mais une performance globale très pauvre en contenu.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.