Ligue 1 – 34ème j. | Les notes de Metz – Caen (1-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Vercoutre (7) : Plusieurs parades décisives à mettre à son actif, cela faisait longtemps ! Il ne peut cependant rien sur le CSC de Da Silva. Il avait longtemps retardé l’échéance, et le point ramené par les Normands est surtout gagné grâce à sa performance.

 

FC Metz

Kawashima (5) : Une soirée d’abord tranquille comme rarement cette saison pour le gardien japonais, mais il s’incline face au geste génial de Deminguet.

Balliu (6) : Pas mis en danger dans son couloir, il a tenté quelques centres pour ponctuer ses montées offensives, l’un d’entre eux amenant l’ouverture du score. Remplacé par Nguette (89).

Diagne (4.5) : Il croit ouvrir le score sur la dernière action de la première période, mais son but est refusé pour un hors-jeu très limite. Précieux sur les coups de pied arrêtés, mais il perd son duel aérien avec Rodelin, amenant l’égalisation caennaise.

Niakhaté (6) : Solide face aux attaquants adverses, il n’a pas été mis en difficulté par les grands gabarits de Crivelli et Rodelin notamment.

Palmieri (6.5) : Dominateur dans son couloir, il aurait pu marquer en début de match, mais sa frappe est contrée par Rivière.

Mandjeck (5) : Il a commis plusieurs fautes, atténuant parfois ses récupérations de balle. Remplacé par Niane (86′).

Cohade (5.5) : Il a mis pas mal d’intensité au milieu, ce qui lui a permis de gratter plusieurs ballons, parfois importants.

Mollet (5) : Assez fin techniquement, il a distribué quelques ballons dangereux, sans réussite cependant. Remplacé par Milicevic (76′).

Dossevi (6) : Pendant un peu plus d’une heure, il a été le joueur le plus à l’aise dans le jeu, donnant parfois l’impression de se balader au milieu des Caennais. Mais il n’a pas trouvé la faille.

Roux (4) : Une occasion peu avant la pause, et puis plus rien. Le doublé de la semaine passée était bien loin ce soir.

Rivière (6) : Omniprésent pendant la première demi-heure, il s’est créé de nombreuses occasions, sans parvenir à trouver la faille. Décisif sur le CSC de Da Silva.

SM Caen

Vercoutre (7) : Voir ci-dessus.

Genevois (5) : Décidément pas latéral, il a vite rebasculé en défense centrale, où il était plus à l’aise.

Da Silva (5.5) : Comme mercredi face à Paris, il a sorti les siens de bien mauvais pas à de nombreuses reprises. Il marque cependant contre son camp. Chaud et froid.

Djiku (5) : Moins impressionnant que précédemment dans la saison, il n’a cependant pas commis d’erreur majeure.

Avounou (4.5) : Plusieurs offensives adverses sont venues de son côté. Quand il est remonté d’un cran sur le terrain, on l’a peu vu.

Guilbert (6) : Avancé au milieu du terrain pour ce match, il est vite redescendu compte tenu de la domination des locaux. Des tacles toujours très propres. Il aurait pu être le héros en fin de match.

Sankoh (5) : Très en vue d’en l’entrejeu, cela n’a cependant pas toujours été pour de bonnes choses.

Féret (4) : À l’image de son entrée en Coupe de France, il n’a pas réussi à apporter la qualité technique qui le caractérise normalement. Trop de situations gâchées par de mauvaises passes.

Repas (2) : Arrivé depuis l’été dernier, il n’a toujours pas trouvé sa place en France. Il n’est plus très loin du titre de flop de la saison. Remplacé à la mi-temps par Bessat (4.5). Le but adverse vient de son côté.

Rodelin (5) : Une frappe dans le premier acte, mais il a paru dans l’ensemble bien émoussé. Il est cependant décisif sur l’égalisation caennaise, gagnant son duel dans la surface.

Crivelli (3.5) : Il aurait pu bénéficier d’un penalty peu avant la mi-temps. C’est tout ce qu’il y a a mettre à son actif. Remplacé par Deminguet (63′), dont l’entrée a coïncidé avec une bien meilleure période des Normands. Il égalise d’un superbe ciseau retourné, son premier but en Ligue 1.

Florent LE MARQUIS

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.