Ligue 1 – 34ème j. | Les notes de Bordeaux – Paris SG (0-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Aréola (7,5) : Le portier parisien a multiplié les arrêts pour accrocher la victoire. Fort sur sa ligne comme en dehors, il a donné du fil à retordre à l’attaque bordelaise qui n’a jamais trouvé la solution face à un véritable mur dans les cages. L’homme providentiel.

Girondins de Bordeaux (4-3-3)

Costil (6) : Deux parades décisives en première période et un bon travail de relance et de sorties. Concentré et efficace.

Sabaly (5,5) : Beaucoup d’erreurs dans son placement, mais une dose d’efforts et de bonne volonté incommensurable face à son ancien club. Beaucoup de courses vers l’avant, mais un manque de tranchant dans les derniers mètres, d’un côté comme de l’autre. Volontaire.

Koundé (5,5) : Pas énormément de sollicitations, et très peu d’erreurs. Encore une bonne prestation, très tranquille cette fois-ci.

Pablo (6) : Dominateur dans les duels et très engagé dans ses interventions, il a fait le boulot pour tenir sa charnière en qualité de patron. Fort.

Poundjé (5) : Très impliqué, beaucoup de bonnes choses démontrées, mais surtout beaucoup trop d’erreurs. Des manquements au marquage, dans son placement ou dans ses interventions. En bref, il a trop souvent raté. Préjudiciable.

Plasil (4,5) : On l’a trop souvent retrouvé trop bas sur le terrain. Submergé dans l’entre-jeu et incapable de verrouiller sa zone de jeu, il a trop subi. Il a beaucoup souffert et a trop peu apporté en retour. Dominé, remplacé à la 79e par Laborde.

Lerager (6,5) : Au cœur d’un match très terne en terme de spectacle et d’occasions, il a apporté un impact indéniable au milieu de terrain. Beaucoup de duels remportés, une puissance déroutante et de bonnes relances vers l’avant, il a pris son rôle très à cœur, à l’image de ses nombreuses fautes commises. Une occasion peu après l’heure de jeu aurait pu couronner sa belle prestation si Aréola n’en avait pas décidé autrement. Très costaud.

Sankharé (6) : Un travail de pressing souvent très dangereux et pesant sur les premières relances. Il a fait parler sa puissance pour gêner les adversaires. Parfois maladroit techniquement, il a malgré tout beaucoup apporté. Solide, remplacé à la 71e par Meïté.

Malcom (6) : La pépite brésilienne a apporté de vraies bonnes choses tout au long de la partie, malgré quelques choix peu judicieux. Un manque de justesse dans les derniers mètres, mais beaucoup de situations crées. Dangereux.

Kamano (5) : Beaucoup d’accélérations, parfois tranchantes, mais un manque de justesse criant dans les derniers mètres. Trop de mauvais choix et d’imprécisions qui ont plombé le jeu de son équipe. Impertinent.

Braithwaite (5,5) : Il a souvent bien négocié le peu de bons ballons qu’il a eu. Isolé à la pointe de l’attaque, il a eu très peu d’espaces, mais il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour tirer sa formation vers le haut, que ce soit par le pressing, par les appels ou balle au pied. Intéressant, remplacé à la 72e par De Préville.

Paris Saint-Germain (4-3-3)

Aréola (7,5) : Voir ci-dessus.

Alves (4,5) : Beaucoup trop de difficultés dans le secteur défensif. Trop souvent débordé et à la traîne, il a perdu trop de duels. Quelques beaux gestes à l’avant, mais une performance globale trop médiocre.

Marquinhos (5,5) : Malgré des lacunes dans son positionnement, le capitaine d’un soir est resté très solide, surtout dans les duels. Costaud dans les airs et précis à la relance, il est resté très serein.

Kimpembe (5) : Puissant et dominateur dans les airs, il a commis beaucoup d’erreurs à la relance, parfois trop individualiste. Seul joueur averti de toute la partie, il a perdu quelques ballons dans son camp qui auraient pu coûter cher. Trop relâché.

Yuri (4,5) : Il a énormément souffert dans son couloir. Très souvent pris à défaut, il s’est trop souvent laissé submergé par les fulgurances de Malcom entre autres. Un apport trop léger à l’avant pour une très mauvaise performance sauvée par un tacle décisif devant Koundé sur le dernier ballon du match.

Rabiot (6) : Du déchet mais une présence incontournable dans l’entre-jeu. Énormément d’impact et de puissance apportés par son incontestable bonne volonté. Son importance sur l’issue de la rencontre fut réelle. Déterminé.

Lo Celso (7) : Le buteur décisif (76e) pour offrir une victoire pour le plaisir à son équipe. Hormis sa jolie volée, il a beaucoup apporté. De nombreux efforts, de très bonnes choses à la récupération, à la création et à la finition. Une vraie belle performance du petit Argentin.

Nkunku (5) : Beaucoup d’efforts fournis, mais trop de déchet technique. Il a beaucoup donné, mais le dernier geste manquait trop. Volontaire, mais trop maladroit. Remplacé à la 62e par Draxler.

Pastore (4,5) : Quelques éclairs de génie, mais un manque criant de bonne volonté et d’efforts. Trop facile, pas assez impliqué, il n’a pas suffisamment apporté, surtout dans le repli défensif. Paresseux, remplacé à la 65e par Motta.

Mbappé (4) : Très discret et jamais vraiment dangereux, la fatigue de cette longue saison semble lui peser sur les jambes. Il n’a pas su faire les différences et a crée trop peu d’espaces pour ses coéquipiers comme pour lui-même. Épuisé, remplacé à la 81e par Meunier.

Cavani (4) : Lui aussi semble quelque peu subir cette fin de saison. Introuvable à l’avant, il n’a pas touché un ballon et n’a rien apporté en terme de pressing. Invisible et inutile.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.