Ligue 1 – 33ème j. | Les notes de PSG – Monaco (3-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’homme du match : Mbappé (9) : Il y a quelques mois je m’estimais extrêmement chanceux d’avoir la chance de vivre une période où la France a déjà gagnée deux coupes du monde. Pour moi, un amoureux du foot, je croyais connaître l’apothéose, mais je viens de réaliser que je vais vivre quelque chose d’encore plus fabuleux…… La carrière de Kilyan Mbappé. Avec son triplé 15′, 38′ et 55′ il a égalisé le record de 30 buts en championnat par un joueur Français, jusque là détenu par Papin. Rien que cela et…. à 20 ans (à 5 matchs de la fin de la saison). Et sans cela ? me direz-vous…De la vitesse, des une-deux, des gestes de classe et la sobriété de ne pas fêter ses buts face à son club formateur. Que demander de plus ?

 

Paris Saint Germain (3-4-3)

 

Aréola (7.5) : Très peu sollicité, il a été très rapide et bien placé sur les quelques occasions Monégasques. Malgré un immense respect, il apporte plus de sérénité à sa défense que Buffon. Un très bon match.

Kehrer (5) : Il est le joueur qui profite le plus de la force de son équipe. Non pas en élevant son niveau mais en étant mis moins souvent en danger et surtout en lumière. Et même dans ce cas il a encore ce soir fait une erreur qui a failli couter un but.

Marquinos (8) : Son retour a redonné sa solidité à la défense du PSG. Il est devenu au fil de cette saison le patron, celui qui donne l’exemple. Les efforts qu’il a du faire l’ont grandi. Il a complètement verrouillé l’attaque Monégasque.

Kimpembé (7) : Solide, engagé, il forme avec Marquinos une paire solide et complice. Personne n’a réussi à la bouger ce soir et il a régné sur la surface Parisienne.

Dagba (5.5) : Intégré à la grosse équipe il semble encore bien léger même s’il fait preuve d’une grosse générosité. Il a été percutant sur son côté, mais ses maladresses techniques l’empêchent de profiter de sa vitesse.

Verratti (8) : Un match exceptionnel tout en maîtrise et en contrôle. Il est l’auteur de deux ouvertures qui donnent deux des trois buts Parisien. Sa vision du jeu est simplement hallucinante. Il se blesse malheureusement à la 74′ sur une prise d’appui. Draxler prend sa place au milieu.

Paredes (5.5) : Toujours pas convaincant. Lorsque son équipe élève le niveau, son manque de talent devient criant. Il est à l’origine de la plupart des pertes de balles Parisienne. Il faut tout de même lui accorder l’avant dernière passe sur le deuxième but du PSG. Cavani fait son retour en triomphe pour le remplacer à la 73′.

Kurzawa (4) : Peu en Jambes et très maladroit, il n’a pas réussi à contrôler son couloir. Il cède la place pour le grand retour de Neymar à la mi-temps.

Alves (7.5) : Très mobile, souvent très bien placé, il a réalisé une superbe première partie de match. Il décline tout de même en deuxième période. Il reste crédité de deux passes décisives à la 38′ et la 55′.

Mbappé (9) : (voir au dessus)

Neymar (7) : La magie du talent. Où comment reprendre après deux mois d’interruption et donner l’impression de n’être jamais parti. Complice, vif, technique et surtout en confiance, il a rassuré dès ses premiers ballons.

Diaby (7) : Il donne l’impression d’être le rookie de l’année parmi les jeunes pousses Parisiennes. Il fait preuve de complicité avec Mbappé, il est très rapide dans son couloir et sa technique est prometteuse. Il a fait très mal à la défense sur son côté, ses centres ont été bons et il offre la passe décisive sur le premier but.

 

AS Monaco (3-2-4-1)

 

Benaglio (4) : Rentré dès la 12′ pour remplacer Subasic sorti sur blessure, il n’aura pas eu un match facile. Il avait pourtant bien démarré par un duel gagné.

Ballo-Touré (6) : Percutant, il a beaucoup apporté aux attaques Monégasques. Dommage qu’il ne se repli pas aussi vite qu’il attaque.

Badiashile (3) : En totale perdition devant la vitesse de Mbappé, il est le premier fautif sur deux des trois buts.

Glick (5) : Même s’il a empêché le bateau Monégasque de couler plus profondément, il a fini par être dépassé par la rapidité et le talent Parisien.

Henrichs (4) : Quelques bons centres, beaucoup d’énergie dépensée, mais totalement incapable d’apporter la densité dans l’axe espérée par Jardim.

Silva (4) : Très loin du joueur pétri de talent que l’on a découvert, il n’a rien montré ce soir.

Jemerson (5) : Malgré quelques belles actions il n’a pas réussi à contrôler le milieu Parisien. Il n’a pas réussi à apporté de l’impact. Il sort à la 65′, remplacé par Aholou.

Lopes (4.5) : Deux matchs en un, une première mi-temps superbe, provocante et pleine de créativité au milieu de la surface Parisienne et soudain…..  Plus rien, une deuxième mi-temps totalement absente.

Golovine (6.5) : Certainement le meilleur Monégasque ce soir, il a beaucoup tenté, a fait preuve de maladresse dans le dernier geste, mais il a été récompensé à la 80′ en inscrivant le seul but de son équipe.

Martins (4.5) : L’ombre de lui même. Où est passé le joueur merveilleux qui a séduit tous les amateurs de foot lors de ses premiers matchs en ligue 1. Emprunté, en perte de repère il a été d’une maladresse inhabituelle.

Falcao (3) : Totalement absent du match il a été complètement transparent. Visiblement blessé, il est très logiquement sorti à la pause pour céder la place à Vinicius.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.