Ligue 1 – 33ème j. | Les notes de Bordeaux – Monaco (0-3)

HOMME DU MATCH : AURELIEN TCHOUAMENI (8)  Le trio d’attaque Volland-Ben Yedder-Gelson a brillé cet après-midi. Mais derrière ces trois-là, la performance XXL de Tchouameni de retour sur ses terres est à relever. Un nombre incalculable de ballon ratissé, de l’impact et des ballons rendus propres. Cerise sur le gâteau, c’est lui qui délivre une passe décisive à Gelson pour le deuxième but monégasque. Un volume de jeu qui en font l'Homme du Match pour la rédaction.

 

Girondins de Bordeaux (4-3-3)

Costil (5) : Un arrêt déterminant d’entrée face à Golovin et de bonnes prises dr balles aériennes sur les corners, mais il est impuissant sur les trois buts de Monaco.

Sabaly (5) : On l’a peu vu déborder et apporter du surplus.

Benito (5) : Actif sur son coté, il a eu du mal à contenir Gelson. Auteur d’un beau centre pour De Préville qui aurait pu lui octroyer une passe décisive dans ce marasme.

Koscielny (5) : Il tenait la baraque jusqu’à sa blessure au talon. Quand il est sorti, la défense est apparue plus désunie.

Baysse (4) : Mauvais match. Il aurait pu regretter sa perte de balle à l’entame si Golovine avait concrétisé. A la lutte avec Volland, il perd son duel et le laisse marquer.

Oudin (4) : Transparent. Remplacé par Zerkane (62ème).

Adli (6) : Il a essayé de mener le jeu bordelais mais il était bien le seul. Une technique vers l’avant qui a fait du bien au jeu de son équipe.

Lacoux (5) : Son jeu trop agressif et nerveux lui vaut deux cartons jaunes donc rouge. Entre temps, pas grand-chose de notable sur ce match.

Basic (5) :  Complètement étouffer par la paire Tchouameni-Fofana. Il a essayé de combiner parfois mais il a beaucoup couru après le ballon. Remplacé par Séri (82ème)

Ben Arfa (4) : Il doit faire plus. Très peu de matière dans son jeu. Il n’a rien apporté. Remplacé par De Préville (60ème).

Hwang (4) : Il a eu du mal a existé tant les offensives girondines étaient maigres. Remplacé par Traoré (81ème).

 

AS Monaco (4-4-2)

Lecomte (7) : Match très sérieux du portier azuréen. Peu sollicité, il a sorti les quelques ballons chauds dans sa surface. Sauvé également par son poteau sur une reprise de De Préville. Nouveaux clean-sheet pour lui, le 5ème d’affilée

Badiashile (7) : Très bonne prestation. Vif et concentré, sa première relance a fait du mal aux Girondins. Auteur de l’avant-dernière passe sur l’ouverture du score de Volland.

Maripan (6) : Autoritaire et expérimenté. Il a souvent éteint les espoirs offensifs de Bordeaux avec malice.

Sidibé (7) : La porte des Bleus devrait s’entrouvrir s’il continue de rééditer ce genre de performances. Ses jaillissements et sa lecture du jeu adverse sont un régal. Et quand il décide de mettre de l’agressivité dans ses interventions il parait infranchissable.

Caio Henrique (7) : Il a posé sa patte sur ce match, véritable numéro dix...sur le côté. Souvent libre et donc très sollicité, les principales occasions monégasques sont venues de lui.

Golovin (6) : Il manque encore de rythme et à du mal à retrouver le réalisme qui le caractérisait lors de son retour de blessure. Après un bon début de match, ponctué par deux grosses occasions de but, il s’est éteint au fil du match. Remplacé par Diop à la

Fofana (6) : Averti très tôt dans le match, il s’est beaucoup moins livré défensivement sur ce match mais à la récupération il ne doit pas finir très loin derrière son compère Tchouameni. Remplacé par Jovetic.

Gelson Martins (6,5) : Il accumule du rythme et du temps de jeu. Très intéressant dans la profondeur, il apparait comme une option de jeu en plus pour son coach. R2compensé par son but, plein de sang froid dans son face à face. Remplacé par Aguilar à la 70ème.

Volland (7) : De retour après une petite bronchite qui l’avait privé du dernier match, il a fêté son retour par un joli but après une beau mouvement collectif. Toujours très précieux dos au but et grâce à sa capacité à se retourner rapidement.

Ben Yedder (6) : A nouveau titulaire d’entrée, il n’a pas eu l’occasion de se mettre en évidence. Mais son jeu de corps et ses déplacements ont souvent perturbé Koscielny puis Mexer. Pour les stats, c’est une énième passe décisive pour son acolyte Volland sur l’ouverture du score monégasque. Remplacé par Jovetic (60ème).

Voir aussi :