Ligue 1 - 31ème j. | Les notes de OM - Dijon (2-0)

Homme du match : Kamara (7) :

Omniprésent présent dans le cœur du jeu olympien, le minot a fait en sorte de faciliter les transitions offensives en faisant le lien entre la défense et l’attaque. Intransigeant dans les duels, il a démontré, une fois encore, toute l'étendue de son talent durant ce match.

 

Marseille (4-2-3-1) :

Mandanda (5,5) : Soirée tranquille pour El Fenomeno qui n'a pas eu à employer les grands moyens pour préserver ses cages inviolées.

Sakai (5,5) : A l'affût dans ses 25 derniers mètres, le nippon a annihilé les rarissimes tentatives de montées de Boey, ainsi que les courses de Konaté. Bonne prestation globale de sa part.

Alvaro (6) : Solide dans les contacts, l’Ibérique a proposé une bien belle opposition aux deux attaquants dijonnais. Il a été le principal premier relanceur du côté de Marseille, lui qui a d'ailleurs trouvé ses latéraux avec facilité et sérénité.

Balerdi (6) : Premier buteur du soir, le joueur formé à Boca Juniors a, lui aussi, été intraitable dans les duels ; ce qui explique au passage pourquoi le DFCO n'a pas beaucoup attaqué de son côté.

Lirola (6) : Positionné particulièrement haut durant cette rencontre, l'Espagnol a souvent été aux côtés de Milik durant les phases offensives. Sa bonne relation technique avec Flotov lui a permis de dédoubler lorsqu'il le fallait, avec une certaine réussite.

Gueye (5,5) : Sa complémentarité avec Bouba Kamara n'est plus à prouver. Avec un engagement physique total, il a quand même perdu quelques ballons dans l'entre-jeu ; dûs à des duels avec Benzia qu'il n'avait pas remporté pour la plupart.

Kamara (7) : Voir ci-dessus.

Henrique (5,5) : Probablement moins en réussite sur son côté gauche, la pépite brésilienne de l’OM a néanmoins réussi à adresser quelques bons centres dans la surface adverse. Il est peut-être dommageable qu’il n’ait pas pu prendre la profondeur, tant il est capable de filer à toute allure. Remplacé par Cuisance à la 68e.

Payet (6) : Le chef d'orchestre réunionnais a été à l'origine de la majeure partie des attaques marseillaises. Sa précision sur les coups de pieds arrêtés a été un élément clé tant le match était fermé ; grâce à sa passe décisive sur corner. Remplacé par Khaoui à la 91e.

Thauvin (6) : Ses combinaisons avec Dimitri Payet ont été étonnamment de bonne qualité ce soir. Décrié depuis plusieurs semaines, voire des mois, le champion du monde en titre a ce soir été entreprenant dans son couloir droit. Il n'a pas été décisif, mais les efforts fournis sont à souligner.

Milik (5) : Bien marqué par les défenseurs bourguignons, l'attaquant prêté par le Napoli n'a pas été capable de recevoir le ballon dans une position pouvant lui permettre d'enchaîner avec un tir. Remplacé par Benedetto à la 79e.

 

Dijon (5-3-2) :

Allagbé (5,5) : Sollicité durant les 90 minutes, le gardien béninois a cédé en fin de première mi-temps ; crucifié par une tête rageuse de Balerdi.

Muzinga (3) : Les efforts requis pour défendre sur la doublette Thauvin et Lirola étaient trop importants pour le Congolais. Il a très rarement mis en échec ses opposants, d'où les attaques successives de l'OM venant de son côté. Remplacé par Chala à la 83e.

Coulibaly (4,5) : Pas à son avantage face à un Payet en jambes, le défenseur a souvent commis des fautes pour mettre fin aux débordements de son adversaire.

Ecuele Manga (6) : D’une importance cruciale pour sa défense, le capitaine a pris ses responsabilités en repoussant, les uns après les autres, les centres venus essentiellement de la gauche.

Lautoa (5,5) : Afin de stopper les percées de Thauvin, l'expérimenté tricolore n'a pas hésité à tacler pour empêcher le numéro 26 de s'infiltrer davantage.

Boey (3) : En grande difficulté face aux déplacements de Payet et Henrique, le tout jeune joueur de 20 ans a essayé tant bien que mal de gêner ces deux derniers. Il a tenté, à de rares moments, de se projeter vers l'avant : ceci avant de se faire reprendre par Sakai.

Benzia (5,5) : Plutôt bon malgré la faiblesse du jeu de son équipe, le milieu offensif a malgré tout su se libérer du marquage des milieux marseillais. Ses interceptions au niveau du rond central ont presque toujours débouché sur des contre-attaques, mal négociées cependant. Remplacé par Sammaritano à la 64e.

Celina (5,5) : Intelligent de par son orientation du jeu, le Kosovar a connu une bonne relation avec Benzia, à qui il transmettait souvent de bons ballons. Dommage que son équipe soit autant acculée en défense, car cela l'a empêché d'exprimer l'entièreté de son talent.

Marié (5,5) : Juste dans ses passes vers l'avant, le fidèle dijonnais a dû lutter avec un Kamara attentif à ses moindres faits et gestes. Il a toutefois subi quelques dribbles qui ont engendré de chaudes occasions adverses.

Baldé (5) : Le meilleur buteur dijonnais a énormément décroché pour fluidifier le jeu de son équipe. En effet, il n'a pas rechigné lorsqu'il fallait s'excentrer à droit, ou bien même redescendre au milieu du terrain. Remplacé par Cheikh à la 92e.

Konaté (3) : Vraiment seul en attaque, l'ex-joueur sénégalais n'a que très peu touché le ballon aujourd'hui. Serré de près par Alvaro, il n'a pas été en mesure de se mettre en position pour recevoir le ballon. Remplacé par Dobre à la 64e.

Romain Caballero.