Ligue 1 – 31ème j. | Les notes de Nice – Montpellier (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Dante (6,5): Le capitaine niçois a encore une fois réalisé une grande prestation. Toujours présent où il faut et imperturbable dans le jeu aérien, il confirme son excellente saison. Cerise sur le gâteau: il marque le seul but du match à la suite d’un coup-franc de Cyprien.

 

Nice (4-3-3):

 

Benitez (5): La seule intervention qu’il a dû faire était pour stopper la volée de Delort en début de match. Pour le reste, ses coéquipiers ont fait le travail pour ne pas concéder d’occasion dangereuse.

Sarr (6): Son match référence en tant que latéral gauche. Souvent décevant lorsqu’il évolue à ce poste, il a cette fois réalisé une prestation encourageante. Très rassurant défensivement, il a réalisé des superbes transversales en profondeur pour ses partenaires, qui n’en ont pas profité car Nice a marqué sur un coup de pied arrêté.

Dante (6,5): Voir ci-dessus.

Hérelle (6): On le redit chaque semaine, le défenseur natif de Nice monte en puissance. Encore impérial dans les airs, il réalise des tacles toujours impressionnants. Il a mis en échec le duo infernal Laborde – Delort. Si Nice prend peu de buts, il y est pour quelque chose. Il a même failli marquer mais Lecomte a sorti sa tentative.

Burner (5,5): Il a eu du mal à rentrer dans son match mais lorsque son équipe a mis le pied sur le ballon, il était nettement mieux ensuite. Sa percée qui élimine trois joueurs qui apporte le coup-franc du but symbolise son match, à la fois combattif et précieux dans la relance.

Danilo Barbosa (5,5): Excellent la semaine dernière à Dijon, le milieu brésilien enchaîne les bonnes performances. A l’aise techniquement, il a parfaitement géré son duel avec le milieu héraultais. Souvent blessé cette saison, il a profité de l’absence de Tameze pour faire apprécier sa qualité de jeu.

Cyprien (5,5): Il a réalisé une bonne première mi-temps, au cours de laquelle il a distribué une passe décisive pour Dante. Pour le reste, il a souvent fait les bons choix, et cela a été bénéfique pour son équipe. Touché à l’adducteur en toute fin de premier acte, il a été remplacé par précaution par Rémi Walter (46′, 6), auteur d’une entrée impressionnante. Nice a poussé en début de deuxième période, même si son équipe n’a pas pu se mettre à l’abri. Par la suite, sa capacité à garder le ballon a fait la différence. Toujours à la recherche de solution offensive, il a fait preuve de beaucoup d’intelligence. Il a certainement marqué des points auprès de son entraîneur.

Lees-Melou (6): Unique buteur lors du succès en Bourgogne la semaine dernière, il a fourni beaucoup d’efforts. Presque toujours disponible mais rarement servi alors qu’il était démarqué, il s’est mis en évidence après le repos. Malheureusement, comme l’ensemble de ses partenaires, il a manqué d’efficacité dans le dernier geste. Sa dernière action où il se retrouve dans la surface de Montpellier en est la preuve.

Srarfi (6): Son match le plus abouti de la saison. Il a profité de sa vitesse et de sa technique pour mettre le feu à la défense montpelliéraine. Il a souvent pêché dans la finition mais il a beaucoup apporté à ses partenaires d’attaque. Il a beaucoup donné, comme l’atteste ses dernières situations au cours desquelles il a fini fatigué. Remplacé par Ignatius Ganago (87′), qui n’a pas eu le temps de se montrer, étant donné que Montpellier poussait pour égaliser.

Saint-Maximin (6,5): Il aurait pu obtenir une meilleure note encore. En dépit de son très bon match, il aurait pu aggraver le score à plusieurs reprises. S’il a réalisé trois voire quatre percées où il a éliminé plusieurs adversaires, il s’est créé deux occasions énormes et a raté des passes faciles qui auraient permis à Diaby-Fadiga d’aller défier Lecomte. C’est ce qu’il doit corriger pour devenir un joueur de classe mondiale.

Diaby-Fadiga (6): Pour sa première titularisation en Ligue 1 Conforama, il a posé énormément de problèmes à la défense héraultaise. Hilton et Pedro Mendes ont eu fort à faire face à la puissance du jeune attaquant niçois de 18 ans. Remplacé par Olivier Boscagli (69′), qui a réalisé une bonne entrée lui aussi. Défensivement, il a participé au travail défensif de son équipe qui a beaucoup subi sur la fin.

 

Montpellier (3-5-2):

 

Lecomte (5): C’est un match frustrant pour le portier français. Il ne peut rien sur le but de Dante, mais il a sorti toutes les autres tentatives de l’OGC Nice. Son arrêt devant Hérelle est spectaculaire et a maintenu son équipe dans la partie.

Congré (5,5): Match correct de l’ancien toulousain. Parmi les trois de la charnière centrale, c’est celui qui a le plus réussi son duel avec le jeune Diaby-Fadiga. Dans les airs, il est difficilement prenable. Cependant, cela n’a pas suffi à son équipe pour arracher au minimum un point.

Hilton (5): Auteur d’une excellente prestation face à Guingamp mercredi, le capitaine emblématique du MHSC a été nettement plus sollicité. Sur le but de Nice, il y a une erreur de concentration qui permet à Dante de marquer.

Pedro Mendes (5): Face à Saint-Maximin, il a passé un mauvais après-midi. Il n’a jamais pris le dessus sur l’ancien joueur de l’AS Saint-Étienne et a semblé en difficulté face à Diaby-Fadiga.

Ristíc (5): Défensivement, il était très sérieux et appliqué mais n’a pas réellement pu apporter de solutions offensives. En première période et en début de deuxième, il a laissé trop d’espace sur con côté, malgré le fait que les Aiglons n’en ont pas profité plus que cela. Remplacé par Paul Lasne (61′), qui a réalisé une entrée intéressante, en dépit du scénario qui n’a pas souri aux montpelliérains.

Le Tallec (5,5): Dans le premier quart d’heure, il a été l’un des joueurs les plus menaçants, avec des centres précis, tout comme Aguilar. Malheureusement, son équipe a reculé par la suite et lorsque celle-ci a maîtrisé la fin de match, il ne s’est plus montré dangereux.

Skhiri (4,5): Match compliqué pour le milieu tunisien d’habitude très présent dans le jeu de son équipe. Il est passé à côté de son sujet. On l’a senti perdu sur le terrain, et ses transmissions ont rarement abouti à des occasions.

Aguilar (6): Le meilleur joueur de Montpellier sur ce match.  Lors du temps fort de son équipe, il a distribué de très beaux centres, mais Delort n’a pas pu concrétiser. Pendant toute la rencontre, il est resté constamment une menace pour la défense niçoise. Il était sans doute trop seul en cette fin d’après-midi.

Mollet (5,5): S’il a eu du mal à trouver ses compères d’attaque, il a fait passer un énorme frisson chez les supporters de Nice, en trouvant le poteau sur une frappe déviée. Ses coups de pied arrêtés n’ont jamais fait souffrir la défense azuréenne qui a toujours su écarter le danger. Cependant, des trois attaquants, il a été celui qui a été le plus en vue.

Laborde (4): Avec Delort, il a marqué la moitié des buts du Montpellier Hérault cette saison. Ce soir, on ne l’a pas vu du tout. Bien cerné par la défense regroupée de l’OGCN, il n’a pas su trouver la solution pour la tromper. Remplacé logiquement par Souleymane Camara (74′), qui a fourni des efforts mais comme Laborde, il n’a pas pu se créer la moindre occasion.

Delort (4): Nous pouvons établir le même constat que pour Gaëtan Laborde, à une différence près: il s’est créé la première grosse opportunité du match, mais sa volée a été sortie par Walter Benitez. Pour le reste, il a été assez discret et a souvent couru dans le vide. Remplacé par Petar Skuletic (81′), qui n’a pas eu le temps d’apporter sa grande taille dans la surface adverse.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.