Ligue 1 – 31ème j. | Les notes de Guingamp – Bordeaux (2-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Grenier (7) : Son talent a clairement fait la différence dans ce match. Une qualité technique indéniable, un travail de création fabuleux et un coup franc pleine lucarne qui viendra couronner le tout. L’ancien Lyonnais nous a gâté, et il a régalé ses supporteurs pour enfin offrir un succès à l’En Avant.

En Avant de Guingamp (4-3-3)

Johnsson (7) : Beaucoup de parades à réaliser, surtout en fin de match. Impuissant sur une erreur de relance de sa défense après avoir sorti un penalty, il ne tiendra malheureusement pas le clean sheet. Quelques hésitations à sortir de sa ligne, mais aucune erreur à l’arrivée et un impact réel sur le résultat. Solide.

Ikoko (6) : Il a su par moments peser sur l’animation offensive de son équipe. Surtout intéressant défensivement, jamais débordé face aux sollicitations adverses. Professionnel.

Kerbrat (6) : Systématiquement bien placé dans ses derniers mètres. Extrêmement solide défensivement, notamment dans les duels, et toujours sur les trajectoires pour repousser le danger malgré une erreur qui coûtera un but à son équipe en fin de match. Costaud.

Sorbon (5,5) : Peu sollicité, il a fait le boulot. Rigoureux dans son placement, puissant dans les airs, il a respecté les consignes pour bloquer les offensives adverses quand cela était nécessaire.

Rebocho (6) : Beaucoup d’efforts fournis. Il a couvert de long en large son couloir, très solide en défense malgré de nombreuses maladresses à l’avant, souvent trop téméraire sur ses ballons dans la boîte.

Didot (5,5) : Son travail à la couverture a été intéressant. Un peu submergé en fin de match, il a tout de même bien tenu son rôle dans la globalité.

Diallo (6,5) : Il a apporté sa puissance au milieu de terrain, donnant de nombreuses difficultés aux adversaires dans son secteur. Fort dans les duels malgré quelques lacunes techniques, il a fourni des efforts qui ont payés, récompensé par un but décisif à la 59e minute. Remplacé à la 62e par Blas.

Grenier (7) : Voir ci-dessus.

Salibur (non noté)Blessé, remplacé à la 28e minute par Ngbakoto (5,5), pas avare en effort malgré quelques lacunes dans la prise de décision. Quelques mauvais choix dans les derniers mètres, mais l’abnégation était clairement au rendez-vous. Exemplaire.

Benezet (6) : Il a été très intéressant d’un point de vue technique, mais il a trop rapidement disparu. Il s’est effacé vers l’heure de jeu, et sa présence pour se projeter a beaucoup manquée. De bonnes choses, mais on espère plus d’impact sur 90 minutes. Remplacé à la 89e par Eboa Eboa.

Briand (6,5) : Il a énormément pesé sur la défense adverse. Fort dans les duels et dans la conservation du ballon, il a beaucoup provoqué. Il obtiendra un coup franc transformé par Grenier à la 55e, et butera à 2 reprises sur Costil. Dangereux et impactant.

FC Girondins de Bordeaux (4-1-2-1-2)

Costil (5,5) : Il ramasse à deux reprises le ballon au fond de ses filets, mais il n’a pas démérité. Deux très bons arrêts face à Briand, mais sa défense l’a lâché. Deux buts concédés imparables suite à des coups de pieds arrêtés. Malheureux.

Sabaly (5) : Souvent dépassé défensivement, il a été complètement absent du secteur offensif. Dans une formation girondine recentrée, il a été incapable d’occuper le couloir là où il devait le faire. Insuffisant.

Koundé (6) : Encore une copie très satisfaisante. Un exemple de solidité, de concentration et de rigueur. Peu d’erreurs, beaucoup de bonnes interventions. Il ne cesse de confirmer.

Baysse (5,5) : L’abnégation était là. Beaucoup d’interventions, très sollicité, il a tout de même commis beaucoup d’erreurs. Souffrant dans ses duels avec Briand et trop précipité sur ses relances, il a offert quelques espaces à ses adversaires, parfois sanctionnés.

Poundjé (4) : Il a énormément souffert. Submergé dans son couloir, coupable de nombreuses fautes et lui aussi transparent dans l’animation offensive, il a beaucoup trop raté et trop peu donné. Médiocre.

Otavio (4,5) : De bons renversements de jeu tout au long de la partie, mais un manque de présence à la couverture. Un placement pas toujours irréprochable, et de trop grosses difficultés dans les duels. On attend mieux de sa part. Remplacé à la 58e par Sankharé.

Meïté (4,5) : Il n’arrivera décidément jamais à s’imposer. Encore perdu sur le terrain, dominé dans les duels et imprécis techniquement, il n’apporte rien à son équipe. Un élément inutile auquel il faudra rapidement réfléchir.

Lerager (5) : Au moins faisait-il des efforts, à l’inverse de beaucoup de ses coéquipiers. Il appuyait au pressing, mais se retrouvait trop seul. Il récupérait les ballons pour se projeter vers l’avant, même chose. Un joueur motivé et bien trop isolé.

Malcom (5,5) : Désastreux dans l’implication et dans l’application pendant la quasi-totalité de la rencontre, il a tenté en vain de sonner la révolte en fin de match. Intéressant sur ses centres et buteur malgré un penalty manqué à la 80e minute, il s’est réveillé trop tard. On aurait aimé le voir jouer ainsi pendant 90 minutes.

Braithwaite (4,5) : Invisible. On l’a cherché en permanence, mais il n’a touché que trop peu de ballons. Un manque de détermination à reprocher, pour un match complètement raté. Remplacé à la 77e par Kamano, qui obtiendra un penalty synonyme d’espoirs pour les Girondins.

De Préville (3,5) : Catastrophique. Une mentalité désastreuse, une qualité technique abominable et un manque criant de présence dans les duels. Il n’a rien proposé, si ce n’est de mauvaises choses. Remplacé à la 58e par Laborde.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.