Ligue 1 - 31ème j. | Les notes de FC Nantes - OGC Nice (1-2)

Homme du match: Kasper Dolberg (7,5): Il a été impressionnant, en dépit d'un second acte plus poussif. Il s'est procuré bon nombre d'occasions, et il s'est offert un doublé décisif qui permet à son équipe de gagner. Il transforme d'abord un penalty avant de profiter d'un ballon relâché par Lafont pour marquer le but du break. Il aurait pu inscrire davantage de buts mais a été diablement précieux dans les duels.

 

 

Nantes (4-4-2):

 

Lafont (6): Il a été sollicité essentiellement dans le premier acte. Il a sorti de beaux arrêts devant un Dolberg en forme olympique et a fait grimper son total à 6 parades. Il plonge du bon côté sur le penalty du Danois.

Traoré (5,5): Une première période poussive, puis à l'image de ses coéquipiers il est monté en puissance après la pause. Il n'a pas hésité à aider Moses Simon dans les tâches offensives, puisqu'il était moins mis à contribution défensivement.

Pallois (5): Il a commencé difficilement le match, pris à défaut à plusieurs reprises par la vivacité de Dolberg, puis il a tenté de sonner la charge en seconde période en apportant offensivement, et sa précision sur le jeu aérien a fait frissonner les défenseurs adverses.

Girotto (4,5): Il a montré beaucoup de combativité cet après-midi, en particulier dans une première période très pénible pour la défense nantaise, nettement dominée et parfois passive. En revanche, il s'est souvent montré trop tendre face aux attaquants niçois.

Corchia (5): Très peu en vue dans le premier acte, l'ancien latéral du LOSC a lâché les chevaux en deuxième mi-temps, et il n'a pas cessé d'épauler Blas sur le couloir droit. Il lui a manqué, comme pour l'ensemble de ses coéquipiers, un peu plus de précision.

Louza (5,5): Il a beaucoup essayé mais s'est très souvent heurté à un bloc équipe niçois vraiment solide. Néanmoins, on voit qu'il est important pour son équipe pour son pressing et son apport dans les duels.

Touré (5): Le bilan est mitigé pour le milieu nantais. Il réduit le score, suite à la remise involontaire de Saliba sur le corner qui amène le seul but du FC Nantes. Cependant, il est coupable d'une faute évitable sur Thuram dans la surface au cours du premier quart d'heure. Remplacé par Kalifa Coulibaly (68'), qui a fait parler son gabarit pour peser sur la défense azuréenne, en vain.

Chirivella (5): Il a touché pas mal de ballons au milieu du terrain, et n'a pas hésité à se projeter vers l'avant. Il n'a cependant pas réussi à déstabiliser le bloc niçois avec sa qualité de passes. Remplacé par Roli Pereira De Sa (84'), plus discret que les deux autres entrants nantais.

Simon (6): Il fut indiscutablement le meilleur joueur des Canaris cet après-midi. Il a été pratiquement le seul à être une menace constante pour l'arrière-garde azuréenne. Il est sorti vainqueur d'une grande partie de ses duels, malheureusement pour lui et son équipe il n'a pas été en réussite dans le dernier geste.

Kolo Muani (3,5): La révélation nantaise de la saison a été discrète et décevante à La Beaujoire aujourd'hui. Contrairement à Simon, Blas ou Louza, il n'a pas été à son avantage. Remplacé par Kader Bamba (84'), auteur d'une belle accélération en fin de partie, mais son centre s'est envolé loin des cages adverses.

Blas (5,5): Il s'est montré disponible, remuant, et il s'est procuré une grosse occasion dans les derniers instants, même si Benitez s'est employé pour sortir sa tentative puissante qui prenait la direction des filets.

 

 

Nice (4-3-3):

 

Benitez (7): Le portier argentin a réalisé un gros match pour permettre à son équipe de conserver son avantage. S'il ne peut strictement rien faire sur l'unique réalisation des locaux, il réalise des interventions déterminantes devant Blas et Pallois notamment. Il a également été rassurant dans les prises de balles aériennes.

Kamara (5,5): Après un passage à vide, il semble retrouver ses jambes et sa confiance. Il a été très actif offensivement dans les quarante-cinq premières minutes, puis il a bien géré ses efforts défensifs après la pause.

Saliba (5,5): De retour dans le onze titulaire après avoir été testé positif à la COVID-19 mi-mars, le joueur prêté par Arsenal a réalisé une bonne rencontre dans l'ensemble, même s'il a commis une erreur en remettant malgré lui le ballon dans les pieds de Touré qui réduit le score.

Todibo (6,5): Une nouvelle fois, le défenseur central français a réalisé une prestation aboutie. Il a très rarement été pris à défaut et il a anticipé les tentatives de combinaisons de Nantes à certains moments.

Daniliuc (5): Il s'est montré en difficulté face à Moses Simon, même s'il faut noter qu'il n'a pas évolué à son poste de prédilection. Il s'est montré solide dans le jeu aérien. Remplacé par Jordan Lotomba (62'), dont la frâicheur a fait un bien fou pour contenir plus efficacement Moses Simon.

Thuram (7): Excellent contre Marseille avant la trêve, il a récidivé en étant impliqué sur les deux buts de son équipe. Il provoque d'abord le penalty avant la fin du premier quart d'heure, puis c'est lui qui oblige Lafont à relâcher le ballon qui a profité à Dolberg à la demi-heure.

Lees-Melou (6): Bonne prestation du capitaine du Gym, qui a récupéré beaucoup de ballons grâce à son pressing. Il aurait pu inscrire un joli but si sa tentative lointaine du pied gauche ne s'était pas écrasée sur le poteau de Lafont.

Claude-Maurice (5): Il a longtemps semblé ne pas être dans le rythme, il a raté pas mal de contrôles plutôt faciles, et contrairement aux autres joueurs offensifs de son équipe, il s'est montré trop timide. Il a compensé cela par des replis intéressants.

Gouiri (5,5): Le meilleur buteur de l'OGC Nice cette saison n'était pas dans son meilleur jour. Il n'a pas eu d'occasions mais il a malgré tout été une menace en première mi-temps par ses accélérations et sa technique. Remplacé par Dan Ndoye (84'). 

Myziane (4,5): Il était un ton en-dessous de ses partenaires offensifs malgré de bonnes intentions. Il lui a manqué de la justesse dans la finition. Remplacé par Rony Lopes (62'), qui a dû se contenter de défendre au vu du scénario de la partie.

Dolberg (7,5): Voir ci-dessus.