Ligue 1 – 31ème j. | Les notes de OL – DFCO (1-3)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Rúnar RÚNARSSON (9). Quel match ! Il a certes pris un but, mais on a eu l’impression qu’il était à 100% de confiance une fois que Dijon menait au score. Un nombre impressionnant d’arrêts à la fois spectaculaires et efficaces. Un vrai héros ce soir. Aussi fort que son compatriote Thor de Games of Thrones.

 

Olympique Lyonnais (4-2-3-1)

Anthony LOPES (5). Il prend trois buts par le vingtième de Ligue 1. Sur les deux CSC, difficile de le pointer du doigt. Mais sur le premier but de Saïd, il se la prend entre les jambes… Il réalise néanmoins une une parade spectaculaire en déviant une frappe de Marié en corner.

Léo DUBOIS (4). A l’image de son équipe, on l’a senti complètement à coté de la plaque.

MARCELO Guedes (2). Complètement à la rue défensivement (comme d’hab), il est alarmant nul au point qu’il devient urgent que Kenny Tete revienne de blessure afin que le brésilien sorte du onze de départ. Heureusement pour lui que Mohamed Henni n’est pas supporter de Lyon sinon il prendrait très très cher. Récapitulons son match. 3′ : totalement paumé sur le une-deux entre Saïd et Jeannot. 7′ : il marque contre son camp. 17′ : il empêche Denayer d’égaliser à 2-2 en faisant une faute stupide sur Jeannot alors que le belge marquait. Point positif : il a été dangereux sur les corners de Lyon, et a failli marquer dans la bonne cage (21′).

Jason DENAYER (5). Est-ce que les performances de Marcelo ne déteindraient pas sur lui ? Ca fait déjà quelques matches que lui aussi est plus en difficulté, comme lorsqu’il se fait effacer sur le but du 1-2 (7′). Il subi un choc sur le genou qui le fera sortir sur blessure (pas remplacé car Génésio avait déjà effectué ses trois remplacements).

RAFAEL Pereira (3). Transparent jusqu’à l’heure de jeu, il se signalera avec cette sublime Madjer qui trompera le gardien. Le souci c’est que c’est son propre gardien qu’il a trompé… Mais en note artistique, il aurait sûrement reçu un 8 de la part de Philippe Candeloro.

Lucas TOUSART (4). Passif sur Jordan Marié, ce qui oblige Lopes à intervenir (48′), il a lui aussi été en dedans. Remplacé par Tanguy NDOMBELE (63′), qui n’était pas titulaire après s’être pris une volée par son coach après la défaite contre Rennes, et qu’on n’a pas vu pendant la demie-heure qu’il a joué.

Houssem AOUAR (4). Peut-être aurait-il été meilleur s’il était en tribunes ?

Maxwell CORNET (6). Passeur décisif pour le but de Terrier (1′). Il s’est essayé à la frappe, mais sans danger (27′), avant d’allumer la tronche de Runarsson en première intention (32′). En seconde période, il a touché pas mal de ballon, et a plutôt fait un bon match, à côté de ses coéquipiers.

Nabil FEKIR (5). Il a certes très bien tiré ses coups de pieds arrêtés, mais le jeu il a été très faible. La seule lumière a mettre a été cette passe (78′) vers Depay et Traoré mais le gardien dijonnais avait bien surgit.

Martin TERRIER (5). 37 premières secondes de match impeccables ponctuées par un but. Mais lors les 4 523 autres secondes du match qu’il a disputé (74 minutes + 23 secondes), il était transparent. Remplacé (75′) par Bertrand TRAORE qui lui aussi a été discret.

Moussa DEMBELE (5). Une grosse occasion à l’heure de jeu stoppée par Runarsson, avant d’être remplacé par Memphis DEPAY (63′), qui aurait certainement marqué si Lautoa n’avait pas dévié de la main et concédé un coup-franc (79′).

 

Dijon FCO (4-4-2)

Rúnar RÚNARSSON (9). Voir ci-dessous.

Fouad CHAFIK (6). Bon match pour le latéral droit, qui a tenté des percées, et est à l’origine du CSC de Rafael. Remplacé (86′) par Mickaël ALPHONSE.

Cédric YAMBERE (6). Solide, il a lui aussi pris confiance et a même tenté une percée dans le camp Lyonnais (56′).

Wesley LAUTOA (6). Très intelligent, il a notamment contré de la main une frappe de Depay qui partait pleine lucarne (79′).

Oussama HADDADI (1). Le Marcelo bourguignon. Coupable sur une grossière perte de balle entraînant l’ouverture du score de Terrier, il se troue en manquant un tacle glissé. Action qui aurait pu être fatale si Runarsson n’était pas vigilant (32′). Il a été cataclysmique et très dangereux pour son équipe.

Romain AMALFITANO (5). Très agressif en début de match, il s’est par la suite calmé et s’est montré discret.

Florent BALMONT (7). Malgré ses 39 ans, l’ancien Lillois a été d’une endurance remarquable, récupérant beaucoup de ballons et essayant de créer des brèches dans le camp Lyonnais.

Jordan MARIE (6). Il aurait pu (dû ?) être sanctionné d’un péno pour une déviation du coude sur une tête offensive de Marcelo (21′) mais la VAR en a décidé autrement. Fait de jeu qui a choqué Jean-Michel Aulas…

Wesley SAID (8). Un doublé en 4 minutes, il a permis d’emmener Dijon au paradis. C’est aussi lui qui provoque le CSC de Rafael (65′). Remplacé par Chang-Hoon KWON (90’+3) pour gagner du temps.

Benjamin JEANNOT (5). Passeur décisif sur le deuxième but de Dijon (7′) et c’est tout. Remplacé par Sory KABA (85′).

Julio TAVARES (6). Lui aussi passeur décisif, mais sur le premier but de Dijon, il a aussi failli marquer d’un tir, mais qui passe au-dessus de la cage de Lopes (35′).

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.