Ligue 1 – 30ème j. | Les notes de Toulouse – PSG (0-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Mbappé (7) : Dans une équipe parisienne décevante et privée de ses cadres pour le déplacement à Toulouse, c’est le champion du monde qui est sorti du lot. Premier à se mettre en lumière, c’est lui qui inquiète Reynet d’une frappe dans un angle fermé. Plusieurs accélérations dans la surface qui ont mis à mal les défenseurs adverses mais repris à temps à chaque fois. Il a su profiter d’une erreur de Cahuzac pour placer une frappe parfaite et délivrer les siens.

 

Toulouse FC

Reynet (3) : Il avait annoncé que le repos forcé imposé par son coach lui avait fait du bien. Pourtant, ses deux premiers arrêts étaient moyens, très moyens. Déviés directement dans les pieds des attaquants parisiens, il a fallu deux miracles pour ne pas encaisser de buts. Sur un corner, il fait ensuite une sortie catastrophique devant Kimpembe avant que le but soit logiquement refusé. Mbappé a fini par trouver la faille, et le portier toulousain n’était pas le responsable.

Amian (6) : Pas grand chose à dire sur sa performance défensive impeccable. Également intéressant dans les relances, il ne s’est pas précipité pour trouver ses coéquipiers démarqués. Il s’est aussi permis quelques relances balle au pied en seconde période.

Jullien (7) : Intraitable dans les airs et au sol, on a retrouvé le Christopher Jullien qui pouvait rêver d’Angleterre. Jamais pris, et très bon dans les duels, il a notamment coupé les courses de Mbappé sans jamais faire faute. Il a également dégagé plusieurs ballons chauds sans se précipiter.

Shoji (5,5) : Plus discret que son partenaire, il a notamment abandonné Mbappé sur un centre qui aurait pu terminer au fond. Mais globalement bon, il a su couper les appels de Chupo-Moting et les longs ballons dans sa direction.

Sylla (6,5) : Alors que personne n’est parvenu à le passer sur son côté droit, il a été très bon offensivement. Plusieurs très bons centres après des montées rageuses, il a profité des prises à deux sur Gradel pour se libérer et aussi proposer des solutions.

Cahuzac (3) : Il avait pourtant annoncé la couleur dans la presse. Habituel fer de lance dans ce genre de match, et toujours capable d’imposer son impact physique, il a été particulièrement décevant. Jamais dans le tempo du match, il n’a pas été d’une grande aide pour ses coéquipiers à la récupération. Mais plus grave, c’est lui qui est responsable d’une grossière erreur de marquage puis de jugement sur le centre décisif à destination de Mbappé pour l’ouverture du score. Remplacé par Leya Iseka (89′).

Sidibé (6) : Souvent décevant ces dernières semaines, parfois même transparent, il a su se montrer sous son meilleur face au PSG. S’il doit encore gommer quelques erreurs, il a presque fait oublier Sangaré tellement il a été présent dans l’entre-jeu. Très solide à la récupération et dans chaque duel, il a été précieux défensivement. Remplacé par Sidibé (75′).

Sangaré (5,5) : Un peu trop agressif et en retard sur quelques contacts, il a mis du temps à se mettre en rythme. Mais il a su venir en aide à Sidibé notamment à la première relance. Il garde encore trop le ballon par moment mais il est aussi capable de le conserver quand aucune solution ne se propose à lui.

Durmaz (5,5) : Il a bien tenté de faire la différence par sa qualité technique à plusieurs reprises mais s’est heurté au mur Kimpembe. Intéressant surtout par sa qualité de passe et ses choix justes. Remplacé par Mubele (83′).

Gradel (6,5) : Pris à deux sur chacune de ses tentatives de débordement, il a eu l’intelligence de ne pas tenter l’impossible et a souvent joué avec Sylla ou les joueurs venant lui proposer des solutions. C’est lui qui donne le ballon de but à Sanogo avant que ce dernier ne le gâche.

Sanogo (4,5) : Alors oui c’est vrai, il a pesé sur la défense adverse et notamment sur Marquinhos qui a eu du mal à le saisir dans le domaine aérien. Capable de jouer dos au but, d’être à la réception des centres et de se montrer disponible, il a pourtant coûté des points à son équipe. Trop peu décisif devant le but, il a manqué une énorme occasion, seul face à Areola.

 

Paris SG

Areola (6,5) : Auteur de seulement deux arrêts, mais quels arrêts. D’abord sur une tête de Jullien, il effectue un superbe réflexe du bras avant de faire de même avec son pied devant Sanogo Même si l’attaquant toulousain a manqué de lucidité, le portier tricolore a eu le mérite de mettre son pied.

Kurzawa (6) : Sur la lancée de son match avec l’équipe de France, il s’est montré dans un rôle très offensif avec aucune tâche dans sa moitié de terrain. Il a touché beaucoup de ballons sur son aile mais a trop rarement osé le débordement pour proposer un centre. Remplacé par Verratti (62′).

Kimpembe (6) : Décisif à plusieurs reprises dans des un contre un avec Durmaz, il n’a montré aucune fébrilité. Jamais pris par les feintes et les dribbles, il a fait la leçon au Suédois sur ses rares tentatives.

Marquinhos (4,5) : Le défenseur central du PSG a connu quelques difficultés dans ses duels avec le grand attaquant toulousain. Gêné par la taille de Sanogo, il a été battu sur les ballons aériens, mais aussi dans les duels lorsque l’attaquant été dos au but.

Kehrer (5) : Parfait sur une action et à la ramasse sur celle d’après. L’Allemand a affiché une inconstance assez inquiétante devant Gradel. À l’image de son carton jaune, il a été capable de grosses fautes après s’être retrouvé en retard. En revanche, il a aussi su défendre sur ses appuis sans se jeter. C’est lui qui est passeur décisif sur l’unique but de la partie.

Dagba (5,5) : Probablement le joueur du milieu parisien le plus actif en première période, il n’a pas toujours été juste mais son activité a compensé ses erreurs. Plus discret au retour des vestiaires, il est un peu tombé dans la fadeur ambiante du PSG ce soir. Remplacé par Thiago Silva (73′).

Paredes (5) : Depuis son arrivée à Paris, c’est pas simple de dire ce que vaut Paredes. Encore une fois, les avis ne seront pas unanimes à son égard. Pas mauvais, mais très discret alors qu’il avait une belle occasion de montrer, il déçoit. Malgré son match plutôt propre dans l’ensemble, on attend plus de lui côté parisien.

Nkunku (4) : Décevant comme tout le milieu du PSG dans cette partie, il n’a pas su marquer de points auprès de son entraîneur. Incapable de trouver la bonne passe entre les lignes ou de se montrer disponible face à la défense basse du TFC, il n’a pas été à la hauteur. Remplacé par Diaby (63′).

Bernat (4) : Hormis deux ou trois tentatives de débordements, l’Espagnol a été décevant. Si fort offensivement habituellement, il n’avait que ça à faire dans ce match mais n’a pas su remplir son rôle.

Mbappé (7) : Voir ci-dessus.

Chupo-Moting (3,5) : Décevant dans le jeu, il faut dire qu’il n’a jamais été mis en position idéale. Une seule fois, après un ballon repoussé par Reynet, il a eu une occasion énorme avant de manquer l’immanquable. Obligé de s’expatrier sur l’aile gauche pour toucher le ballon, il n’a pas été décisif.

 

 

Benoît Castéla

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.