Ligue 1 – 30ème j. | Les notes de Strasbourg – Reims (4-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Gonçalves (8): En manque de temps jeu par rapport à la saison dernière, les supporters strasbourgeois ont assisté à la vengeance d’un guerrier. Avec un volume de jeu incroyable et une grosse débauche d’énergie, il a toujours participé aux bons coups offensifs de son équipe et sera récompensé d’un doublé amplement mérité.

Strasbourg (4-3-3)

Sels (7) : Il a fait preuve de beaucoup de sûreté que ce soit dans ses relances au pied ou dans ses sorties aériennes. Impeccable sur les deux 1 contre 1 qu’il a du négocier d’abord face à Oudin, puis face à Chavarria.

Lala (4) : Une réelle baisse de régime pour certainement un des meilleurs latéral du championnat. Défensivement, il a fait preuve de maladresse et est sauvé par la VAR sur une intervention limite dans sa surface de réparation.

Mitrovic (6) : Très solide, il a fait preuve d’une grande autorité dans les duels et a totalement muselé Chavarria.

Martinez (5) : Moins en vue que son compère de charnière, il a lui aussi réalisé un match maîtrisé avec aucune erreur défensive à son crédit.

Carole (6) : Jamais dépassé par Oudin, il a aussi apporté offensivement avec une première frappe en début de match suivi d’un centre tendu décisif conclu par la tête de Da Costa.

Goncalves (8) :  voir ci-dessus.

Fofana (5) : Dans les duels, il répond présent par un gros bagage physique. En revanche, en position de sentinelle devant la défense, il n’a pas été totalement rassurant avec beaucoup d’imprécisions, surtout en première période.

Lienard (5) : Comparé à Gonçalves, l’enfant du club a plus été dans la discrétion mais s’est illustré par une excellente qualité de pied sur phases arrêtées ou sur de longues ouvertures.

Da Costa (7): Très remuant, son hyperactivité a beaucoup mis en difficulté Baba et il s’en tire avec un doublé, dont une magnifique tête à l’entrée de la surface pour l’ouverture du score. Remplacé sous les ovations du public en fin de match par Ajorque.

Mothiba (5) : Il est de ces joueurs qui peut se montrer dangereux sur une occasion. Plutôt utilisé en point de fixation par ses coéquipiers, il bat malgré tout Mendy sur sa seule opportunité en première période mais c’était sans compter le retour de Foket sur sa ligne. Il fera les frais d’un réajustement tactique à 5 défenseurs avec l’entrée de Caci à la 69′.

Zohi (4) : Généreux, il n’a en revanche jamais semé le danger dans la surface de réparation rémoise. Remplacé par Thomasson à la 49′, puni plus tard d’un carton rouge suite à un deuxième avertissement reçu.

 

Reims (4-2-3-1)

Mendy (4) : Une prestation pas nécessairement mauvaise malgré les 4 buts encaissés. Il a subi les conséquences d’une défense qu’il l’a totalement abandonné.

Baba Rahman (4) : Ses initiatives offensives n’ont pas été récompensés lorsque sa frappe intelligente et puissante s’écrase sur la barre. Son allant offensif en première période contraste avec une prestation défensive relativement médiocre. Il est coupable sur l’ouverture du score strasbourgeoise.

Abdelhamid (2) : Les superviseurs de Trabzonspor venus l’observer n’ont certainement pas été convaincus. Patron de sa défense depuis le début de saison, il a sans aucun doute rendu sa pire copie ce soir. Sans aucune garantie dans les relances, ce qui lui coûta le deuxième but, il est à l’origine de la faute sur le quatrième.

Engels (4) : A l’image de son équipe, le défenseur belge n’était pas à son meilleur niveau ce soir. Un constat surtout flagrant en fin de match, au sein d’une défense totalement désarçonnée.

Foket (5) : Plutôt cohérent dans le premier acte, il sauve même les siens sur sa ligne alors que le ballon filait au but. Sa prestation s’est dégradée au fil de la rencontre.

Chavalerin (4) : Il n’a pas manqué d’agressivité pour harceler le porteur de balle mais a fait preuve d’un déchet très inhabituel dans son jeu. Lui plus que tout autre, il a semblé totalement déconnecté suite à l’annulation du pénalty.

Romao (6) : L’expérimenté milieu de terrain a été le seul rémois à sortir très nettement du lot. A 34 ans, il a été omniprésent à la récupération pour gratter un nombre important de ballons. Toujours très juste dans ses transmissions.

Oudin (3) : Une prestation très terne pour le meilleur buteur rémois. Son efficacité qui le caractérise tant n’était pas au rendez-vous ce soir avec deux situations dans la surface qu’il n’a pas su conclure. Beaucoup d’erreurs techniques à mettre à son actif. Remplacé par Cafaro à la 63′.

Doumbia (5) : Bien placé entre les lignes, il fût un vrai feu follet difficilement tenable par le milieu strasbourgeois. Percutant, il a provoqué ses adversaires à plusieurs reprises pour tenter de faire la différence, pas toujours avec réussite. Sorti à la 63′ à la place de Dia.

Zeneli (4) : Après des premiers matchs incroyables, le Kosovar baisse de régime avec des adversaires qui arrivent de plus en plus à lire son jeu. Avec Doumbia, ce sont deux aimants à ballon, dans un style identique qui aime porter le cuir, ce qui a fait défaut à leur complémentarité.

Chavarria (3) : Totalement invisible, il fût inatteignable à la pointe de l’attaque et ses efforts dans le pressing n’ont posé aucune difficulté aux relances strasbourgeoises. Remplacé en fin de match par Suk.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.