Ligue 1 – 29ème j. | Les notes de Reims – Nantes (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Oudin (7) : En première période, il eût beaucoup de difficultés à créer le danger dans un couloir droit bien gardé. Quelques minutes après avoir permuté sur l’aile gauche, il fait sauter le verrou nantais d’une puissante frappe dans la lucarne.

Stade de Reims (4-2-3-1)

Mendy (5) : Après-midi tranquille pour le portier rémois qui n’eût aucun travail face à une formation nantaise peu entreprenante devant.

Foket (4) : Très peu de combinaisons avec Oudin face à lui, il n’a jamais réussi à se projeter offensivement contraint de revenir systématiquement avec ses centraux.

Engels (6) : En prêt depuis l’Olympiakos, son exercice en France est clairement une réussite et sa prestation aujourd’hui n’a pas dérogé à cette règle.

Abdelhamid (6) : Taulier de cette défense, il a répondu présent dans les duels physiques et a su lire les trajectoires des ballons nantais.

Baba (6) : En provenance de Chelsea, l’international ghanéen assure parfaitement l’interim en l’absence de Konan et monte en puissance au fil des matchs. Les meilleurs occasions de son équipe partent de lui.

Chavalerin (5) : Il n’était pas rare de le voir dans une position un peu plus reculée pour devenir la première brique des possessions rémoises. Un match satisfaisant.

Romao (6) : Joueur d’expérience, l’ancien marseillais n’a pas hésité à se projeter plus haut que Chavalerin pour venir s’insérer entre les lignes. Toujours beaucoup de justesse dans ses transmissions. Il a également ratissé quelques ballons à la récupération.

Oudin (7) : voir ci-dessus.

Dingome (6,5) : Au poste de n°10, il attire beaucoup de ballons et est un véritable catalyseur des offensives rémoises. Ses inspirations techniques en une touche de balle ont conduit à mettre le feu dans la surface adverse. Très bonne prestation de sa part, il sortira à la 78′ pour Kamara. 

Zeneli (5) : Très dangereux en début de match, il est devenue la cible prioritaire des canaris avec un pressing beaucoup plus intense lorsqu’il recevait le ballon. Il s’est en conséquence éteint progressivement et s’est montré discret en seconde période. Il cédera sa place à la 72′ pour Doumbia. 

Dia (4) : A la pointe de l’attaque, il eût du mal à se défaire de la tenaille Diego Carlos – Pallois et a mal négocié les ballons qu’il reçut devant. Remplacé par Chavarria à la 64′.

Nantes (4-3-3)

Dupe (5) : Actuel n°2, il était aligné dans les cages nantaises en l’absence de Tatarusanu. Plutôt solide lorsqu’il fût sollicité, il est irréprochable face à l’exploit individuel de Oudin.

Traore (6) : Sur une bonne dynamique, il s’installe progressivement au poste de titulaire. Aujourd’hui, il fût une vraie valeur sûre défensivement et accompagné de Lima, ils ont à deux empêcher toute projection adverse dans le couloir gauche.

Pallois (6) : Malgré l’arrivée de Ié au mercato d’hiver, absent aujourd’hui, Pallois a apporté beaucoup de garanties sauf quelques carences en terme de vitesse. Il était à deux doigts d’ouvrir le score en première mi-temps sur un centre anodin de Lima.

Diego Carlos (6) : Tout comme son partenaire de charnière, il a réalisé un match très costaud. Le défenseur brésilien n’a jamais laissé s’échapper Dia dans son dos et est resté sur ses appuis face aux dribbles de Zeneli. Malheureusement, il subit le froid réalisme de Oudin qui est venu clairement contre carrer les plans de son équipe.

Fabio (3) : Lima positionné plus haut sur le terrain, il était chargé de prendre son rôle en défense. Zeneli lui a mené la vie dure, l’éliminant à plusieurs reprises et ses interventions défensives furent maladroites. Remplacé dès la mi-temps à la place de Kwateng.

Rongier (5) : Très actif dans l’entre-jeu, à l’aise balle au pied, les rémois ne lui ont pas laissé d’espace pour pouvoir s’exprimer. Il n’a pas fait preuve d’une créativité suffisante pour créer de réelles différences.

Girotto (4) : En sentinelle devant la défense, il fût intéressant à la récupération mais délégua systématiquement les rennes du jeu canari à Touré et Rongier. Une prestation entachée de deux grossières fautes qui le conduiront à quitter ses partenaires en fin de match.

Toure (5) : Sa seconde mi-temps contraste avec un premier acte où il fût très brouillon. Son grand gabarit lui a procuré un gros avantage pour conserver le ballon au milieu de terrain et il a corrigé ses erreurs techniques à la sortie des vestiaires. Sorti à la 82′ pour Mance. 

Lima (5) : Ailier lorsque son équipe avait le ballon, latéral au sein d’une formation muant vers un système à 5 défenseurs en phase défensive, il a parfaitement bouclé son couloir. En revanche, il a peu apporté offensivement et dans ce sens sera remplacé par Limbombe à la 69′.

Coulibaly (4,5) : A la pointe de l’attaque, il fût utilisé comme point d’encrage par ses partenaires dans le jeu mais ses déviations n’ont jamais amené d’occasions. Aucun ballon devant le but à se mettre sous la dent.

Boschilia (4) : En manque de temps de jeu, le brésilien n’a pas été très convaincant et n’a jamais été provoqué ses adversaires pour tenter de faire la différence. A l’image de ses coéquipiers, il est lui aussi responsable du manque d’initiatives offensives et de cette furtivité devant.

VANMEENEN Olivier

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.