Ligue 1 – 29ème j. | Les notes de PSG – OM (3-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Di Maria (9) :

Exceptionnel ! Une prestation de haut vol pour Angel Di Maria auteur d’un magnifique doublé et d’une passe décisive pour le génie français Mbappé. Après l’avoir vu boiter à la demie heure de jeu, l’argentin s’est remis sur d’excellents rails offrant l’ouverture du score à Mbappé. Un réel caviar avec un enchaînement contrôle extérieur du pied puis transmission parfaite dans la course du premier buteur du soir. Très percutant dans tout ce qu’il a entrepris ce soir, il ouvre excellemment son pied pour enrouler côté opposé en étant pourtant dans un angle très fermé. Enfin, le PSG hérite d’un coup franc aux 28 mètres suite à une sortie folle de Mandanda touchant le ballon de la main. Le portier marseillais se fait logiquement exclure, et Di Maria dépose idéalement le ballon en lucarne.

 

Paris (3-5-2) :

Areola (5,5) : Une première mi-temps où il a u rester vigilant, dont une parade où il se couche bien sur la seule frappe de Balotelli dans ce match. Il dévie bien celle de Thauvin également. Et puis en seconde mi-temps il encaisse rapidement ce but de Germain, 27 secondes après être revenu sur la pelouse. L’OM resta inoffensif le reste de la partie.

Kimpembe (6) : On aurait pu s’attendre à voir un Thauvin des grands soirs, il n’en a pas été question. Ceci grâce à un Kimpembe concentré, ne se faisant pas déborder. Il contre plusieurs fois les tentatives de centres des marseillais Sarr et Thauvin.

Thiago Silva (6,5) : Impérial dans ses duels, le capitaine parisien a réalisé un bon match. Un fait de jeu illustre même son application et sa détermination dans ce match : c’est lui qui dégage le ballon de sa surface suite à un corner de l’OM. Après quelques passes, le PSG ouvra le score.

Marquinhos (5,5) : Il a certainement été le défenseur parisien le plus en souffrance, la faute à un Ocampos comme à son habitude plein d’envie et d’énergie. Dans l’ensemble de son match nous pourrions dire qu’il a été bon, mais comme son gardien, il est quelque peu attentiste sur l’égalisation phocéenne au retour des vestiaires. Le brésilien se fait déborder par Ocampos, qui arrive même à centre pour Germain qui finit l’action avec beaucoup d’agilité.

Kurzawa (5,5) : Tout fraîchement rappelé par Didier Deschamps, le latéral gauche a livré un match plutôt moyen. Nerveux, il n’apporta aucun centre débouchant sur une occasion de but. Pourtant averti une première fois par l’arbitre, il est passé à deux voire trois reprises du second carton jaune synonyme d’exclusion. Cela pour des contestations plus ou moins virulentes. L’international espagnol Bernat le remplaça à la 80e minute sans pour autant apporter un plus à son équipe d’un point de vue offensif.

Verratti (6) : Bien muselé par les milieux marseillais en début de partie, il semblerait que le premier but l’ait délivré de l’emprise adverse. Plus juste techniquement, avec un volume de jeu plus important, l’italien a eu la main sur le jeu proposé par le Paris Saint Germain.

Paredes (5,5) : Pas vraiment convaincant sur ce match pour la recrue hivernale. Ce soir il n’a pas réussi ses coups de pieds arrêtés. Que ce soit corners ou coups francs, il a manqué de précision pour l’ancien du Zénith.

Alves (non noté) : Sorti à la 30e minute sur blessure, le brésilien ne réalisait jusque là pas un bon match. Très limite dans ses transmissions, il perdait trop facilement le ballon et ne répondait pas non plus dans les duels. Colin Dagba (5) le remplaça donc. Le jeune parisien géra plutôt bien les événements. Il ne s’est pas projeté, mais à bien défendu dans l’ensemble. Un match encourageant pour lui même s’il reste à apprendre à mieux orienter le jeu.

Meunier (non noté) : Lui aussi sorti presque en même temps qu’Alves, sur blessure également, le belge menait quant à lui une assez belle attitude lors de ce Classique. En effet, très actif sur son côté droit il combinait bien avec Mbappé et mettait le couloir gauche de l’OM sur le reculoir. Kehrer (5,5) fit donc son entrée en jeu, et de quelle manière ! Il est l’avant dernier passeur sur l’ouverture du score. En donnant un bon ballon dans la profondeur à Di Maria avec son pied gauche qui n’est pas le meilleur.

Mbappé (6,5) : Le meilleur buteur de Ligue 1 a encore frappé ce soir ! Inscrivant son 26e but en championnat d’une magnifique enroulée bien servi par l’homme du match, Di Maria. Proposant des appels dans le dos des défenseurs adverses, il n’a pas toujours gagné ses duels. En seconde mi-temps il décide donc de redescendre un peu plus bas pour créer le jeu de son équipe ce qu’il a réussi à merveille. Malheureusement pour le génie français, son penalty à la 92e minute est stoppé par Pelé. Déception pour sa part en rentrant au vestiaire d’avoir raté, pour la première fois de sa jeune carrière, un penalty.

 

Marseille (4-4-2) :

Mandanda (2) : Il a certes été bon dans les airs quand il a fallu sortir sur les corners, mais il ressort une impression générale qu’il aurait pu faire plus. Sur le premier but il est trop court mais reconnaissons la bonne finition de Mbappé. Or, sur le deuxième but, il doit bloquer l’angle de frappe de Di Maria qui arrive pourtant à enrouler tranquillement côté opposé. Enfin, Steve Mandanda réalise une sortie incompréhensible à l’heure de jeu, à une trentaine de mètres de son but. Il tente de tacler le ballon pour éviter à Di Maria de l’avoir, sauf que le malin argentin dévie, volontairement ou non, sur la main du gardien marseillais. Il se fera donc exclure laissant les siens en infériorité numérique.

Sakai (4,5) : Les couloirs droit et gauche de la défense olympienne ont mal été défendus ce soir. Sakai, défenseur droit de métier, est reconduit à jouer à gauche, mais face à lui Mbappé qui a profité des largesses du japonais. Aussitôt un ballon récupéré par ses partenaires, le français demandait le ballon dans le dos de la défense, de Sakai en particulier. Fautif à la 92e, il occasionne un penalty pour le PSG, stoppé par son gardien.

ĆaletaCar (5) : Il s’est imposé dans les duels aériens mais manque de rigueur et d’agressivité sur le second but. Il ne défend pas bien sur Di Maria qui progressa dans la surface de réparation. Il aurait sûrement dû aller aux avants de l’argentin pour au moins contrer la frappe et concéder au pire des cas un corner et non ce but.

Kamara (5) : La jeune pépite de l’OM a lui aussi eu du mal ce soir. Tout comme son partenaire croate, il a pris le dessus sur les parisiens en ce qui concernait les ballons aériens. Il a également été bon dans quelques interceptions de ballons. Il a commis cependant trop de fautes, risquant même de se prendre un second carton jaune pour excès d’engagement.

Sarr (5) : Une défense trop laxiste de la part de défenseur droit de cet Olympique de Marseille.  Assez rare pour être souligné, ce soir Bouna Sarr n’a pas effectué le moindre centre et n’a pas réussi à combiné avec Thauvin.

Ocampos (6) : Ce joueur a quant à lui répondu à la hauteur de l’événement. Une débauche d’énergie indéniable, une générosité dans l’effort dont lui seul à le secret visiblement du côté de Marseille. L’argentin a certes tenté des dribbles pas tous réussi mais il a le mérite d’avoir osé. Passeur décisif sur le but de Germain, il parcourt la moitié de terrain parisienne empêchant Kehrer de lui intercepter le ballon.

Sanson (5) : Une première demie heure de bon niveau pour sa part, mais au fil du match il n’a pas su garder le ballon en toute sérénité. Des pertes de balle qui furent dangereuses mais annihilées par la charnière centrale marseillaise.

Lopez (5,5) : Irréprochable dans l’état d’esprit, le jeune milieu de terrain marseillais s’est démené pour tenter de créer du jeu à son équipe. Une précision dans ses transmissions quasi-parfaite, ne se laissant pas chiper le ballon par les parisiens, il a néanmoins manqué de jus en fin de match. C’est, de manière générale, tout les joueurs de l’OM qui semblaient accepter la défaite après le troisième but parisien. Remplacé par Strootman pour éviter de sombrer en une raclée, l’ancien de la Roma a tenu son rang en intervenant deux fois sur des ballons destinés à Mbappé.

Thauvin (2,5) : Mise à part sa tentative de frappe en première mi-temps, l’international français a été transparent. Défensivement il n’a pas réellement aidé son arrière droit, offensivement il a été bloqué par Verratti, Kurzawa et Kimpembe. Une prestation plus que décevante pour sa part. Le Serbe Nemanja Radonjić sans pour autant être plus dangereux que son prédécesseur.

Balotelli (5) : Des duels avec Marquinhos en majorité remportés par le défenseur parisien, Balotelli a touché peu de ballons mais leurs utilisations étaient bonnes dans l’ensemble. Généralement en guise de remise pour Germain ou Ocampos, il a aussi tenté une frappe durant ce match facilement capté par Areola. Il est contraint de laisser sa place à l’heure de jeu pour faire rentrer Pelé après l’exclusion de Mandanda. Le gardien surnommé « l’Albatros » ne s’est pourtant pas envolé pour détourner le coup franc somptueux de Di Maria. Il arrête cependant un penalty en toute fin de match face à Kylian Mbappé pour éviter une défaite plus amère à ses coéquipiers.

Germain (6) : Unique buteur de l’OM pour ce 81e classique en Ligue 1, souvent critiqué, Valère Germain à fait preuve de réalisme ce soir. Sur son but il enchaîne pied gauche pour croiser sa frappe filet opposé suite au centre d’Ocampos. Dans l’aspect général de ce match il a été bon dans le pressing sur les centraux parisiens pour gêner un maximum leur relance, en coupant le liant avec Paredes notamment.

Romain Caballero.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.