Ligue 1 – 28ème j. | Les notes de Strasbourg – OL (2-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Sels (7,5): Déjà bourreau des lyonnais en 2015 avec La Gantoise, le portier belge a récidivé d’envolées lyriques, de sorties parfois heureuses et d’une autorité solidifiant un bloc défensif strasbourgeois par moment bien apathique pour ramener presque à lui tout seul un point à son équipe et faire rentrer les olympiens la queue entre les jambes.

 

Les notes de Strasbourg:

 

Sels (7,5): voir ci-dessus.

Lala (6,5): Plus qu’une semaine avant de savoir si Lala sera la surprise de la future liste de Didier Deschamps. Kenny confirme qu’il est l’un des hommes forts strasbourgeois même dans les gros matchs. Malgré une première partie de match balbutiante, celui-ci s’est réveillé ; son intelligence de jeu et sa qualité de centres ravivées.

L. Koné (2): Sourire aux lèvres dans le tunnel, de retrouver son ancien coéquipier de Sunderland Jason Denayer, qui fut rapidement éclipsé par la soirée cauchemardesque vécue par l’ivoirien. Troisième minute de jeu et encore dans ses souvenirs, Lamine écrase totalement sa passe en retrait vers son gardien, emmenant l’ouverture du score lyonnaise. Début de seconde mi-temps et penalty concédé à cause d’un accrochage sur un Aouar pourtant peu en vue jusque-là. Une soirée qui aurait pu tourner encore plus mal si sa perte de mal face à Terrier avait été conclue par celui-ci. Lamine basse.

Mitrovic (5): Le gaillard serbe a été relativement le défenseur le plus solide de la charnière à trois. « Relativement » par le fait qu’il n’aura pas fait d’erreurs.

Martinez (4): Au sein d’une défense à trois tactiquement souvent désorganisée, Martinez, parfois nerveux, fut peu rassurant. Sur le premier but, il ne fait pas l’effort de suivre Cornet et Dembélé qui sont alors seuls pour récupérer le ballon suite au premier arrêt de Matz Sels. Averti à la 80′.

Caci (4,5): Loin d’être le plus expérimenté des siens, à seulement 21 ans et quelques rencontres pro, Caci a semblé en difficulté en première mi-temps, à l’image du Racing, mais prendra un peu plus les rennes des offensives en seconde mi-temps.

Prcic (6): Très peu utilisé par Levante en début de saison, club duquel il est prêté, le bosnien assure le remplacement d’un Jonas Martin blessé avec succès pour le moment. Seul strasbourgeois qui pouvait rentrer aux vestiaires en première mi-temps la tête haute, sa qualité technique léchée balle au pied et son orientation du jeu furent à nouveau d’un très bon acabit.

Thomasson (6,5): Une tête déviée miraculeusement par Ajorque pour le premier but, avant de se targuer d’une passe décisive dans le bon espace pour encore ce même Ajorque, Thomasson aura été le second homme, le Bernardo d’un retour incroyable du RCS. Remplacé par Gonçalves (88′).

Fofana (4): Très peu en vue, Fofana, ancien de l’AS Monaco, a été le symbole d’une équipe bleue très peu inspirée lors du premier acte

Da Costa (2,5): Quelques gestes à contre-jeu comme ce coup du foulard raté qui ont eu don d’agacer son entraîneur Thierry Laurey. Nuno aura tout ou presque tout échoué dans ce match, seul fait d’arme, ne pas s’être fait expulsé après avoir donné un coup de pied à Ferland Mendy. Remplacé dans la foulée par Mothiba (62′).

Ajorque (7): La minute Ajorque, lui qui n’avait plus scoré depuis un mois marque un doublé en un rien de temps rattrapant ainsi le retard de deux buts de son équipe, alors que l’on semblait plus du 0-3 côté lyonnais que du 2-2. Meinau en feu, Strasbourg métamorphosé. Et Ajorque qui sort tel un roi, remplacé par Zohi (71′).

 

Les notes de l’OL:

 

Lopes (4,5): Souvent si héroïque, Antho Lopes a été impuissant à deux reprises, pris à contre-pied sur le retour des strasbourgeois, la frappe canon de Ajorque dans la minute qui s’en suit est imparable.

Tete (6): Replacé dans l’axe pour réorganiser tactiquement les Gones à la suite de la blessure de Marcelo, Tete a assuré un intérim sans relative difficulté, à un poste qu’il occupait pour la toute première fois.

Marcelo (non noté): La tuile, l’OL devra se passer de son défenseur brésilien expérimenté touché aux ischios d’entrée de jeu face au Barça mercredi. Au vue de sa prestation au match aller et quand on sait ce qui attend les lyonnais au Nou Camp, la perte est énorme, et seul Marçal, latéral gauche de formation, ne pourra le remplacer. Cet après-midi, Tete a alors complété la charnière avec Denayer et Dubois (6), s’est emparé du flanc droit. Des incursions très bien senties et des centres très dangereux comme celui repris par Dembele à la 27′. Dans le temps additionnel, Dubois a l’occasion du 2-3 sur une passe en retrait de Fekir: résultat, une demie-volée totalement dévissée.

Denayer (6,5): L’homme fort de la défense a de nouveau réalisé une prestation patron, de bonne augure pour le match de la saison qui l’attend lui et son équipe dans quelques jours …

Mendy (5,5): Il y a ce fait de jeu de la 59′. Apparemment secoué par le pied de Da Costa, Mendy se fait justice lui même et se saisit de manière peu affectueuse de son visage qu’il repousse. Mr. Miguelgorry, très complaisant, ne sanctionnera aucun des deux joueurs. Mendy méritait t-il l’exclusion ? Mise à part cela, Mendy a fait du Mendy, de grandes accélérations côté gauche et des dribbles chaloupées provocant plusieurs fois grabuge dans la défense du Racing.

Tousart (6): Surement le meilleur milieu lyonnais de cet après-midi. Bon positionnement et récupérations de balle efficaces à mettre à son actif.

Cheikh Diop (3,5): Très peu utilisé cette saison, Diop aurait pu ouvrir son compteur but sous la tunique lyonnaise si sa reprise n’avait pas joliment été stoppé par une claquette main opposée de Sels. Mise à part ça, une prestation relativement inconsistante accouplée à une perte de balle cruciale qui emmène l’égalisation strasbourgeoise

Aouar (4): Les commentateurs remarquaient à juste titre au quart d’heure de jeu « on a très peu vu Houssem Aouar ». S’il fut transparent de la première mi-temps, Houssem a un peu opacifié son volume de jeu, mais fut à nouveau très loin de ses standards habituels. Un creux chez le jeune espoir qui commence à durer depuis désormais plusieurs longues semaines … Si Génésio disait avant match que tous les joueurs titulaires ce soir avaient des points à marquer pour jouer le match face au FC Barcelone, Aouar est surement celui qui a fait la moins grande impression et qui devrait (et ce serait loin d’être une surprise) débuter sur le banc au Nou Camp.

Cornet (5,5): Au micro de Canal avant match, l’ivoirien disait que son équipe était motivé et donnait à voir bon présage du match à venir, l’OL se terrassant bien trop souvent dans une irrégularité chronique. Et cela s’est confirmé en début de match, Cornet est impliqué dans son match, même défensivement. Sérieux, lui qui n’avait pas été décisif depuis le 10 novembre en L1, transformera sa frappe ratée pour l’ouverture du score de Dembélé (3′). Une frappe repoussée par Sels à la 41′, puis progressivement Cornet s’éteignit, tout comme son équipe qui agité par ses démons récurrents, se fera revenir au tableau d’affichage; au grand mécontentement des supporters.

Terrier (5): Son bon pressing sur Lamine Koné bénéficia au premier but du match. Mise à part cela, l’international espoir français ex-strasbourgeois qui retrouvait son ancien public a réalisé une copie classée dans le ventre mou du paquet de feuilles.

Dembele (7): Une note qui aurait pu être largement à la hausse si Moussa avait converti certaines occasions qui auraient définitivement mis son équipe à l’abri (27′, 33′, 67′). Mais ce serait faire fine bouche que de dénier sa prestation au prisme de ces trois occasions ratés. L’ancien du Celtic, avec ce doublé en est déjà à son huitième but en 2019, seul un certain Mbappé fait mieux.


Pour ne plus rater aucun match, profitez de cette offre exceptionnelle RMC Sport + BeIN Sports regroupant toutes les compétitions européennes:

Et si vous êtes sûrs de vos connaissances en football, lancez-vous et pariez !

 

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.