Ligue 1 – 28ème j. | Les notes de Strasbourg – Monaco (1-0)

HOMME DU MATCH : FREDERIC GUILBERT (8)  Il était décidément partout. Grand animateur du côté droit strasbourgeois, il a participé au gros match des alsaciens. En étouffant Caio Henrique par un marquage à la culotte tout le long du match, il a maintenu le danger par sa qualité de frappe sur les coups de pied arrêtés mais aussi les longues touches qui semblent être une spécialité chez lui. Et puis sur ce but qu’il est allé chercher tout seul, il perfore complètement l’axe monégasque et conclut d’une frappe imparable à peine effleurée par Lecomte.

 

RC Strasbourg (3-5-1-1)

 

Kawashima (6,5) : Les attaquants monégasques étant peu inspiré à la Meinau, il n’a pas eu grand-chose à faire. Toujours concentré et concerné. Un arrêt décisif en fin de première période sur une volée de Ben Yedder.

Mitrovic (6,5) : Le défenseur a été impérial ce soir avec un impact de tous les instants et une concentration aigüe. Dominant dans les duels aériens, il a laissé très peu d’espaces aux attaquant de Monaco.

Kone (6,5) : Vif et tonique, il a emboité le pas de son camarade de l’axe. Il a réussi à cadrer les assaults de Volland et venait aussi en soutien de carole sur les montées d’Aguilar. Bon match.

Carole (6) : Il s’est contenté de défendre sa zone en laissant peu d’espace dans son dos. Touours bien aligné avec sa charnière centrale, il a globalement mis en échec les attaques sur son côté. Moins à l’aise avec l’entrée en jeu de Jovetic.

Caci (6) : Malgré une technique un peu rustre, il a su prendre le dessus sur Aguilar, tantôt supplée par Carole. Une activité importante pour contenir Diatta en fin de match.

Djiku (7) : Positionné un cran plus haut suite à la suspension de Sissoko et à l’absence d’Ahoulou, il a bien répondu au défi physique du milieu monégasque. Grâce à son gabarit et une forte détermination, il a gagné pas mal de duels et fait des différences en jaillissant comme il faut.

Thomasson (6) : Le petit milieu strasbourgeois est besogneux parfois même teigneux. Il a quand même posé beaucoup de soucis aux monégasques par sa technique au-dessus de la moyenne et sa vivacité.

Liénard (5,5) : En première mi-temps, les observateurs se sont demandé s’il finirait le match. Nerveux et auteur de plusieurs fautes qui ont agacé le banc monégasque, il auarit pu faire taire tout le monde sur une frappe surpuissante légèrement au-dessus de la barre. Il finit le match avec un carton jaune.

Diallo (6) :  L’ancien Messin n’a pas eu beaucoup d’impact dans ce match. Souvent signalé en position de hors-jeu il a tout de même offert un ballon de but à Thomasson.

 Ajorque (7) : Un gros match de la part du Réunionnais qui a été un véritable poison pour la défense asémiste. Son jeu dos au but et sa conservation de balle ont permis au bloc de rester haut et sa force de percussion à un peu bouger Badiashile et Maripan qui sont des clients pourtant. Auteur d’une belle frappe au 25 mètres bien détourné par Lecomte.

 

Monaco (3-4-1-2)

 

Lecomte (5,5) : Un match plutôt bon de sa part, mais il est quand même en retard sur la frappe de Guilbert, qu’il touche à peine. Dommage, jusque-là, il avait brillamment mis en échec les rares tentatives cadrées des Strasbourgeois.

Sidibé (5) : Titulaire surprise à la place de Disasi, il semble avoir retrouvé de la simplicité dans son jeu et il a su surtout rester concentré. Très peu de déchet dans son jeu, il a eu le mérite de vouloir accélérer un peu le jeu monégasque plutôt grinçant ce soir.

Badiashile (5) : Comme ses compères de défense, il avait réalisé un match abouti avant le but en fin de match de Guilbert. Pris dans le piège tactique de Thierry Laurey, le pressing strasbourgeois l’a empêché de relancer comme il sait le faire et du coup, a privé l’ASM de sa principale rampe de lancement. Fautif sur le but car il ne sort pas sur Guilbert.

Maripan (4) : Le défenseur chilien a semblé fébrile. Son jeu au pied a perdu en assurance au fil de la rencontre et il s’en est fallu de peu pour que son équipe se fasse avoir sur l’une de ses erreurs. Des transmissions manquées, des ballons perdus et trop sur le reculoir au lieu de sortir sur le porteur, ce qui amène le but de Guilbert.

Caio Henrique (5) : Il a montré de la volonté, en essayant de proposer des solutions dans son couloir, mais il s’est contenté des miettes laissées par son vis-à-vis du soir, en la personne de Guilbert. Quelques centres dangereux tout de même, mal négociés par ses attaquants.

Fofana (4) : L’International espoir est passé au travers de sa rencontre. Peu inspiré et souvent surpris à marcher, on n’a pas reconnu le joueur agressif et tonique des rencontres précédentes. Remplacé par Fabregas à l’heure de jeu.

Tchouameni (6,5) : Un des rares monégasques ce soir à avoir assumé son statut. Il a récupéré un nombre incalculable de ballon et posé beaucoup de problème au milieu alsacien. Son jeu long a été utile même s’il a rencontré plus déchets que d’habitude.

Aguilar (5) : Beaucoup de disponibilité, des courses, de la volonté... On commence à connaître Aguilar par cœur. Il n’a pas démérité mais le problème était tactique et Kovac l’a remplacé par Diop à la 65ème pour amener plus de percussion offensive.

Golovin (4) : Le Russe a quasiment tout manqué ce soir. Pas un grand jour, il n’a jamais sur mettre son équipe dans le bon sens, perdant beaucoup de ballon et manquant d’impact physique. Remplacé par Diatta (67ème), qui a amené de la puissance mais sans succès pour les Monégasques.

Ben Yedder (5,5) : L’Homme en Bleu de l’ASM était très en colère à la fin de la rencontre. Son équipe s’est procuré trop peu d’occasion et pour un attaquant de sa trempe en sus de la défaite on peu le comprendre. Pourtant très mobile et souvent décroché, il a essayé d’amener le danger devant mais il était trop seul.

Volland (4) : Un match raté tout simplement. L’Allemand n’y était pas du tout aujourd’hui. Touchant trop peu de ballon et bien marqué, ses compagnons ont eu un mal fou à la trouver. Remplacé par Jovetic à la 65ème.