Ligue 1 – 28ème j. | Les notes de Monaco – Bordeaux (1-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Costil (7): Débutant le match avec un imposant et mystérieux bandage au coude droit, l’international tricolore était loin d’être infirme ou handicapé. Bien contraire, s’il est souvent critiqué cette saison par ses propres supporters mais aussi par les médias, ce fut en seconde mi-temps le show Costil. Quatre arrêts successifs sur Silva, Golovin, Vinicius puis Martins ont permis à lui et son équipe de partir de Louis II avec un petit point et dans le même temps freiner la bonne dynamique des monégasques à domicile.

 

Les notes de Monaco:

Subasic (5): Très peu mis à contribution si ce n’est jamais, Suba sort de ce match avec un but encaissé sur penalty et zéro occasion de briller.

Sidibé (6,5): Depuis quelques matchs, Djibril retrouve ses sensations d’antan, ce qui faisait de lui un latéral redoutable avant ses coquilles au genou. Percutant et robuste, son match fut abouti. Sidibé retrouvé.

Jemerson (6): Costaud dans les duels, le défenseur brésilien a lui aussi sur ce match enlevé sa cape d’invisibilité vétie lors de la première moitié de saison.

Badiashile (5,5): 17 ans et déjà ancré dans la défense centrale rouge et blanche. Une rencontre sobre où ses lectures de jeu ont été congrues.

Ballo-Touré (6): Un match sobre mais ponctué d’un petit bijou de centre décisif pour la tête d’El Radamel qui fait de lui l’un des protagonistes de ce conte.

Adrien Silva (6):  Imposant, valeureux et doté d’une abnégation assidue, le natif d’Angoulême s’impose de plus en plus aux côtés de Cesc Fabregas. Un match encore plein.

Fabregas (6,5): Tout en classe et en élégance, son placement et sa précision dans la passe lui suffise de mener tout une rencontre sans esquisser l’ombre d’une course.

Golovin (6): Le milieu offensif russe a réalisé un bon match mais a manqué de réussite dans le dernier geste, la faute notamment à un Costil des grands soirs, auteur d’une parade délicieuse sur une de ses frappes déviée à l’entrée de la surface à la 76′. Remplacé par Chadli (79′).

Rony Lopes (4): Une des rares déceptions de cette rencontre, qui si elle ne fut pas transcendante, n’a mis en scène que peu de joueurs en deçà. Dans ce peu, il y a Lopes, le portugais n’a pas été à la hauteur de cette 28ème journée, pourtant si étincelant il y a deux semaines à Louis II face à l’Olympique Lyonnais. Remplacé par Vinicius (70′) qui a cru a son premier but sous les couleurs de l’ASM avant que la VAR ne l’invalide.

Gelson Martins (6): Débordant d’énergie comme à son habitude, ses percussions et sa vitesse d’exécution ont à nouveau mis à mal son adversaire du soir. Avec néanmoins moins de réussite que les semaines précédentes, ne se créant que peu d’occasions et se heurtant à un Costil vigilant à la 81′.

Falcao (6): Discret, silencieux, tapis dans l’ombre, nous n’entendions que le murmure des brindilles caressées par ses griffes. El tigre observait, et il ne suffisait que d’un moment d’inattention de sa proie pour que la bête bondisse. Ses crocs ont jailli pour la 62ème fois dans le championnat français pour sa 100ème. Il concèdera néanmoins un penalty sévère en touchant involontairement un ballon du bras à la 64′, transformé dans la foulée par Jimbo Briand.

Les notes de Bordeaux:

 

Costil (7): voir ci-dessus.

Sabaly (5,5): Plutôt solide défensivement, l’ancien savoyard a été quelconque offensivement, finalement comme l’ensemble du jeu proposé sur ce match et symptomatique du peu d’ambitions proposé par le club au scapulaire cette année.

Koundé (6): S’il faiblit lors des vingt dernières minutes, offrant quelques brèches à ses adversaires du soir, son match a relativement contrecarré le plan de jeu monégasque.

Pablo (5,5): Pourtant l’un des meilleurs joueurs de L1 dans les duels, il n’a fait la taille face au bond du tigre sur le premier but. Cela n’enlève en rien le reste d’un match en partie maîtrisé.

Poundjé (5): Il y a quelques semaines de cela, Le journaliste Daniel Riolo se moquait des pieds carrés de Poundjé, loin selon lui, d’avoir le niveau de L1. Alors certes, il n’a pas la palette d’un Marcelo, mais tactiquement, il peut être présent au rendez-vous comme ce fut ce soir.

Tchouaméni (5): Troisième titularisation d’affilée pour le tout jeune milieu français de 19 ans et qui gagne progressivement sa place dans le XI bordelais. A peine sorti de son oeuf, Tchouaméni a joué sans fioritures, sans prises de risques, sans excès. Il a surement répondu aux attentes demandées par son entraîneur, mais il lui serait bénéfique de gagner en volume de jeu et en prises d’initiatives pour devenir coquelet. Evolution à suivre.

Otavio (6): Le milieu défensif placardisé par Gustavo Poyet en début de saison, à l’incompréhension générale des supporters du FCGB, prouve de matchs en matchs qu’il est l’un des meilleurs joueurs de l’effectif. Point de repère idéal dans les relances, son orientation du jeu fut simple mais rudement efficace dans les phases de possession.

Sankharé (4,5): De retour au poste de milieu offensif, absent quatre matchs à cause de problèmes de barbe (oui vous lisez bien, nous n’avions plus vu ce type d’absence depuis Philippe Mexès), Younousse n’avait surement pas la caisse nécessaire pour peser réellement sur cette rencontre. Remplacé par Karamoh (61′).

de Préville (5,5): Son centre à la 67′ aurait mérité meilleure issue qu’une offrande totalement vendangée par Karamoh. Un match où il n’aura touché pléthore de ballons mais dont les quelques passes furent substantiellement dangereuses.

Kamano (4): Très peu inspiré, le guinéen a été inoffensif et a montré la mauvaise facette de son visage que les supporters lui reprochent parfois. Remplacé par Kalu (61′).

Briand (6,5): Une célébration made in Lisandro Lopez pour célébrer son penalty égalisateur, prenant à contre-pied un Subasic pourtant expert dans l’exercice. Jimbo retrouve le chemin des filets après trois matchs sans marquer. Remplacé par Maja (90′).

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.