Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 27ème j. | Les notes d’OL – ASSE (2-0)

Ligue 1 – 27ème j. | Les notes d’OL – ASSE (2-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Bruno Guimaraes (7,5) : Avec son jeu sans cesse vers l’avant, le capitaine de la seleção olympique a été à l’origine de la plupart des situations lyonnaises dans leur bonne période, en l’occurrence la première. Sa vision du jeu est très léchée, et même s’il s’est progressivement éteint, il a été fondamental dans le succès des Gones dans le derby. Cela permet de clore une semaine de rêve pour eux, comme pour lui accessoirement.

OLYMPIQUE LYONNAIS (4-3-3)

A. Lopes (7) : Rien à se mettre sous la dent dans un 1er temps, le portier des recevants a été très bon quand les stéphanois se sont enhardis dans le 2ème acte. En se couchant avec promptitude à 3 reprises (49’, 58’ et 75’).

L. Dubois (5) : Le latéral international s’est beaucoup projeté dans la bonne période des siens. Il a souffert défensivement, puis physiquement en fin de rencontre.

Marcelo (6) : Toujours aussi solide, l’ancien défenseur de Hanovre s’est mis en valeur en jouant rapidement. Il s’est même permis des incursions dans le camp adverse et reprend bien un 2ème ballon à la 47’, qui passe au dessus.

J. Denayer (4,5) : Lui a moins régné qu’à l’accoutumée. Ses relances non plus n’étaient pas forcément pertinentes.

F. Marçal (5) : Il soufre de la comparaison d’avec Dubois sur le plan offensif, sachant qu’il avait de l’espace devant lui, mais il a moins commis d’erreurs de l’autre côté du terrain.

B. Guimaraes (7,5) : voir ci-dessus.

L. Tousart (6) : Une reprise du gauche écrasée pour commencer (1’), puis une tête au 1er poteau sur corner qui lèche l’arrête opposée (36’). Entre-temps, il a encore eu une position haute sur le terrain. Il a reculé dans la dernière 1/2 heure pour apporter son aide.

H. Aouar (4) : Encore une copie inégale pour le meneur formé entre Rhône et Saône. Ses percussions et passes que seul lui voient sont trop peu nombreuses ce soir, surtout quand on le compare à son collègue brésilien de l’entrejeu. Il cède sa place à la 84’ à Rafael lors du traditionnel Rudy Time (opération ceinture et bretelles).

B. Traoré (6) : Beaucoup d’activités pour le burkinabé qui a bien combiné avec Dubois, et fait apprécier sa qualité de transmission. Il frappe en outre en pivot (34’), sans réussite.

M. Terrier (6) : On l’a moins vu que Traoré mais quand ce fut le cas, cela a été plus dangereux pour l’ennemi. Il offre le but du 1-0 sur coup franc. Il sort à la 72’, au profit de K. Toko Ekambi. Ce dernier n’a pas réussi à mettre les lyonnais à l’abri malgré plusieurs opportunités.

M. Dembélé (6,5) : Il est redescendu à maintes reprises pour toucher le ballon. Mais quand il a eu les occasions, il n’a pas tremblé et inscrit un doublé. Le 1er, esseulé, d’une tête à bout portant (27’), le second, sur une Panenka pour le pénalty dans le temps additionnel (90+6’).

 

A.S. SAINT-ETIENNE (4-4-2)

J. Moulin (5) : Peu sollicité pendant l’ultra domination rhodanienne, le valentinois jaillit même à propos dans les pieds de Terrier (43’). Il s’est paradoxalement davantage illustré en 2nde période (64’, 71’ et 89’). Son nouveau statut ne risque pas une remise en cause.

M. Debuchy (4) : Le joueur formé au LOSC a souffert de son manque de vitesse en étant souvent en retard.

W. Fofana (6) : Le marseillais a été partout derrière avec son compère Saliba. Toujours serein malgré son âge et la pression du derby.

W. Saliba (5,5) : Le futur Gunner dirige de main de maître sa défense, tout en relançant avec justesse.

T. Kolodziejczak (4) : C’est lui qui doit marquer Dembélé quand ce dernier se retrouve seul pour reprendre le coup franc de l’ouverture du score. D’autres erreurs de placement émaillent sa prestation.

F. Honorat (5) : L’un des rares stéphanois à tenter des projections dans le camp adverse. Il enchaîne désormais les rencontres en étant meilleur à chaque fois. Suppléé par R. Boudebouz (79’).

Y. Cabaye (3,5) : Encore une prestation insipide pour le milieu des Verts. Même ses coups de pied arrêtés n’ont rien apporté.

Y. M’vila (4) : Un début de match où il avait du mal à se situer par rapport à Cabaye qui a le même profil, puis un rôle plus important pour apporter un surnombre défensif. Insuffisant malgré tout de la part de l’ancien joueur de Kazan.

M. Trauco (4,5) : Il s’est proposé dans son couloir avant d’être plus axé par la suite. Ses caractéristiques défensives mettent plus les siens en difficulté, même s’il ne rechigne pas dans l’engagement. Sorti à la 70’, pour C. Abi, auteur d’une bonne entrée.

D. Bouanga (5,5) : Malgré sa propension à ne pas lever la tête, il a fait passer quelques frissons dans le stade ennemi, notamment sur une frappe à angle fermé (58’) ou un coup franc sur lequel il contourne bien le mur (75’).

L. Diony (5) : Le landais a multiplié les appels, souvent dans le vide. Sa tentative du gauche file à côté (9’) tandis que sa frappe puissante à l’entrée de la surface aurait pu connaître un meilleur sort (49’). Un peu plus perfectible dans le jeu en déviation.

YSW.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...