Ligue 1 – 27ème j. | Les notes de Monaco – Stade Brestois (2-0)

HOMME DU MATCH : AURELIEN TCHOUAMENI (8)

Il a été difficile de sortir un joueur du lot tant la prestation collective monégasque a été aboutie, mais il est en un symbole. Sa qualité de conservation de balle et ses jaillissements dans les pieds adverses ont été très précieux. Il a mis beaucoup d’impact physique aussi au milieu et à réguler le tempo de l’équipe. Monstrueux sur le contre pressing avec pas mal de ballons récupérés et même bonifiés, il livre cet après-midi une partition complète, frolant même le but lors d’une tête bien placée sur corner, détournée par un grand Larsonneur.

 

Monaco (3-5-2)

 

 Lecomte (6) : Avec un seul tir durant tout le match coté Brestois, il a passé un après-midi tranquille, assurant ses relances au pied et des sorites sur corners qui ont donné de l’air sur les rares offensives bretonnes.

Disasi (7) : Titulaire pour la seconde fois d’affilée après sa masterclass à Paris, il a été très sérieux aujourd’hui. Quelques ballons perdus sur de mauvaises relances mais sans gravité. Solide dans les airs et de l’impact physique.

Badiashile (7) : Il enchaîne les prestations sans fautes avec une concentration et un sérieux qui lui faisaient souvent défauts. Il a enfin pris la mesure du poste. Jamais inquiété et toujours serein. Une qualité de passe toujours aussi précieuse pour casser les lignes du bloc brestois.

Maripan (7) : Il n’a pas marqué de buts aujourd’hui, il s’est contenté de marquer Mounié. On peut dire que c’est chose réussie car on n’a jamais vu l’attaquant brestois en situation favorable. Concentré et appliqué, à l’image de sa défense centrale, il très bien fait le job.

Caio Henrique (7) : Très en vue à l’entame du match. Quasiment toutes les actions de Monaco passaient par son coté, créant souvent le décalage. Un manque de justesse dans ses centres rapidement corrigés en seconde période.

Fofana (6,5) : Comme d’habitude, beaucoup d’activité avec un contre pressing à la perte du ballon, un placement intelligent pour couper les lignes de passes et du liant dans la transition. Remplacé par Fabregas, qui a contrôlé toute la fin de la rencontre et distillé certaines passes délicieuses.

Tchouameni (8) : Sa qualité de conservation de balle et ses jaillissements dans les pieds adverses sont très précieux. Il a mis beaucoup d’impact physique aussi au milieu et à réguler le tempo de l’équipe. Monstrueux sur le contre pressing avec pas mal de ballons récupérés et même bonifiés.

Aguilar (6) : Comme son pendant à gauche, énormément de débordement et de courses qui créent des décalages sur les ailes. Il a montré cependant un manque de justesse dans ses centres. Remplacé par Golovin à l’heure de jeu, passeur décisif pour Jovetic.

Diop (6,5) : Un très bon début de match avec de la présence et du surnombre en attaque. Il se créé une superbe occasion en fin de première mi-temps, bien détournée par Larsonneur. Du déchet un peu inhabituel sur ses frappes au but.  Remplacé par Diatta (60ème)

Ben Yedder (5) : Un match difficile pour l’International. Malgré de bonnes situations, il n’est pas parvenu à scorer aujourd’hui, ratant même un pénalty, exercice dans lequel il excelle depuis le début de la saison. Des passes faciles manquées, un manque de spontanéité parfois. Un match en deçà de ses qualités.  Sorti pour Jovetic (61ème) qui va débloquer la situation quinze minutes après son entrée.

Volland (6) : Les matchs se suivent et se ressemblent depuis quelques semaines pour l’ancien de Leverkusen. Peu d’occasion dans le jeu, mais toujours au bon endroit pour faire la différence. Il inscrit son 13ème but de la saison en toute fin de rencontre, scellant ainsi la victoire de son équipe.

 

 

Stade Brestois (4-3-3)

 

Larsonneur (6,5) : Il a presque tout arrêté. Déjà en stoppant le pénalty de Ben Yedder, expert en la matière il était dit qu’il serait dur à battre cet après-midi. Auteur de plusieurs parades de grande classe, il finira par s’incliner en fin de match.

Perraud (5,5) : Un gros match du latéral gauche brestois. Auteur d’une main malencontreuse qui amène le pénalty, il ne s’est pas pourtant pas écroulé et a eu une activité de tous les instants.

Brassier (5) : Il a fait passer un mauvais moment à Ben Yedder qu’on a finalement très peu vu, et Volland n’a finalement pris le dessus qu’en toute fin de partie. Une prestation presque aboutie pour un joueur rarement titularisé.

Chardonnet (6) : Il a dirigé sa défense d’une main de maître en étant un patron dans l’axe. En anticipant bien les attaques adverses et en apportant le surnombre sur les côtés. Devancé par Volland sur le second but monégasque.

Pierre-Gabriel (5,5) : Il a apporté un peu de danger sur son coté, parfois avec réussite, grâce à des remontées de balles intéressantes qui ont perforé l’axe adverse. Solide dans son duel face à Diop. Remplacé par Faussurier (81ème).

Honorat (6) : Énormément d’activité sur ce match, où il a été incontournable dans le pressing et le harcèlement mais aussi dans la première relance. Epuisé en fin de rencontre il sera remplacé par Cardona (73ème).

Lasne (6) : Abnégation et harcèlement à l’instar de son compagnon Honorat, il a livré une vraie bataille au milieu de terrain. Avec une pression sur le porteur du ballon qui a permis à ses partenaires de mieux gérer le replacement brestois. Très utile.

Belkebla (5) : Le capitaine Breton a disputé une partie solide, sans pour autant briller. Un rôle de l’ombre et de meneur. Remplacé par Phillipoteaux (81ème).

Faivre (6) :  De retour contre son club formateur, il a été un peu décevant, avec moins d’influence sur le jeu de son équipe qu’à l’accoutumée. Géné aussi par la tactique offensive adverse, il a eu moins d’opportunité devant, souvent obligé de bloquer le couloir de Caio Henrique.

Jean Lucas (6) : Très bon match du milieu prêté par L’Olympique Lyonnais. Positionné juste derrière Mounié devant, il a donné de la densité au milieu de Brest et s’est signalé sur coup de pied arrêté.

Mounié (5) : Seul au charbon devant, il a été surveillé de près par Disasi et Badiashile, tandis que Maripan prenait le relais à chaque fois dans la profndeur. Très peu, voire aucune occasion pour se mettre en valeur. Il a été muselé. Remplacé par Charbonnier (74ème)