Ligue 1 - 27ème j. | Les notes de Dijon - PSG (0-4)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Mbappé (7): Originellement positionné à gauche, il a souvent pris l'axe tandis que Kean se positionnait entre les lignes. Après son pénalty, il assomme les Costaloriens au retour des vestiaires, d'une frappe puissante dans la petite lucarne. Il a globalement maîtrisé son match, malgré quelques mauvais contrôles.

Dijon (5-3-2)

Racioppi (4,5): Le jeune espoir Suisse est l'auteur de quelques bonnes sorties devant Mbappé, en lui chipant le ballon ou en coupant ses centres, mais a très mal négocié le but qu'il encaisse sur corner.

Ngonda (5,5): Très en vue, son volontarisme et sa façon de jouer en levant la tête ont permis aux siens de se créer quelques courts temps forts. Persévérant lors des contres, il a beaucoup couru. Peut-être un peu en retard sur Kean lors de l'ouverture du score.

Panzo (4): Un peu en-dessous de ses deux compagnons de la défense centrale, il n'a pas paru assuré, contrairement à eux. Remplacé par Dobre (61').

Écuélé Manga (6): Malgré le score à sens unique, le capitaine du DFCO est l'auteur d'un très bon match. Bien placé, bon relanceur, c'est aussi lui qui cadre le premier, d'une tête à la 55ème. Il a également très bien défendu face à Mbappé.

Coulibaly (6): Tout comme son capitaine, il a fait un très gros match. A de plus annihilé une occasion énorme de Kean, qui s'était retrouvé seul devant le gardien.

Boey (6): Le jeune joueur prêté par le Stade Rennais a différé autant qu'il l'a pu la sentence, en bottant fréquemment Mbappé ou Diallo en touche. C'est de lui que viennent tous les bons coups dijonnais, trouvant l'espace pour inquiéter l'arrière-garde parisienne.

Celina (4,5): Malheureux sur la faute de main concédant le pénalty, il s'est remis dans son match avec sérieux. Aurait même pu marquer si Navas n'avait pas sorti une parade exceptionnelle face à lui. Tout de même noyé face à la pression parisienne.

Ebimbe (4,5): Malgré quelques tacles non maîtrisés, il a montré du beau jeu. Insuffisant cependant pour dompter le milieu parisien. Remplacé par Sammaritano (75').

Pape Diop (4): Combattif certes, mais désarmé face à la domination parisienne. Sort sur blessure à la 71ème. Remplacé par Marié.

Konaté (3,5): Il a malheureusement gâché les rares occasions des siens par des hors-jeu évidents. Pas dans une bonne période. Remplacé par Assalé (61').

Baldé (3,5): Même constat pour l'autre attaquant du DFCO, qui s'est fait surpasser par Kimpembe.

Paris-SG (4-3-3):

Navas (6): N'a été inquiété qu'en toute fin de match, s'envolant pour empêcher Celina de marquer un superbe but. Clean-sheet.

Kehrer (6): Son obstruction sur Konaté en début de match aurait pu être sifflée, même si son intention n'est pas d'aller au contact. A très bien défendu face aux montées de Ngonda. C'est lui qui obtient le pénalty pour Mbappé.

Marquinhos (6): Un peu en-deçà dernièrement, il fait néanmoins preuve d'une lecture de jeu restée intacte. Infranchissable en un contre un.

Diallo (7): Ses double-contacts ont mystifié la défense dijonnaise. Très rapide, très juste, il a été à l'origine de nombreuses occasions.

Kimpembe (5,5): Tout en puissance et rien en finesse. Taulier.

Herrera (5,5): Homme de l'ombre de la victoire des Parisiens, il a fluidifié l'entre-jeu et bien négocié les départs d'actions.

Danilo (5): Pas très serein dans la relance, il pêche aussi offensivement. Il sauve sa prestation par son but de la tête sur corner à la 82', son premier but depuis son arrivée dans la capitale. Remplacé par Michut (89'), qui a joué ses premières minutes en pro.

Rafinha (5,5): Maître des petits espaces cet après-midi, il a énormément combiné avec Herrera. Sa faible vitesse lors des contres lui est préjudiciable. Un match poussif, en demi-teinte. Remplacé par Gueye (82').

Draxler (6): Deux buts lui sont refusés pour hors-jeu. Dommage, car il en aurait eu besoin pour prouver sa valeur aux yeux de Pocchettino. Malgré tout, son élégance balle au pied a illuminé le stade Gaston Gérard.

Kean (7): Dès l'entrée de jeu, il réussit un bel enchaînement pour ouvrir le score mettre les siens sur la bonne voie (6'). Point de fixation efficace, ses allers-retour ont désarçonné la défense adverse. Remplacé par Sarabia (72').

Mbappé (7): voir ci-dessus.