* Ligue 1 (FRA) *

Ligue 1 - 27ème j. | Les notes de Bordeaux - Nice (1-1)


Homme du match: Toma Basic (7): Le jeune milieu croate a rayonné ce soir. Si son action remarquable sur le but de Nicolas De Préville est à mettre à son crédit puisqu'il a éliminé quatre adversaires, il a été partout ce soir. Il offre une occasion à Pardo après un beau décalage et a encore été présent sur la plupart des offensives de Bordeaux, tout en effectuant une débauche d'énergie assez impressionnante.

 

 

Bordeaux (4-3-3):

 

Costil (6): Il réalise les arrêts qu'il faut, notamment devant Adam Ounas. Cependant, il est impuissant sur la reprise acrobatique de l'international Algérien sur laquelle il ne peut que toucher le ballon. Il n'a rien à se reprocher sur cette partie.

Sabaly (5,5): De l'activité sur son couloir, mais un manque cruel d'efficacité dans le dernier geste. Après le repos, il glisse et permet à Ounas de se procurer une opportunité.

Pablo (non noté): Il a bien muselé Dolberg en début de rencontre. Cependant, suite à une intervention par derrière sur l'attaquant Danois, il se blesse au genou et malgré une tentative de retour sur le terrain, il a dû être remplacé par Vukasin Jovanovic (27', 6), qui a réalisé une bonne entrée. Il a été malin avec Dolberg et a rarement été pris à défaut par les montées de Durmisi.

Koscielny (5,5): Une rencontre où il a été très peu sollicité. Dans les relances, il a fait son travail. Il se fait néanmoins passer devant par Ounas sur l'égalisation du Gym.

Kwateng (5,5): Il a réalisé une entame intéressante, se proposant offensivement aux attaques répétées des Girondins de Bordeaux. Par la suite, il a un peu baissé le rythme mais a fait le travail défensivement.

Otavio (5,5): Très important à la récupération, il a été encore très précis dans ses passes, et confirme qu'il est la plaque tournante du milieu girondin, même si ce soir Basic fut le meilleur joueur de Bordeaux sur le terrain.

Pardo (4): Il n'a pas pesé sur le jeu bordelais, en dépit d'une occasion en fin de première période. Benitez a sorti sa tentative après un excellent travail de Basic. Pour le reste, il a été transparent et a été logiquement remplacé par Rémi Oudin (65'), qui a montré beaucoup d'envie mais s'est montré trop maladroit dans la finition.

Basic (7): Voir ci-dessus.

Hwang (5): Comme à son habitude, il a beaucoup donné pour le collectif. Il a tenté sa chance à plusieurs reprises. Malheureusement pour lui, il n'a pas su mettre en danger plus que cela Benitez.

Kalu (5,5): Il a été le joueur le plus en vu du début de rencontre, sa vitesse et sa technique ont mis à mal l'arrière-garde azuréenne. Néanmoins, son carton jaune pour une faute à retardement sur Danilo l'a un peu fragilisé, et il est un peu sorti de sa partie malgré un sursaut d'orgueil dans le second acte. Remplacé par Josh Maja (73'), qui a eu deux énormes occasions de marquer. D'abord, il est tout proche de marquer dans les six mètres mais Benitez sort un arrêt de grande classe, puis dans les derniers instants il ne rabat pas suffisamment sa tête sur un corner.

De Préville (6): Le réalisme de l'ancien buteur du LOSC a frappé. Sur un contre-éclair parfaitement négocié par Basic, il a devancé la sortie de Benitez avant de marquer dans le but vide sur sa seule action du match. Son travail dans le jeu sans ballon est exceptionnel et précieux pour les Girondins.

 

Nice (3-5-2):

 

Benitez (6): Une intervention facile devant Pardo, des sorties maîtrisées sur les coups de pied arrêtés, et un réflexe somptueux devant Maja à l'entame du dernier quart d'heure. Comme souvent, il a sauvé un point à son équipe.

Durmisi (4,5): Pour sa première titularisation en Ligue 1, il était un peu juste physiquement sur la fin et n'a pas été récompensé de ses nombreuses montées. Si certains ballons qui lui étaient destinés furent mal donnés, il a également raté certains contrôles faciles. Exténué, il a été remplacé par Stanley Nsoki (86').

Sarr (4): Malgré son repositionnement en tant que défenseur axial dans une charnière à trois, il a été le joueur le moins rassurant du côté des Aiglons ce soir. Il a perdu des ballons dans des zones cruciales et a commis des fautes grossières. Son placement sur le but bordelais pose question, il semble à l'arrêt et n'anticipe pas le départ de De Préville dans son dos.

Dante (6): Le capitaine a rassuré son club. Des ballons gagnés dans les airs, un De Préville plutôt discret, et une complicité avec ses compères de l'arrière-garde. Si, bien malgré lui, il a fait perdre deux points à Nice contre Brest une semaine plus tôt, il s'est bien rattrapé cet après-midi.

Danilo Barbosa (5,5): Il a connu un début de rencontre compliqué, face à Kalu qui lui a posé des problèmes. Par la suite, il est monté en puissance malgré du déchet technique en fin de partie.

Wagué (5,5): Pour l'instant, il est difficile de le juger sur un ou deux matchs. Défensivement, il semble manquer de repères et se fait souvent prendre dans son dos. En revanche, il est très intéressant offensivement et s'est offert sa première passe décisive dans le Championnat de France pour Adam Ounas.

Thuram (4,5): Il a eu beaucoup de mal à tous les niveaux ce soir. Peu inspiré dans la conservation du ballon, il fut souvent mal placé et en retard sur certaines de ses interventions, ce qui lui vaudra d'ailleurs un carton jaune. Remplacé par Arnaud Lusamba (69'), grâce à qui l'OGC Nice a eu plus de maîtrise collective.

Lees-Melou (5): Il a été moins en réussite que d'habitude, et il a eu moins de poids qu'à l'accoutumée. C'est peut-être pour cette raison que Nice a eu du mal à déployer son jeu en première mi-temps. Et malgré le réveil des Aiglons après la pause, on a eu du mal à le voir à l'œuvre. Il est clair que la bataille du milieu fut la clé de cette partie.

Ounas (7): L'ancien bordelais a joué un bien vilain tour à son club formateur. Malgré le peu de possibilités de s'exprimer au début, il teste Costil puis fracasse la transversale en fin de premier acte. Il égalise ensuite d'un geste acrobatique exceptionnel de son mauvais pied, avant d'avoir une balle de 1-2, mais Costil veillait. Déjà buteur face à Brest, le Champion d'Afrique 2019 est dans une bonne période.

Claude-Maurice (6,5): Il se procure la première vraie occasion de Nice, à la suite d'un slalom qui oblige Costil à un arrêt. Il a été le meilleur niçois en première période et est encore monté en puissance ensuite, en étant à l'origine de l'égalisation du Gym.

Dolberg (4,5): Cela faisait un petit moment que le Danois ne s'était pas montré aussi discret sur le front de l'attaque. Si ses dézonages étaient dans le bon tempo, il n'a jamais pu se mettre en bonne position devant le but. Koscielny et Jovanovic ont bien géré ses déplacements. Remplacé par Ignatius Ganago (83'), qui a bougé la défense de Bordeaux malgré le peu de temps de jeuqui lui est accordé.

 

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer