Ligue 1 – 24ème j. | Les notes de Nice – Lyon (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Benitez (7): Comme au match aller, il a écœuré les lyonnais avec des arrêts de grande classe. Durant le temps fort des Gones, il a maintenu son équipe à égalité, puis devant pour permettre à Nice de prendre les trois points.

Nice (4-4-2)

Benitez (7): voir ci-dessus.

Sarr (5,5): En difficulté en première période, le défenseur niçois a produit un bien meilleur deuxième acte, empêchant les attaquants Lyonnais de concrétiser leurs occasions. Il s’est bien racheté de son match à Lille le week-end dernier, à un poste qui n’est pas le sien, puisqu’il est défenseur central de formation.

Hérelle (6,5): Excellent match de l’ancien joueur de l’ESTAC. Toujours placé où il le fallait, il a fait le geste juste pour mettre à néant les offensives adverses. C’est certainement son match le plus complet depuis son arrivée sur la Côte d’Azur.

Dante (6,5): C’est le capitaine, le patron de la défense azuréenne. Il a anticipé les éventuelles passes rhodaniennes qui auraient pu mettre en difficulté ses partenaires. Sérieux, appliqué, il montre l’exemple à ses dix coéquipiers. Ce n’est pas anodin si Nice est la 5ème défense du Championnat.

Burner (5,5): Match mitigé pour le latéral droit du Gym. Il a été actif sur le plan offensif mais souvent en difficulté dans les tâches défensives. Memphis Depay a souvent profité de son manque de présence pour prendre les espaces, même si au final il n’y a pas eu de conséquence.

Tameze (5): Le milieu du Gym n’a pas fait un mauvais match, mais il a perdu beaucoup de ballons face au pressing lyonnais. Il n’a pas non plus commis d’erreur manifeste, et aurait pu apporter un peu plus lors des attaques des Aiglons.

Cyprien (5,5): L’ancien Lensois a été précieux pour son équipe, en conservant des ballons quand il le fallait. Très en vue dans le camp lyonnais, il a fait l’effort du repli défensif, ce qui a permis à ses partenaires d’assurer plus facilement la transition. C’est une prestation encourageante.

Walter (6,5): Il a véritablement marqué des points ce soir. Il a profité des absences de Makengo, Lees-Melou et Danilo à son poste pour avoir sa chance, et il l’a parfaitement saisie. Combattif, agressif dans le bon sens du terme, Rémi Walter a souvent fait les bons choix. Il a été récompensé en marquant le seul but du match sur penalty (69′).

Maolida (4): Pour son deuxième match suite à sa blessure au pied en novembre, le jeune attaquant formé à Lyon (19 ans), recrue la plus chère de l’histoire de l’OGC Nice (10M€), était forcément en manque de rythme. Trop tendre, pas assez rapide quand son équipe avait des coups à jouer, il a gâché certaines actions des Aiglons. Remplacé par Maxime Pélican (65′), qui a fait une bonne entrée sans pour autant avoir des occasions (pour son premier match en Ligue 1).

Saint-Maximin (5): Le feu-follet du Gym n’a pas été en réussite ce soir. Il a néanmoins été actif pour son équipe, en proposant systématiquement des solutions en profondeur, ce qui a permis à Nice de remonter son bloc, étant donné que l’OL a globalement dominé ce match. Très précieux lui aussi, il est remplacé par Paul Wade (83′), qui n’a pas eu le temps de se montrer.

Ganago (5,5): Titulaire à la pointe de l’attaque des Aiglons, le camerounais a réalisé une excellente entame de match, marquée par deux occasions qui ont tout de suite mis à contribution Anthony Lopes. Par la suite, il a dû se contenter de rares munitions, mais à chaque fois qu’il est entré dans le camp adverse en possession du ballon, il a créé le danger. Remplacé par Christophe Jallet (74′), qui a fait parler son expérience pour permettre à Nice de garder les trois points.

 

Lyon (4-2-3-1)

Lopes (6): Il n’a pas eu énormément de travail à faire, mais a dû s’employer au début du match, dans la bonne période niçoise. Ses relances ont permis au bloc lyonnais de remonter et de mettre la pression sur le milieu de terrain de Nice. Sur le penalty, il ne peut rien faire, il plonge du mauvais côté.

Mendy (6): Le latéral français des Gones a encore une fois fourni une belle prestation. Il a déboulé sur le côté gauche toute la rencontre, participant aux offensives de ses coéquipiers. Il a, comme souvent, fait son travail en défense.

Denayer (5,5): Buteur à Amiens il y a deux semaines, le défenseur belge de l’OL a été un peu plus en difficulté ce soir. S’il n’a pas directement mis en danger son équipe, il a eu du mal à contenir les rares incursions niçoises. Ce n’est pas un match catastrophique non plus mais il nous a habitués à mieux ces derniers temps.

Marcelo (6): Contrairement à son partenaire de défense dans l’axe, le brésilien a été convaincant. Autoritaire, il a gagné pas mal de duels aériens, et a également placé sa tête sur des corners bien tirés par ses coéquipiers.

Dubois (5,5): Toujours titulaire en l’absence de Rafael, l’ancien nantais a rendu une copie intéressante. Il a été efficace en défense, et est également souvent monté pour proposer des centres, qui ont souvent apporté le danger au sein des défenseurs des Aiglons. Il est auteur d’un excellent retour devant Saint-Maximin en fin de match. Remplacé par Kenny Tete (85′), qui n’a pas eu le temps de se montrer.

Aouar (4): La révélation lyonnaise n’a pas vraiment pesé sur la rencontre. Tout comme Tanguy Ndombélé, il a rarement été une menace pour les joueurs de Nice, on ne l’a que très peu vu en position offensive, ce qui est habituellement sa force. Remplacé par Maxwel Cornet (85′), qui a semé la panique dans la défense azuréenne en fin de rencontre. Sa seule frappe est passée nettement au-dessus de la cage de Benitez.

Ndombélé (4): A l’instar de Aouar, son influence était trop maigre ce soir. Il a cependant réalisé une belle action au début du match après une belle percée, mais c’est sa meilleure occasion de la partie. C’est lui qui a pénalisé son équipe avec une faute sur Ganago qui amène le penalty niçois.

Depay (6): Le meilleur lyonnais sur la pelouse. C’est l’un des seuls qui a tenté de déséquilibrer la défense niçoise. Il a souvent remporté ses 1 contre 1 face à Burner, mais au final, il a raté le dernier geste, à l’image de ses deux coup-francs qui auraient pu faire mouche. Il faudra que ses partenaires se mettent à son niveau face au FC Barcelone.

Fekir (4,5): Le capitaine des Gones n’a pas été avare d’efforts, mais il a souvent été en difficulté face à la défense regroupée de l’OGC Nice. Averti pour une simulation en début de match, c’est un fait de jeu qui résume sa rencontre. Il n’a pas réussi à se mettre dans les bonnes dispositions et cela a porté préjudice à son équipe.

Traoré (4): Comme Fekir, l’international burkinabé était très actif, mais rarement servi dans les bonnes conditions. On a ressenti chez lui de la fatigue. On ne l’a pas vu en situation de 1 contre 1 avec son vis-à-vis, ce qui fait que c’était facile pour les défenseurs niçois de lire ses intentions de jeu. Remplacé par Martin Terrier (80′), que l’on n’a pas eu le temps de voir à l’œuvre.

Dembélé (4,5): L’homme en forme du côté de Lyon a traversé ce match comme un fantôme. Buteur lors de ses trois dernières rencontres toutes compétitions confondues, l’ancien joueur du Celtic Glasgow ne s’est pas créé de situation dangereuse.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.