* Ligue 1 (FRA) *

Ligue 1 - 24ème j. | Les notes de Nantes - Lille (0-2)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du Match : David (8) : en bon attaquant qu’il est, c’est lui qui a donné la victoire à son équipe cette après-midi. Présent dans le pressing comme à son habitude, il marque les deux buts du match. Le premier comme un renard des surfaces à la 9ème minute : un centre venant de la gauche n’est pas dégagé par les Nantais à cause de politesses entre Girotto et Louza. Le ballon revient directement dans les pieds du Canadien qui n’a qu’à finir le travail, en force. Il manque ensuite une grosse occasion en taclant sans cadrer un centre de Bradaric. Il double la mise sur une action rapide de grande classe des dogues. Sur une récupération au milieu de terrain, André lance Soumaré sur le côté droit. Il remet rapidement dans l’axe pour David qui effectue un une-deux avec Sanches et conclut en une touche du pied gauche dans la lucarne de Lafont.

 

Nantes : 4-5-1 

Lafont (4) : les semaines passent et le gardien nantais encaisse, bien souvent à cause d’erreurs défensives. Il n’a pas eu à gérer de frappes compliquées au-delà des deux buts de David qui a très bien fini ses actions.

Fabio (non noté) : remplacé par Coco (3) à la 26e. Mangé en première période par le pressing adverse, il a quelque peu relevé la tête ensuite en conservant un peu mieux les ballons.

Castelletto (3) : le premier acte s’est soldé pour la défense nantaise par un nombre incalculables de ballons jetés dans les pieds lillois. Et défensivement, cette même défense a souffert face à la vitesse et la technicité des attaquants adverses. La fébrilité s’est amoindrie en seconde période sans pour autant se convertir en confiance tout-terrain.

Girotto (2) : même commentaire que pour l’ex brestois. A noter en plus une incompréhension avec Louza qui engendre le premier but de David. Le Brésilien aurait dû s’imposer sur cette action.

Traoré (3) : offensivement, il n’a pas existé dans ce match, peinant à dépasser la ligne médiane. Derrière, il a essentiellement défendu en reculant, symbole d’un match plutôt subi avec pour intention première de limiter la casse.

Corchia (5) : vite replacé latéral droit à la suite de la blessure de Fabio, il a aussi limité les dégâts en première période. Le second acte a été d’un autre ordre pour celui qui affrontait son ancienne équipe, montrant l’exemple à ses coéquipiers dans l’intensité. Il décoche notamment une grosse frappe en demi-volée que Maignan repousse avec une main de fer, peut-être la meilleure opportunité nantaise sur ce match.

Chirivella (5) : devant la défense, il a surtout veillé à couper des lignes de passe et relancer proprement. Il a une opportunité dans la surface sur un ballon mal dégagé : une frappe, contrée par Kolo Muani, que André détourne sur Maignan, heureux de voir le ballon lui rebondir dessus pour être dégagé ensuite. En somme, un coup de billard, sans l’issue positive.

Louza (4) : une première mi-temps bien compliquée, dans un milieu où il n’aura pas réussi à analyser les situations assez vite pour jouer plus efficacement. Une deuxième période un peu plus entreprenante avec moins de déchet technique mais toujours des difficultés dans la finition. Remplacé par Touré (88e).

Blas (5) : un des seuls nantais à avoir proposé une adversité sur le plan physique à des Lillois plus athlétiques. Cela lui a valu de conserver plus de ballons que ses partenaires et de donner de l’air au jeu nantais. Remplacé par Emond à cinq grosses minutes du terme de la rencontre (84e).

Simon (4) : les Lillois n’ont pas trop peiné dans le pressing des défenseurs et des milieux nantais : ils avaient donc également une longueur d’avance sur les possibilités offensives des jaune-et-vert. Ainsi, le Nigérian aura toujours été abondamment cadré et les différences furent difficiles pour lui.

Kolo Muani (4) : il a tenté d’embêter la charnière des dogues mais sans succès, l’équipe ligérienne évoluant trop bas pour exercer un réel pressing en équipe. De bonnes prises de balles et de bonnes remises, bien qu'il a aussi perdu plusieurs ballons en voulant trop le porter.

 

Lille : 4-4-2

Maignan (6) : là où il fallait, quand il le fallait. Impeccable sur ses sorties aériennes, il a également détourné les deux grosses opportunités nantaises.

Celik (5) : son équipe était bien en place et il n’a pas eu à se démener pour se faire respecter dans sa zone. Il s’offre une occasion avec un bon appel dans la surface, mais sa frappe croisée au sol passe à un mètre du poteau.

Fonte (7) : solide match de l’international portugais, maîtrisé, un vrai leader.

Botman (6) : une note équivalente aurait pu lui être donné s’il avait mieux assuré quelques relances et évité de se mettre en danger face à Kolo Muani sur une phase de jeu anodine.

Reinildo (5) : une mi-temps correcte. Bradaric (6) prend sa place à la pause et hausse le niveau sur le flanc gauche lillois avec une meilleure disponibilité et des centres dangereux.

Araujo (6) : intéressant en première période sur le plan technique, il a un peu moins brillé dans la percussion que ses partenaires offensifs. Weah le remplace à la 79e.

André (6) : on peut dire que son travail de l’ombre a été bien effectué pendant une grande partie de la rencontre.

Soumaré (7) : à l’instar de l’ancien Rennais, il a été à son aise dans l’entrejeu pour participer aux récupérations mais a plus participé aux constructions lilloises, en témoigne son dépassement de fonction sur le second but lillois. Remplacé par Xeka (88e).

Bamba (7) : techniquement au-dessus de ses adversaires, plus rapide, il a aussi étalé ses qualités de jeu de corps pour perdre un nombre infime de ballons et porter le jeu vers l’avant dès que l’espace le lui permettait. Lihadji le remplace à la 88e.

Ikoné (6) : les qualités de Bamba et les siennes se rapprochent beaucoup, mais l’international français offre moins de fluidité dans la construction. Toutefois très bon technicien, il s’est notamment permis une longue percée conclue par une frappe trop enlevée. Remplacé par Sanches à la 70e qui rate une reprise, seul face au but, mais délivre ensuite une passe décisive pour Jonathan David.

David (8) : voir commentaire ci-dessus.

Fermer
Fermer