Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 21ème j. | Les notes de Reims – Metz...

Ligue 1 – 21ème j. | Les notes de Reims – Metz (0 – 1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match  : 

Doumbia, M (6,5) : Souvent débordé par la rapidité de contre de Centonze, l’ailier gauche malien fut néanmoins le joueur local le plus dangereux par son activité dans les phases offensives. Il n’a pas hésité à utiliser les espaces pour jouer également dans l’axe central. Il eut le mérite de tenter de nombreux tirs qui, avec un peu plus de réussite auraient mérité un meilleur sort.

 

                       Reims   ( 4 – 2 – 3 – 1 )

 

Rajkovic, P  (4,5 ) : Le portier rémois n’est pas à créditer d’un bon match. Coupable d’une sortie tardive sur diallo dans l’action de but messine (3e), il dut s’y prendre également en deux temps sur un centre à ras de terre venu sur son côté gauche par l’intermédiaire de Maïga (14e). Le reste de ses prestations fut quelconque.

Foket, T  (4) : Tout comme son vis-à-vis du côté gauche, le latéral a tenté de soutenir ses partenaires dans les phases de possession champenoises mais en vain. Il s’est rendu coupable de maladresses dans ses relances, car sur l’une d’elles, Udol aurait même pu alourdir la marque pour le camp adverse avec moins de précipitation (92e)

Disasi, A (4) : Plutôt discret le stoppeur faillit tromper sa propre défense en détournant un centre messin sur le poteau (66e)

Abdelhamid, Y (5,5) : L’arrière central champenois s’est montré plus entreprenant en deuxième période et participa activement au jeu de construction de ses coéquipiers du milieu. Il fut l’un des rares joueurs à échapper au naufrage de son équipe.

Konan, G  (4,5) : L’arrière gauche ivoirien s’est montré parfois fébrile dans son jeu, notamment en début de match, où il laissa filer dans son dos Centonze, lequel ne se priva pas pour délivrer un centre qui amena l’ouverture du score. Par la suite il est venu en soutien de ses partenaires du milieu de terrain.

Romao, J-A  (Cap) (6) : Le capitaine « stadiste » livra d’incessants duels au milieu de terrain. Mais il ne s’illustra que par intermittence dans ce match. Doté d’une bonne clairvoyance dans l’animation du jeu, il distribuât  de bons ballons que ses partenaires ne surent malheureusement pas exploiter.

Chavalerin, X (5) : Utile dans les récupérations de balles dans les temps forts de son équipe, le milieu champenois ne fut cependant pas assez altruiste pour aider ses attaquants à porter le danger sur le but défendu par Oukidja.

Kutesa, D (4) : Lui aussi fut peu en vue, l’entraineur rémois, David Guion, préféra le remplacer à la 70 ème minute par Suk, H-J (non noté)

Dingome, T (4) : Le compaire de Romao  dans l’organisation du jeu rémois fut plutôt absent des débats ; à tel point qu’il fut remplacé par Nkada, T (non noté) à la 67 ème minute.

Doumbia, M (6,5) : Voir ci-dessus

Donis, A (4) : totalement effacé au centre de l’attaque haut-marnaise, il fut remplacé par Kamara, H (non noté) à la 67 ème minute

     

                      Metz   ( 4 – 3 – 3 )

Oukidja, A (6,5) : Une fois de plus le gardien messin s’est imposé dans sa surface. Auteur d’une parade décisive sur un essai de Doumbia (29e), le franco-algérien a brillé durant toute la partie, rassurant ainsi les partenaires de sa défense

Centonze, F (5) : Très inspiré sur son couloir, le rapide latéral droit a été l’artisan de la passe décisive à destination de Diallo pour l’ouverture du score dès la 3 ème minute de jeu. Il s’est appliqué à contrôler Doumbia, lorsque le malien s’est montré dangereux dans son couloir.

Bronn, D (5) : L’international tunisien, s’est maintenant imposé en tant que titulaire dans l’axe central défensif messin. Il sut intervenir de façon efficace pour museler les rares incursions champenoises dans sa surface de jeu et repousser avec beaucoup de réussite les tirs adverses. Il manque parfois de justesse dans ses relances lorsque l’équipe possède le ballon. Mais la recrue hivernale, côté lorrain, reste précieuse par son placement.

Boye, J (4,5) :  Le stoppeur ghanéen, bien que besogneux, sembla en difficulté tout au long du match. Malgré une grosse débauche d’énergie, il manqua de ressources physiques pour être plus percutant dans ses relances.

Udol, M (4,5) : Sobre et efficace dans son couloir. L’arrière gauche messin fut auteur de quelques contre-attaques rageuses, dont l’une d’elles faillit doubler la mise (92e)

Pajot, V (6,5) : Le milieu s’est montré à son avantage lorsqu’il fut en possession du ballon. Il s’est évertué à orienter le jeu à destination de ses partenaires tout en veillant à participer aux tâches défensives par ses nombreuses récupérations de balles. Un match exemplaire dans l’animation !

N’Doram K(4) : Utile à la récupération de ballons, le milieu de terrain prêté par l’AS Monaco, n’eut cependant pas le rayonnement habituel tant il fut parfois gêné par l’habileté technique de Romao… À revoir dans un autre contexte.

Maïga, H (5) : Toujours aussi performant lorsqu’il s’agit de « tâcler » ou de « ratisser » les bons ballons de l’adversaire. Mais ce soir, le milieu ivoirien parut quelque peu « émoussé » face aux contre-attaques rapides des champenois pendant leurs temps forts..

Nguette, O (6,5) : Positionné dès le début de la rencontre sur le flanc droit de l’attaque messine, le jeune ailier eut son rendement qu’on lui connait habituellement surtout lorsqu’il servit idéalement Diallo à la 53 ème sans conséquences toutefois. Il fut également dangereux à la 58 ème minute après une perte de balle adverse où il percuta sur son flanc mais ne put tromper Rajkovic dans le duel. C’est surtout sur une phase en pleine accélération que la malchance le poursuivit en voyant sa frappe puissante détournée par le poteau par Disasi (66 e). Totalement exténué en fin de partie, il fut remplacé par Ndiaga Yade, P (non noté)

Diallo, H (Cap) (4,5) :   L’avant-centre sénégalais a encore fait parler la poudre en fusillant Rajkovic dès le début du match à la suite d’un centre de Centonze bien réceptionné. Ensuite il fut plus isolé dans l’animation offensive et s’éteignit progressivement.

Niane, I (4) : Le jeune ailier messin n’eut que très peu de ballons lui permettant de se mettre en valeur. Il fut substitué par Fonana, M (non noté) appelé à renforcer sa défense (système en « 5 -3 – 2  » mis en place par V Hognon) à la 77 ème minute.

 

Michel BARDIN

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...