* Ligue 1 (FRA) *

Ligue 1 – 21ème j. | Les notes de Monaco - OM (3-1)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

HOMME DU MATCH : AURELIEN TCHOUAMENI (8) Une prestation XXL pour le milieu défensif monégasque. Il s’affirme de plus en plus, rencontre après rencontre. Durant la séquence de domination marseillaise, il a été l’un des seuls à surnager et maintenir à flot le navire. Puis lorsque Monaco a repris le fil du match, il est lui aussi monté en puissance au point d’être décisif puisqu’il marque un joli but d’une tête décroisée, donnant l’avantage à son équipe. Présence physique, organisation du jeu, placement… Il était partout.

 

Monaco (4-4-2)

 

Lecomte (5,5) : Une partie assez tranquille pour lui avec très peu d’interventions à réaliser. Tout de même un peu fautif de ne pas être allé au contact de Radonjic sur le but olympien.

Caio Henrique (6,5) : Si on n’a pas vu Thauvin ce soir c’est en grande partie grâce à lui. Défensivement il a assuré le coup même si son apport offensif a été insuffisant. Une belle palette technique tout de même ainsi qu'un sang froid à toute épreuve.

Maripan (8) : Le chef de la défense rouge et blanc surfe sur ses bonnes prestations des derniers matchs et souvent en y allant de son petit but personnel. Celui de ce soir compte car il sonne la révolte après un match mal embarqué.

Badiashile (7,5) : Enfin un match référence pour la pépite monégasque. Un match plein de sang-froid et de maturité. Avec zéro erreur à la clé. Des relances propres, des interventions bien senties et des relances au sol qui cassent les lignes. S’il maintient ce niveau, il a tout d’un grand.

Sidibé (5.5) : Très mauvaise entame de match pour le champion du monde, coupable de laisser Radonjic partir dans son dos et ouvrir le score. Son duo douteux avec Aguilar devant lui n’a pas fonctionner et il a perdu des ballons dangereux dans son camp. Du mieux en seconde période, où il a su bien bloquer Payet.

Aguilar (5) : Positionné un cran plus haut, comme à Montpellier lors du précédent match, il n’a pas eu la même réussite loin de là. Des ballons perdus et des courses inutiles ont nui à sa performance d’ensemble Remplacé par Golovin à la mi-temps, auteur de deux passes décisives ce soir.

Fofana (7) : Beaucoup de déchet en début de partie mais il a su rectifier le tir au fil de la rencontre. Ses jaillissements et sa vista sur les seconds ballons ont souvent mis Monaco dans le bon sens. Très précieux à la récupération.

Diop (6) : On n’a pas retrouvé le Diop des dernières rencontres. Le jeune espoir a eu quelques difficultés ce soir et il a beaucoup moins rayonné sur le jeu qu’à son habitude. Remplacé par Diatta (65ème) qui fêtait ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs.

Volland (6) : Sur un nuage depuis plusieurs rencontres, l’Allemand a eu un jour sans ce soir, même s’il est toujours aussi précieux collectivement devant.  Il a bien essayé de combiner avec Ben Yedder,mais sans réussite. Remplacé par Pellegri (83ème).

Ben Yedder (6) : A l’instar de ses coéquipiers offensifs, il a été moins en vue ce soir dans le jeu. Mais sa technique et sa participation dans le jeu ont fait de lui une menace constante sur l’arrière garde marseillaise. Sorti à la 78ème et remplacé par Jovétic auteur d’une frappe somptueuse sur coup franc pour le troisième but de Monaco.

 

Marseille (4-3-3)

 

Mandanda (5) : Presque pas du tout inquiété du match, il rentre tout de même avec trois buts dans la musette. Sorti en retard sur le deuxième but monégasque, il est aussi impuissant sur le coup de canon de Jovetic. Un match dans le dur.

Lirola (6) : Le néo Marseillais a montré des choses intéressantes sur son coté. Il joue simple et n’hésite pas à partir balle au pied pour relancer le jeu. Pas le pire des Marseillais ce soir.

Alvaro (5) : On n’a pas retrouvé le patron de la défense phocéenne dans ce match, coupable d’un manque d’engagement ou de concentration c’est selon sur les coups de pied arrêtés, notamment sur le deuxième but où il est devancé par Tchouameni.

Caleta Car (4,5) : Des défaillances sur coups de pieds arrêtés ce soir qui coutent cher. Comme son collègue de l’axe, un manque de présence à des moments clés qui entrainent les deux buts monégasques.

Sakai (5) : Le latéral japonais est complètement émoussé physiquement, on l’a vu tirer la langue à plusieurs reprises et il même été victime de crampes. Il a fini au courage sur les rotules.

Balerdi (5) : Positionné en milieu défensif puisqu’il a été formé à ce poste, il n’a pas foncièrement brillé, coupable d’une certaine lenteur et de l’activité du couple Tchouaméni/Fofana en face. Assez juste à l’entame du match, il s’est progressivement éteint.

Gueye (5,5) : Très en vue durant la domination marseillaise grâce à son pressing agressif sur les milieux monégasques. Il a solidifié et densifié le milieu marseillais avant de baisser le pied au fil de la rencontre.

Cuisance (4) : Le milieu prêté par le Bayern a été transparent. Pourtant avec le départ de Sanson et l’absence de Rongier, il avait une carte à jouer. Remplacé à la 76ème par Khaoui.

Thauvin (5) :  Un match à oublier pour l’attaquant marseillais, jamais trouvé et jamais décisif. Une prestation indigne de son statut. Remplacé par Germain (67ème)

Radonjic (6) : Il avait quitté son rôle de « super sub » pour endosser le costume de titulaire. Et cela lui a plutôt bien réussi puisque c’est lui qui ouvre le score pour l’OM, ayant échappé à Sidibé en partant à la limite du hors-jeu. Mais après plus rien ou trop peu. Remplacé par Payet (67ème) qui n’a rien montré.

Benedetto (4,5) : Après un léger mieux dans ses récentes performances, l’Argentin est retombé dans ses travers. Peu d’influence sur le jeu, trop peu d’occasion,il n’a jamais été une menace pour la défense centrale locale. Remplacé par Milik (59ème) pour ses premiers pas en Ligue 1.

Fermer
Fermer