* Ligue 1 (FRA) *

Ligue 1 - 20ème j. | Les notes de OGC Nice - FC Girondins de Bordeaux (0-3)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du match: Yacine Adli (8): Il était impressionnant dans son rôle de numéro dix, à l'origine de la plupart des offensives girondines. Il a parfaitement su se placer entre les lignes et a débloqué la rencontre jusque-là dominée par les Girondins avec une passe décisive pour Hwang. Il n'a jamais baissé en intensité et a fait mal à une équipe niçoise léthargique et complètement dépassée.

 

 

Nice (3-4-3):

 

Benitez (4): On peut difficilement lui reprocher quoi que ce soit sur les réalisations adverses. Malgré tout, il a encaissé trois buts, donc sa performance globale n'est pas bonne. Certes, il fut abandonné par sa défense mais le constat est implacable avec une lourde défaite à l'arrivée.

Nsoki (2): Il a complètement pris l'eau. Cela aurait été dommage de le réveiller pendant sa sieste au moment où Baysse passe devant lui pour marquer le deuxième but sur corner. Et que dire de son positionnement sur le dernier but, où les offensifs bordelais ont tout le loisir de s'échanger le cuir sans opposition sur son couloir ?

Saliba (5): Il est l'une des rares "satisfactions" du jour côté niçois, il a été le seul à tenir la baraque défensivement. Il ne peut pas tout faire non plus et il n'a pu empêcher les Girondins d'empiler les buts en seconde période.

Daniliuc (3): Après une première période plutôt correcte, il s'est complètement effondré après la pause, étant dépassé par les évènements et par les attaques bordelaises. Son comportement sur les deux buts inscrits par Bordeaux dans le jeu est plus que douteux.

Kamara (4): Depuis plusieurs matchs, il déçoit énormément. Il s'est mis en bonne position de centre mais à chaque fois qu'il a proposé des ballons dans la surface, cela partait dans la tribune. Remplacé par Myziane Maolida (58'), qui donne le ballon à Gouiri qui trouve le poteau.

Thuram (3): Il a passé son temps à balancer de longs ballons en profondeur en sautant le milieu de terrain. Les intentions étaient bonnes, en revanche la réalisation très souvent catastrophique. Blessé, il a dû céder sa place. Remplacé par Alexis Claude-Maurice (70'), inexistant après son entrée.

Boudaoui (4): Une bonne entame, ponctuée de deux occasions qui n'ont pas abouti. Malgré une petite alerte musculaire, il a continué la partie mais il a vite disparu des radars. Remplacé par Pierre Lees-Melou (58'), qui effectuait son retour après un mois et demi d'avance.

Atal (5): Ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais malgré son audace et sa persévérance, il n'a rien pu faire. Il a été l'un des seuls joueurs de champ à avoir essayé de mettre à mal la défense parfaitement regroupée des Girondins. Remplacé par Hicham Mahou (70'), que l'on n'a pas vu.

Reine-Adélaïde (4,5): Pour son 23ème anniversaire, il s'attendait à un autre cadeau. Il a été l'auteur de bonnes projections vers l'avant mais dans le camp bordelais, c'était impossible pour lui de trouver la solution vu la défense regroupée de Bordeaux.

Gouiri (4): Une occasion sur le poteau à 0-1 qui aurait pu donner une autre physionomie à la rencontre. C'est tout ce que l'on retiendra de son match, au cours duquel il n'a pas bien frappé les rares coups de pied arrêtés des Aiglons.

Dolberg (3): Une première période encourageante, mais au final, comme souvent cette saison, il sort de cette rencontre sans avoir la moindre occasion notable. Remplacé par Dan Ndoye (77'), qui est entré bien trop tard pour espérer apporter quoi que ce soit.

 

Bordeaux (4-2-3-1):

 

Costil (5): Il a dû se sentir en vacances en ce dimanche après-midi du côté de la Côte d'Azur. Il n'a absolument rien eu à faire. On aurait tout à fait compris s'il s'était servi des filets de son but pour se confectionner un hamac.

Benito (6): Sollicité surtout en début de match par un duo algérien assez remuant, mais plus le match avançait et plus il a pris le jeu à son avantage, il a été de plus en plus tranquille au fur et à mesure.

Koscielny (6,5): Il s'est montré à son avantage surtout dans le premier acte, car c'est tout de suite plus facile de défendre contre des fantômes, ce qui fut le cas après le repos. Il a aisément gagné son face à face avec un Dolberg qui doit enchaîner les matchs pour retrouver le rythme.

Baysse (7): L'ancien niçois a été impeccable défensivement et a assommé définitivement son ancien club en marquant de la tête sur corner. Un après-midi parfait pour lui et pour ses coéquipiers.

Sabaly (6): Il n'a pas été grandement sollicité dans cette rencontre, certainement l'une de ses seules prestations de la saison où il n'a guère été mis à contribution par ses vis-à-vis. Une partition récitée sans accroc majeur.

Basic (6,5): Il a eu du mal lors des projections niçoises en première période, et était en retard sur ses interventions. Malgré tout, il a effectué une excellente deuxième mi-temps, ponctuée d'un but qui vient clore le festival bordelais en terre niçoise.

Otavio (6,5): Il a gratté beaucoup de ballons et son volume de jeu impressionnant est également à souligner pour lui aujourd'hui. Dans la relance et dans la projection vers l'avant, il a tout fait parfaitement.

Kalu (6): Auteur d'un enchaînement technique de grande qualité en première période, il a eu quelques moments de fulgurance mais a été globalement moins actif offensivement que Oudin, Hwang et Adli. Remplacé par Nicolas De Préville (62'), qui a eu un but refusé, il a bien profité des espaces laissés par la défense azuréenne, visiblement en mission portes ouvertes cet après-midi.

Adli (8): Voir ci-dessus. 

Oudin (7): Il prend confiance en lui et monte en puissance dans cette saison. Déjà auteur d'un doublé contre Lorient, il s'est offert une passe décisive pour Paul Baysse et aurait pu ajouter son nom au tableau d'affichage également. Une activité sans partage face à une faible opposition. Remplacé par Amadou Traoré (84'), auteur d'une passe décisive pour Basic en fin de match.

Hwang (7): Il s'est procuré un nombre incalculable d'occasions franches dans cette partie, puis il a fini par être logiquement récompensé en ouvrant le score en début de seconde période. Il a certes profité de l'apathie générale de la défense niçoise qui se pensait encore à l'échauffement et aurait pu inscrire un doublé voire un triplé avec plus d'efficacité. Remplacé par Dilane Bakwa (83'). 

Fermer
Fermer