* Ligue 1 (FRA) *

Ligue 1 – 20ème j. | Les notes de Montpellier - Monaco (2-3)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

HOMME DU MATCH: WISSAM BEN YEDDER (8)
Il a enfin conjuré le sort, et de quelle manière, avec un doublé à la clef !!  Habitué depuis plusieurs semaines à céder l’habit de lumière à son comparse Kevin Volland, cette soirée était pour lui. Déjà impliqué sur l’ouverture du score de Volland après sa reprise de volée sur la barre, il a démontré toute la qualité de son toucher de balle pour inscrire le second but de Monaco en déviant astucieusement un centre de Henrique. Puis sur le pénalty, c’est clinique et classique : tir croisé en force à ras de terre. Mission accomplie pour l’International, remplacé en fin de match par Jovetic (80ème), la machine est donc enfin relancée.

 

Montpellier (4-3-1-2)

 

Omlin (4) : Le portier suisse a semblé subir les événements, impuissant sur les trois buts de Monaco, et très peu d’arrêts décisifs.

Sambia (6) : Positionné au milieu de terrain, c’était le coup de poker tenté par Der Zakarian ce soir. Auteur de 30 premières minutes plus que correctes, il a baissé le pied au fil du match sans pouvoir influencer le sort de son équipe.

Congré (4,5) : Le défenseur central n’a pas été dans le confort ce soir, malmené par le tandem Ben Yedder-Volland. Moins souverain qu’à l’accoutumée dans les airs, son jeu de tête n’a pas eu le rendement escompté.

Pedro Mendes (5,5) : Un match correct malgré la défaite, présent à la récupération et très tonique dans ses jaillissements.

Cozza (5,5) : Un match de teigneux du latéral gauche. Ses belles remontées de balle et son duel avec Aguilar valaient le détour. Très en vue lorsque Montpellier a recollé au score.

Ristíc (4) : Bien pris par Sidibé, il n’a pas eu son rendement habituel, victime du système tactique en face, il s’est donc retrouvé fixé dans ses 30 derniers mètres pour contrer les montées du Champion du monde. Un match mal négocié. Remplacé à la 53ème par Wahi, auteur de son premier but en pro.

Ferri (5,5) : Titularisé en relayeur, il a fait montre d’un bel abattage au milieu et ce face à de sacrés clients vu la performance XXL du milieu monégasque. Il a bien tiré son épingle du jeu. Remplacé par Chotard (82ème).

Le Tallec (5) : Un match de l’ombre. Souvent bien placé, il a essayé de couper les transmissions adverses, avec plus ou moins de réussite. Remplacé à la 54ème par Savanier.

Mollet (5) :  Une première période qu’il a vécu un peu nerveusement, agacé de ne pas trouver ses partenaires. Il a essayé de mettre son équipe dans le sens de la marche mais il n’a jamais trouvé les clefs.

Delort (5,5) : S’il y a une qualité qu’on retrouve généralement chez Delort, c’est bien son mental. Il ne lâche jamais rien. Et cela paie puisque c’est lui qui marque le but de l’espoir (2-3) et qui permet à Montpellier de rester dans le match. Un vrai combattant.

Laborde (4,5) : Un peu moins en lumière ce soir. Alors il a mouillé le maillot comme à son habitude, mais un manque de réussite couplé à une influence peu évidente justifie une prestation insuffisante. Remplacé par Mavididi (82ème)

 

Monaco (4-4-2)

 

Lecomte (6) : Deuxième match enchainé depuis sa blessure à la main et même constat : son jeu au pied facilite beaucoup ses partenaires défensifs. Jamais inquiété en première période, il est pourtant battu sur les deux buts montpelliérains. A noter une superbe parade sur une volée de Delort (74ème).

Caio Henrique (6,5) : Avec une impression de fausse lenteur, il donne l’impression d’être limite mais cela suffit souvent faire la différence. Passeur décisif sur le deuxième but monégasque. Remplacé par Matsima (90ème)

Maripan (6) : Le nouveau roc de la défense monégasque. Le véritable patron derrière même si deux buts encaissés ce soir font tache mais c’est toute la défense qui est coupable par manque d’engagement.

Badiashile (6,5) : match sobre et efficace. Il n’a pas pris de risques inutiles et s’est contenté de faire le job. Quelques belles relances qui ont permis de briser les lignes héraultaises.

Sidibé (6,5) : Un bon match du Champion du monde qui enchainait un deuxième match d’affilée en tant que titulaire. Très actif en première et jouant haut, il a mis en difficultés plusieurs fois son vis-à-vis.

Aguilar (6,5) : Positionné un cran plus haut, il a bien gêné la transition montpelliéraine. Un engagement de tous les instants, malgré plusieurs petites fautes inutiles qui lui vaudront un avertissement. Remplacé par Ballo Touré (82ème).

Fofana (6,5) : Premier joueur averti de la rencontre, il ne s’est pourtant pas crispé. Toujours une solution pour le porteur et souvent recherché dans les jeux en triangle. Un peu moins en forme à l’heure de jeu.

Tchouameni (7) : Gros match de l’ancien Girondin, à la récupération, et dans la relance balle au pied. Il a dominé le milieu physiquement et tactiquement. On le voit de plus en plus assumer son rôle de box-to-box. Un peu émoussé en fin de rencontre et affaiblie par un mauvais coup.

Diop (7) : Les matchs se suivent et se ressemblent pour le jeune leader technique monégasque. Aisance technique, accélération et vision de jeu, il a étayé toute la panoplie du numéro 10 à l’ancienne.

Volland (7) : Le nouvel homme fort de Monaco était bien parti pour finir homme du match, mais c’était sans compter sur le réveil de son acolyte devant. C’est lui qui lance Monaco en inscrivant son 10ème but de la saison. Encore un match décisif pour la recrue allemande. .  Remplacé par Disasi (83ème).

 

Fermer
Fermer