* Ligue 1 (FRA) *

Ligue 1 - 1ère j. | Les notes de OM - ASSE (0-2)

Homme du match : Fofana (6,5) :

Patron de cette défense à tout juste 19 ans, ce jeune joueur a repoussé le danger à de multiples reprises en récupérant de bons ballons dans sa propre surface. Il confirme bel et bien sa montée en puissance depuis le début du championnat.

 

Marseille (4-3-3) :

Mandanda (4) : El Fenomeno se fait cueillir à froid à peine six minutes après le début de la rencontre. Il encaisse d’ailleurs un but sur le premier tir cadré des Verts, puis un autre suite à une mine de Bouanga.

Balerdi (3) : Villas-Boas a dû bricoler ce soir suite aux absences de Benedetto et d’Amavi. C’est finalement l’argentin qui remplace l’habituel titulaire du poste. Or, il a trop souvent été pris de vitesse par Abi notamment. Remplacé par Bouna Sarr (5) à la mi-temps.

Alvaro (5) : Des contacts rugueux, parfois à la limite du sanctionnable, mais sa présence dans la surface marseillaise s’est une nouvelle fois montrée indispensable. Faisant preuve de sang-froid et de grinta, l’Espagnol n’a pas lâché l’affaire face à la rapidité de ses adversaires.

Caleta-Car (4) : Passif sur l’ouverture du score des Verts, le croate n’est pas intervenu sur le centre de Maçon, dont Hamouma profita. Il fit une très bonne reprise de deuxième mi-temps, mais ses largesses défensives le rattrapèrent sur le second but de l’ASSE.

Sakai (4) : Auteur d’une faute grossière sur Hamouma à la demi-heure de jeu, cette action reflète donc bien la performance du latéral japonais qui a été mis en difficultés sur chacune des percées des ailiers stéphanois. Remplacé par Rocchia à la 79e.

Sanson (5) : Tout juste revenu de blessure, l’ancien montpelliérain a vraisemblablement retrouvé un bon rythme. Il a, en effet, multiplié les aller-retours, allant d’une surface à l’autre ; sans hésiter à prendre sa chance à quelques reprises. Moins en vue pendant le second acte.

Kamara (5,5) : Peut-être moins impressionnant qu’à l’accoutumée, le jeune joueur phocéen garda par ailleurs un niveau de jeu convenable même s’il débuta mal le match. Très bon dans ses duels entrepris.

Rongier (6) : Omniprésent au niveau du rond central, le milieu marseillais a été tout bonnement excellent en terme de justesse dans ses transmissions. Son pressing constant a payé puisque son nombre de ballons récupérés est colossal. D’une grande aide en deuxième mi-temps pour lancer les offensives de son équipe. Strootman le remplaça à la 79e.

Payet (5) : Plutôt juste sur coup de pieds arrêtés, le meneur olympien s’est avéré être plus dangereux au retour des vestiaires avec de meilleurs centres par exemple. Sa prestation reste toutefois bien maigre au regard de ce dont il est capable de réaliser.

Lopez (4) : Dézonnant de nombreuses fois, son positionnement en pointe n’a pas aussi bien fonctionné que lors du match au Parc des Princes dimanche dernier. Son match n’est pas pitoyable non plus puisqu’il se procura deux bonnes occasions de frappes, mais ce fut trop peu pour exister. Remplacé par un autre jeune formé au club, Marley Aké (5), dès la mi-temps. Le minot s’est créé de chaudes occasions, dont une transversale peu de temps après son entrée en jeu, un raté dommageable pour le restant du match.

Thauvin (4,5) : De rares incursions de la part de Flotov, l’Orléannais a semblé ne pas croire en ses occasions à 100%. Ses déplacements et décalages de qualité ont permis à l’OM de se procurer de bonnes occasions, même si ces dernières étaient trop souvent gâchées par du déchet dans le dernier et avant-dernier geste.

 

Saint-Étienne (4-2-3-1) :

Moulin (6) : Les attaquants phocéens n’ayant pas été suffisamment précis, le nouveau portier titulaire est resté calme sur sa ligne de but sur chaque arrêt qu’il a dû réaliser.

Maçon (6.5) : Ancien pensionnaire de National avec Dunkerke, ce joueur recruté en janvier dernier est décisif ce soir en adressant ce centre millimétré pour son numéro 21.

Kolodziejczak (6) : Sérieux et impliqué, le joueur passé par le FC Séville a dégagé tous les ballons aériens qui passaient dans ses 20 derniers mètres.

Fofana (6,5) : Voir ci-dessus.

Debuchy (non noté) : Rapidement sorti sur blessure au profit du jeune Moueffek (5). Il a eu du mal à défendre sur Payet, mais il a bien été aidé par sa charnière centrale qui veillait au grain.

Neyou (5,5) : Il a joué tel un 6 ce soir, jouant proche de ses défenseurs afin de les suppléer en cas de besoin, tout en organisant la relance de forte bonne manière. Remplacé par Gourna-Douath à la 71e.

Camara (6) : Peu trouvé au milieu de terrain, il a été d’une excellence dans ses passes et c’est bien le plus important. Le petit bémol que nous pourrions ajouter serait ses difficultés à exister face au pressing de Rongier.

Hamouma (6) : Premier buteur de cette rencontre, il s’est montré d’une grande efficacité puisqu’il a rarement eu la possession du cuir sur le front de l’attaque des nouveaux leaders de cette Ligue 1 Uber Eats. Remplacé par Youssouf à l’heure de jeu.

Aouchiche (5) : De belles montées à son actif mais le match se compliqua petit à petit lorsque Rongier montait en puissance. Nordin (5,5) le remplaça à la mi-temps, et fut dangereux sur presque toutes ses infiltrations dans le camp marseillais. Il offre d’ailleurs un caviar à Bouanga en fin de match.

Bouanga (5) : En difficultés face à Payet, l’ex-joueur nîmois a rarement été trouvé par ses partenaires. Son manque d’influence sur le jeu de Saint-Étienne pendant la quasi-totalité de la rencontre est regrettable. Il sauve sa performance en inscrivant le but du break avec une lourde frappe croisée qui prit Mandanda à contre-pieds.

Abi (5,5) : Bourreau de Balerdi durant l’intégralité de la première période, son indéniable qualité de vitesse a fait des malheurs ce soir. Ses efforts à répétitions sont sûrement la cause de sa sortie à la 72e au profit de Sissoko.

Romain Caballero.

Fermer
Fermer