* Ligue 1 (FRA) *

Ligue 1 - 19ème j. | Les notes de Dijon - OM (0-0)

Homme du match : Racioppi (6,5) :

Gardien de Ligue 1 qui repousse le plus souvent les tirs subis, l’ancien lyonnais s’est souvent interposé face aux frappes des attaquants marseillais ; plus particulièrement face à celles de Radonjić. Il garde ses cages inviolées grâce à ses nombreux arrêts.

 

Dijon (4-2-3-1) :

Racioppi (6,5) : Voir ci-dessus.

Muzinga (6) : Le latéral congolais avait fort à faire avec la mission de défendre sur Thauvin. Il a tout de même réussi à contenir le champion du monde loin de ses cages.

Coulibaly (6) : Important dans la première relance, le numéro 5 de Dijon a prêté main forte à son défenseur gauche afin d’être sûr que Flotov ne puisse pas se créer la moindre grosse occasion durant ce match.

Ecuele Manga (6,5) : Le capitaine dijonnais a démontré tout son professionnalisme lors de cette rencontre où il n’a jamais été pris à défaut par les phocéens. Il a toujours eu le geste juste, au bon moment, afin d’annihiler les occasions adverses.

Boey (6) : Connaissant les difficultés de Nagatomo pour défendre depuis son transfert à Marseille, le joueur prêté par le Stade Rennais a par conséquent pressé l’international nippon avec une certaine réussite.

Cheikh (5,5) : L’intensité mise en place par les milieux de terrain adverses l’ont forcé à se démultiplier pour couvrir l’ensemble du terrain pour essayer de couper les passes latérales olympiennes. Sorti sur blessure et donc remplacé par Lautoa à la 64e.

Ndong (5,5) : Homme de base des compositions du nouvel entraîneur David Linares, il a été important en ce qui concernait les transmissions pour Konaté : tout cela dans le but de faire remonter le bloc-équipe.

Celina (5) : Bien cerné par Sakai, le Kosovar n’a pas réussi à prendre la profondeur comme il l’aurait souhaité. Il a donc été obligé de jouer en retrait, ce qui a parfois ralentit les contre-attaques du DFCO.

Baldé (5) : Le meilleur buteur dijonnais a bien cru pouvoir délivrer ses coéquipiers à la moitié de la première mi-temps, mais il voit sa frappe repoussée par le poteau alors que Mandanda était battu. Remplacé par Scheidler à la 91e.

Ebimbe (5,5) : Monté progressivement en puissance depuis la 30e minute, l’ailier formé au Havre, comme Pape Gueye, a été plutôt percutant avec des dribbles qui ont déstabilisés Nagatomo dans ses 35 derniers mètres. Remplacé par Dobre à la 78e.

Konaté (5,5) : Contraint de redescendre sur le terrain afin de pouvoir se démarquer, l’avant-centre sénégalais n’a malheureusement pas pu tenter la moindre frappe. Il a effectivement préféré jouer en tant que pivot ce soir. Remplacé par Sammaritano à la 64e.

 

Marseille (4-3-3) :

Mandanda (5,5) : Presque jamais inquiété ce soir, l’illustre portier de l’OM peut toutefois remercier ses montants puisqu’il est sauvé par son poteau gauche à la 22e ; évitant ainsi le pire pour son espagnol.

Nagatomo (5) : On en attendant plus, encore et toujours, désespérément, de la part du joueur passé par l’Inter. Les matches se ressemblent pour le Japonais, qui ne proposent toujours pas assez offensivement, et qui fait perdre un temps fou lorsqu’il a le ballon dans ses pieds.

Caleta-Car (5,5) : Des interceptions in extremis dans sa propre surface qui ont été salvatrices les unes autant que les autres. Ça ne fut pas sa rencontre la plus impressionnante physiquement, mais le Croate a néanmoins le mérite de ne pas s’être livré sur les tentatives de dribbles de Sacha Boey, ou encore d’Ebimbe.

Alvaro (5,5) : Bien aidé par son latéral droit, l’international ibérique a répondu présent sur tous les coups de pieds arrêtés concédés. Il a effectivement su se mettre en évidence dans le domaine aérien.

Sakai (6) : Contrairement à son coéquipier en sélection nationale, Hiroki Sakai a souvent proposé ses services dans le camp bourguignon. Ses combinaisons en triangle avec Rongier et Thauvin ont régulièrement fait la différence.

Gueye (6) : Il devient un titulaire indiscutable, de match en match, une jolie récompense pour l’une des plus belles révélations du championnat à mi-saison. L’ex-havrais a énormément travaillé défensivement afin de récupérer le plus de ballons possibles. Remplacé par Cuisance à la 60e.

Kamara (6) : Si précieux depuis le début de la saison du côté de l’OM, le jeune de 21 ans a grandement participé au jeu défensif de son équipe à l’aide de sa capacité à remporter l’intégralité de ses duels entrepris. Remplacé par Strootman à la 65e.

Rongier (5,5) : De retour de suspension, le numéro 8 olympien a montré qu’il n’avait rien perdu de sa qualité pendant les fêtes. Il a été présent tant en attaque qu’en défense. À noter son énorme débauche d’énergie pour presser ses adversaires à la relance ; même s’il nous y a habitué.

Radonjić (5,5) : Une nouvelle fois préféré à Payet, le Serbe s’est créé les premières occasions de la rencontre sans parvenir à tromper Racioppi. Des duels perdus à répétition face au gardien adverse qui ont eu tendance à agacer son entraîneur ; raison pour laquelle il est remplacé à l’heure de jeu, au profit de Payet.

Benedetto (4) : Comme bien souvent, Pipa Benedetto a été difficilement trouvé par ses coéquipiers, le joueur passé par Boca Juniors n’a pas eu la chance de pouvoir prendre sa chance ce soir. Remplacé par Germain à la 60e.

Thauvin (5,5) : Le meilleur passeur de Ligue 1 a été servi de nombreuses fois par ses partenaires lors de cette rencontre. Il n’a pas été en réussite face à Muzinga, l’obligeant à forcer certains centres et quelques frappes. Remplacé par Aké à la 76e.

Romain Caballero.

Fermer
Fermer