Ligue 1 - 17ème j. | Les notes de OGC Nice - RC Strasbourg (0-3)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Habib Diallo (7): Un but d'une talonnade pour permettre aux siens de se mettre à l'abri, puis une passe décisive pour Thomasson quelques instants plus tard, après avoir bénéficié d'un penalty pour une faute de Todibo, avant que la VAR ne l'annule. Il fut un poison constant pour une équipe niçoise à l'agonie défensivement.

 

Nice (4-4-2):

 

Benitez (4): Un arrêt devant Sissoko, avant de s'incliner, impuissant, sur les trois réalisations de Strasbourg où il ne peut rien sur aucune des actions.

Bard (3): Lui aussi traverse un moins bon passage après un début de saison étincelant. Pris de vitesse par Ajorque sur l'ouverture du score, il a pris la marée de Guilbert. Blessé, il a tenté de reprendre mais ce fut trop difficile. Remplacé par Khephren Thuram (64'). 

Daniliuc (3): Un premier acte pénible pour le défenseur autrichien, titulaire pour permettre à Dante de souffler. Seulement, cela ne s'est pas passé comme prévu et il est à l'origine du penalty concédé par son équipe, même si la VAR est passée par là pour l'annuler. Remplacé par Dante (46', 3), certes repositionné à gauche après la blessure de Bard, mais il n'a pas survécu aux actions des visiteurs sur son couloir.

Todibo (3): Excellent en milieu de semaine à Paris, il fut nettement plus en difficulté ce soir. Il est coupable d'une erreur d'appréciation de la trajectoire sur l'action énorme de Diallo en début de rencontre. Il a semblé en dedans pendant une bonne partie du match.

Lotomba (4): Une première période extrêmement compliquée pour le latéral suisse, mis en difficulté par Diallo et Caci. Offensivement, il n'a jamais eu l'occasion d'apporter quelque chose. Remplacé par Youcef Atal (46'). 

Kluivert (4): Des fulgurances, mais là aussi, un manque de précision sur les corners. Il a tenté de sonner la révolte, en vain.

Rosario (3,5): De retour de suspension, il confirme sa période creuse actuelle. Des ballons perdus dans des zones dangereuses et peu de solutions trouvées vers l'avant. Seule consolation, son retour défensif de bonne qualité devant Thomasson dans le second acte.

Lemina (5): Il aura certainement été le seul joueur du Gym à avoir réalisé un match "correct". Il s'est battu au milieu, même si dans la relance et l'orientation du jeu ce fut beaucoup plus compliqué.

Stengs (3): Pas de différence créée sur son couloir, et ce ne fut guère plus intéressant sur les coups de pied arrêtés. Remplacé par Amine Gouiri (70'), qui a une belle occasion mais il n'a pas fait le bon choix.

Dolberg (3): L'attaquant danois traverse une grosse période de disette, et sur le terrain on ressent cruellement son manque de confiance. Pas de grosse opportunité, et une nouvelle rencontre où il a été à la peine.

Delort (3): Invisible dans le premier acte, il a été un peu plus en vue après la pause, sans pour autant se mettre en évidence. Remplacé par Evann Guessand (85'). 

 

Strasbourg (3-5-2):

 

Sels (6): Pas trop d'interventions specatulaires, mais il a fait ce qu'il fallait dans les moments importants. Il sort un bel arrêt devant Atal en fin de partie.

Djiku (6,5): Toujours très attentif, le défenseur strabsourgeois s'est montré solide dans le jeu aérien pour repousser les rares centres dangereux des Niçois.

Nyamsi (6,5): Il a parfaitement muselé Delort dans cette rencontre, et il ne s'est fait prendre à défaut qu'une seule fois, sur la déviation un peu chanceuse de Dolberg pour Gouiri à la fin. Rien de bien méchant.

Perrin (6,5): Pas réellement inquiété dans ce match, il en a profité pour peaufiner son jeu en profondeur et ce fut efficace. A plusieurs reprises, cela a mis l'arrière-garde niçoise en difficulté et en panique.

Caci (6): Un apport dans le jeu offensif moins intense que Guilbert, mais une prestation très solide également défensivement, où Stengs et Lotomba ne lui ont pas imposé une énorme pression.

Sissoko (6,5): Il se procure la première énorme occasion du Racing mais il a buté sur Benitez. Ensuite, il est passeur décisif pour Ajorque. Présent également dans l'agressivité, il a fait un match plein. Remplacé par Sanjin Prcic (63'). 

Bellegarde (6): Une rencontre sérieuse et appliquée pour lui, il a bien contrôlé le milieu en compagnie de Sissoko et de Thomasson et sa vivacité lui a permis de gratter pas mal de ballons.

Thomasson (6): Comme souvent, il est en forme contre les Aiglons et cela s'est confirmé. Même s'il n'a pas toujours su faire les bons choix, il a fini par trouver la faille et parachever le magnifique succès alsacien.

Guilbert (6,5): Une activité incessante sur son couloir, il a très vite répondu présent dans les duels et a également parfaitement récité sa partition défensive, bien que dans l'ensemble il n'ait pas eu à beaucoup s'employer.

Ajorque (6,5): Une nouvelle fois impitoyable d'efficacité, il a converti l'une de ses rares occasions en but en devançant Melvin Bard. Il a énormément pesé sur la défense niçoise. Remplacé par Kevin Gameiro (73'). 

Diallo (7): Voir ci-dessus. 

 

Lire plus