Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 17ème j. | Les notes de Nice – Metz...

Ligue 1 – 17ème j. | Les notes de Nice – Metz (4-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Wylan Cyprien (7,5): Une première période de très grande classe de la part du vice-capitaine de l’OGC Nice, au cours de laquelle il inscrit deux jolis buts. Tout d’abord, il enroule parfaitement une frappe de l’extérieur de la surface puis a l’audace de réussir une panenka sur penalty. En deuxième mi-temps, il a continué sur le même rythme, et a participé à la quasi-totalité des opportunités niçoises. Il aurait même pu s’offrir un triplé mais sa tentative du droit est passée au-dessus.

 

 

 

Nice (4-3-3):

 

Benitez (6): Il est chauffé par Habib Diallo en réalisant un arrêt spectaculaire alors que son équipe menait d’un but. En seconde période, il fait les interventions nécessaires, notamment devant Niane qui a été remuant en pointe après son entrée. Il ne peut rien faire sur le but qu’il encaisse.

Nsoki (5,5): Il sortait de prestations compliquées ces dernières semaines, et il s’est bien rattrapé ce soir. Il doit néanmoins fermer les espaces qui viennent parfois sur son côté. Il manque également d’agressivité sur le but de Metz.

Sarr (6): Lui aussi avait besoin de retrouver la confiance, et il s’est rassuré. Il est à l’origine du premier but superbe de Wylan Cyprien et a sans doute livré l’une de ses prestations les plus abouties de la saison.

Dante (6): Forcément, son retour de suspension fait du bien surtout après la lourde défaite acquise à Saint-Étienne dans la semaine. Et son expérience fut encore précieuse pour les Aiglons. Sa qualité dans les relances est impressionnante et il a toujours semblé serein dans cette partie. Il est en retard et ne peut empêcher Niane de réduire le score sur le seul but des visiteurs.

Burner (6): Il a passé une soirée tranquille, avec un seul ballon perdu et une prestation sérieuse et appliquée. Il a bien contenu Ambrose qui n’a presque pas existé ce soir.

Cyprien (7,5): Voir ci-dessus.

Lees-Melou (7): Il est certainement l’un des joueurs les plus réguliers de son équipe cette saison. Il l’a encore prouvé ce soir, avec une passe décisive magnifique pour Ganago avant une réalisation qui l’est tout autant. Il confirme qu’il est indispensable à Nice, également de par son volume de jeu et ses efforts constants.

Atal (non noté): Comme à son habitude très offensif, et d’autant plus avec ce repositionnement en tant que milieu de terrain, il n’a cependant pas réussi à combiner avec son compatriote algérien Ounas. Pas toujours en réussite dans ce qu’il a entrepris, il s’est blessé tout seul au genou au cours d’une action et a été évacué sur civière. Remplacé par Ignatius Ganago (29′, 7), qui a réalisé une entrée fracassante, marquée par un but en renard des surfaces puis par une passe décisive pour Lees-Melou qui a inscrit un très joli but. Il a certainement une carte à jouer, notamment suite à la performance mitigée de Claude-Maurice.

Claude-Maurice (5): Rencontre plutôt décevante pour l’ancien lorientais, car on sait qu’il est capable de faire mieux. Il a parfois voulu faire le geste de trop et n’a ainsi pas su se mettre dans les meilleurs conditions. Remplacé par Hicham Boudaoui (69′), qui a fait pas mal d’efforts même si au final on ne l’a pas assez vu.

Ounas (7): Disponible sur son côté droit, il a été très intéressant. Au départ, il n’a pas pu combiner comme il le voulait avec Youcef Atal mais s’est encore plus libéré après la sortie de ce dernier. Il est impliqué sur les deux premières réalisations de son équipe, avec une conservation de balle intelligente qui a amené l’ouverture du score de Cyprien, avant de provoquer le penalty en fin de premier acte. Dans le second, moins d’actions franches mais beaucoup de sérieux jusqu’à son remplacement par Khephren Thuram (77′), qui a participé à la belle victoire des siens.

Dolberg (6): Fin de série pour le Danois, après trois matchs consécutifs avec un but marqué. S’il ne s’est jamais mis en position de frappe, il a fourni énormément d’efforts défensifs et est de mieux en mieux physiquement et cela ne peut être que bénéfique pour l’OGC Nice.

 

 

Metz (4-3-3):

 

Delecroix (4,5): Il n’a pas eu d’arrêt notable à effectuer, et pourtant il en a pris quatre. Il n’est pas loin de sortir la tentative de Cyprien, puis ne peut rien sur la panenka de ce dernier. La frappe de Lees-Melou est imparable également. En revanche, il se troue un peu sur le but de Ganago, sur lequel il manque de communiquer avec Udol. Il est néanmoins auteur d’une bonne sortie devant Lees-Melou en toute fin de partie.

Udol (5): Il a fait son match. Il n’a pas hésité à montrer ses qualités techniques et dans la relance. Il se procure même une opportunité dans les derniers instants. Il est cependant coupable sur le troisième but de Nice puisqu’il laisse passer Ganago dans son dos en plus de ne pas parler à son gardien.

Boye (3,5): Il a été dépassé par la rapidité d’exécution des attaquants niçois. Il remet bien malgré lui le ballon qui était dans les pieds de Ounas qui permet à Cyprien d’ouvrir le score. Derrière, il n’a pas eu la possibilité de se racheter. Jusque dans les dernières minutes, il a été sollicité.

Sunzu (3,5): Il a vécu une soirée très compliquée ce soir. Toujours en retard face à la vitesse de Ounas ou Dolberg. En glissant, il provoque le penalty pour une faute sur Adam Ounas. En seconde période, cela ne s’est pas amélioré et il a laissé tout le loisir à Lees-Melou d’inscrire le dernier but de la partie.

Centonze (3,5): L’ancien joueur du RC Lens n’a pas du tout été en réussite ce soir. Beaucoup de déchet technique de sa part et trop peu de risques vers l’avant. Il a également vécu un match pénible face à Ignatius Ganago. Il a d’ailleurs écopé d’un carton jaune pour avoir retenu le maillot de l’international Camerounais à quelques minutes du terme.

Fofana (3): Comme l’ensemble du milieu de terrain (malgré la combativité de Maïga), il a pris l’eau à l’Allianz Riviera. Totalement impuissant, il aura été absent pendant la quasi-totalité des débats. Remplacé par Renaud Cohade (74′), qui a amené son expérience en dépit du score largement en faveur des Aiglons.

Delaine (3): D’habitude latéral gauche, le joueur polyvalent a vécu un calvaire ce soir. Totalement transparent en première période, il s’est montré après le repos et s’est d’ailleurs créé une énorme occasion mais il s’est trop précipité. Remplacé par Georges Mikautadze (83′), qui ne s’est pas montré timide malgré le peu de temps de jeu offert par son entraîneur. Il s’est distingué par une frappe, certes trop molle, qui a le mérite d’exister.

Maïga (5,5): Il s’est battu comme il a pu. Mais ce soir, il était sans doute trop seul pour espérer que Metz reparte avec un résultat positif. Il a été influent dans le jeu de Metz, surtout lorsque les Lorrains étaient dans un temps-fort.

Ambrose (4): Bonne entame de rencontre de sa part. Contrairement à ses coéquipiers en attaque, il ne s’est pas procuré de véritable occasion franche et n’a pas non plus énormément pesé sur cette partie, en dépit de ses qualités athlétiques.

Traoré (4,5): Il a parfaitement commencé, mettant la défense niçoise en difficulté dès les premières actions. Sa tentative est passée au-dessus. Au fur et à mesure, il est presque complètement sorti du match et a passé son temps à courir dans le vide, notamment en seconde période. Il a néanmoins offert une belle passe décisive à Niane.

Diallo (5): Le meilleur buteur du FC Metz a été le plus dangereux en première période. Il offre la première occasion du match à Adama Traoré avant d’obliger Benitez à une superbe horizontale. Sur un coup reçu, il s’est légèrement blessé et a été remplacé par Ibrahima Niane (50′), qui a réalisé une entrée fracassante avec plusieurs occasions franches. Il a fait passer des frissons dans la défense azuréenne et a été logiquement récompensé en réduisant le score à 3-1.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...