Ligue 1 - 15ème j. | Les notes de ASSE - PSG (1-3)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Green (8) : Grandiose malgré le résultat ! Effectivement, le portier anglais a maintenu en vie les Verts durant une bien grande partie du match grâce à ses nombreuses parades et notamment en fin de première période : un centre dévié afin d'éviter que Mbappé égalise, puis une parade au premier poteau sur une frappe de Neymar. Quelques instants plus tard, seul face à Mbappé, il s'interpose une nouvelle fois pour sauver son équipe. En seconde période, il réitère ses exploits et notamment contre l'attaquant français et le numéro 10 parisien.

ASSE : 4-2-3-1

Green : voir ci-dessus.

Sissoko (3) : Titulaire surprise aujourd'hui, il a pris l'eau durant l'intégralité de la première période face à Neymar. Souvent en retard sur son marquage, il a commis plusieurs fautes qui lui ont valu un carton jaune. Remplacé par Moukoudi (6). Son entrée en jeu a apporté plus d'expérience dans la défense de son équipe. L'ancien havrais sera d'ailleurs auteur de plusieurs bons retours.

Nadé (4) : Mis à mal face à la vitesse éclair de Mbappé, le jeune défenseur des Verts n'a tout de même rien lâché et a su empêcher plusieurs attaques adverses.

Kolodziejczak (4) : Auteur d'un bon début de rencontre dans son secteur, il se montre dangereux offensivement. En effet, à la suite d'un coup de pied arrêté, Khazri lui adresse un super ballon, néanmoins il manque un peu sa tentative de face à face contre Donnarumma mais voit tout de même son coéquipier, Bouanga, suivre son action et faire trembler les filets adverses. En fin de première période, à la suite d'une erreur d'arbitrage sur une faute non sifflée sur un stéphanois, les parisiens partent en contre et l'ancien des Tigres tacle Mbappé afin d'éviter que ce dernier prenne de la vitesse et file au but. C'est rouge direct et le coup-franc qui suit la faute permet au PSG d'égaliser.

Trauco (5) : Après vingt-cinq bonnes premières minutes, il a, à l'image de son équipe, reculé petit à petit et s'est mis à être en souffrance dans son couloir face à un virevoltant Di Maria.

Camara (5.5) : Le combatif capitaine des Verts n'a rien lâché aujourd'hui. Toujours en mouvement, il enchaîne les pressings défensifs et offensifs sur l'intégralité du match. Remplacé par Calodat.

Maçon (6) : Placé plus haut sur le terrain aujourd'hui, l'ancien de Dunkerque a réussi à faire des différences face à Hakimi. En fin de première période, il est victime d'une faute dans les trente-cinq derniers mètres adverses, mais l'arbitre ne sifflera pas et laissera le PSG jouer en contre et égaliser. Remplacé par Krasso.

Bouanga (7.5) : Dans un très grand jour, le Gabonais aura été un véritable poison pour la défense adverse. Toujours en mouvement dans son couloir, il a su faire énormément de différence contre Bernat grâce à sa qualité de dribble et à sa vitesse. A la 23ème, Il suit parfaitement bien la frappe de Kolodziejczak et pulvérise à bout portant Donnarumma pour le 1-0. Par la suite, il a aidé Sissoko défensivement en réalisant plusieurs retours décisifs dans les pieds de Neymar.

Boudebouz (7.5) : Un match XXL de la part de l'algérien. En effet, le milieu offensif des Verts a mis la misère aux Parisiens, que ce soit Di Maria, Messi ou Gueye. Durant les quarante-cinq premières minutes, on avait l'impression qu'il jouait à la PlayStation, à l'aise balle aux pieds, il n'a pas perdu de ballon et a enchaîné les transmissions propres. En seconde période, il a apporté de la stabilité dans le jeu de son équipe alors que les adversaires poussaient pour égaliser. Malheureusement, il sort sur blessure et laisse sa place à Gourna.

Aouchiche (4) : Il s'est montré disponible dans le jeu offensif des verts mais à souvent hésité dans ses choix. Remplacé par Youssouf (4). Une rentrée timide avec peu de ballons touchés et une influence dans le jeu assez minime.

Khazri (6) : Jamais rassasié, le tunisien n'a pas cessé de mettre de la pression à la défense adverse. D'une passe de l'extérieur du pied, il sert Kolodziejczak à l'opposé, ce dernier perd son face à face contre Donnarumma avant que Bouanga ouvre le score.

PSG : 4-2-3-1

Donnarumma (5) : Sur l'ouverture du score stéphanoise, il avait sans doute mieux à faire sur la tentative de Kolodziejczak où il relâche le ballon dans l'axe, Bouanga en profitera pour tromper la vigilance du portier italien. En deuxième période, il n'a pas à s'employer si ce n'est sur une frappe du buteur du jour côté Vert.

Hakimi (5.5) : Solide défensivement grâce à sa vitesse, il n'a pas hésité à monter afin d'apporter du surnombre offensivement. Néanmoins, sa qualité de centre n'était pas au rendez-vous.

Marquinhos (7) : Toujours aussi bon défensivement, le capitaine brésilien a permis à son équipe de revenir dans le match d'une magnifique tête au ras du poteau gauche de Green avant d'inscrire un doublé en fin de rencontre.

Ramos (6) : Il était attendu, il a répondu présent. Il a relancé proprement tous ses ballons et a su se rendre disponible pour aider ses coéquipiers. Néanmoins, sur l'ouverture du score stéphanoise, il se fait lober par la transversale de Khazri en direction de Kolodziejczak.

Bernat (3) : Impuissant défensivement face à Bouanga, l'espagnol n'a jamais su stopper son vis à vis cet après-midi.

Pereira (6) : Présent dans le rond central, le portugais a touché de nombreux ballons et a su servir ses coéquipiers dans les meilleures dispositions.

Gueye (4) : Auteur de très nombreuses fautes aujourd'hui (4 au total), il n'a jamais écopé d'un avertissement. De plus, il aura vécu un sacré calvaire contre un très grand Boudebouz. Remplacé par Paredes.

Di Maria (7.5) : Heureusement pour le PSG que l'argentin était présent sur la pelouse. Effectivement, il aura été le joueur qui a touché le plus de ballons durant la rencontre (114). En plus de cela, il a permis à son équipe de prendre l'avantage au cours de la seconde période sur une belle frappe pied gauche lors d'un face à face contre Green.

Messi (7) : Un Messi maladroit mais un Messi trois fois passeur ! En effet, après avoir réalisé une première mi-temps fantomatique, il délivre sa première passe décisive du jour sur un coup-franc pour le but de Marquinhos. En deuxième période, avec l'avantage numérique, la Pulga se montre plus présent mais échange les mauvais choix. Finalement, il offre deux autres caviars à Di Maria et une nouvelle fois à Marquinhos.

Neymar (5) : Il s'est montré intéressant dans plusieurs phases offensives des parisiens mais à trop souvent voulu faire des actions en solitaire. En fin de match, il se blesse seul à la cheville et sort sur blessure. Remplacé par Ebimbe.

Mbappé (6.5) : Quand ça veut pas, ça veut pas ! Omniprésent offensivement, il a su faire des différences de part sa vitesse. C'est notamment à cause de cela que Kolodziejczak écopera d'un rouge. De plus, il a eu un très grand nombre de situations pour permettre au PSG d'égaliser et même de prendre l'avantage, mais à chaque fois, il a perdu ses duels face à Etienne Green.

Article réservé aux utilsateurs enregistrés