Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 14ème j. | Les notes de Toulouse – Monaco...

Ligue 1 – 14ème j. | Les notes de Toulouse – Monaco (1-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Bakayoko (6,5) : Précieux à la récupération, il a effectué un énorme travail durant cette partie. Si Gradel a souffert dans l’entre-jeu malgré ses libertés pour dézoner c’est en grande partie à cause de Bakayoko qui. parfaitement marqué le capitaine du TFC. S’il n’est pas venu apporter son soutien dans les phases offensives c’est aussi car sa débauche d’énergie à la récupération a été grande. C’est souvent lui qui a trouvé les bonnes relances après avoir offert des solutions à ses défenseurs. 

 

Toulouse FC

Reynet (5) : Que c’est frustrant pour un si bon gardien – et il ne cesse de le prouver – d’encaisser des buts de cette façon. C’est un penalty qui l’a empêché de garder sa cage inviolée. Il a eu le mérite de rester concentrer dans la suite du match malgré la faiblesse de sa défense.

Boisgard (6) : Oubliez les choix inexplicables de Kombouaré qui a décidé de mettre un meneur de jeu dans une défense à 5. Le pauvre Boisgard a connu bien des difficultés à l’idée de défendre malgré toute sa volonté. Il a même failli offrir un but juste avant la pause. Mais c’est dans l’autre moitié qu’il a brillé, par ses débordements et sa capacité de création qui a fait tellement de bien à son équipe. Remplacé par Jean (85′).

Isimat-Mirin (6) : Encore une fois solide, il s’impose comme le taulier tant attendu de cette défense axiale. Malheureusement il va encore falloir attendre du côté du Stadium avant d’avoir un second joueur aussi performant. Sobre et efficace dans ses interventions, il n’a pas manqué d’être efficace face aux attaquants adverses. 

Rogel (3,5) : Sa capacité technique fait peur à voir. Alors oui il n’a pas commis d’erreur impardonnable mais sa prestation n’offre pas la moindre garantie tant chacune de ses interventions est dangereuse pour son équipe.

Goncalves (3,5) : S’il semble faire tomber Augustin après visionnant des ralentis la faute n’est plus si évidente. Mais finalement ce geste bête et non maîtrisé aura pour conséquence un pénalty logique. Il défend en reculant vers son but et affiche toujours les mêmes lacunes à chacune de ses titularisations. 

Sylla (4) : Coupé dans ses débordements tout comme Gradel, les deux hommes ont été parfaitement pris. Suppléé par Gradel en première période pour couper les courses dans son couloir, il a connu plus de problèmes au retour des vestiaires lorsqu’il a fallu défendre seul. 

Sangaré (5,5) : Bien plus sobre dans ses relances, il n’a pas cherché à trop en faire. On lui a assez souvent reproché l’inverse pour souligner lorsqu’il est efficace. Pas encore au meilleur de sa forme à la récupération, il a montre de bonnes choses dans la première relance et  à la conservation. 

Vainqueur (2,5) : Méconnaissable, il est transparent dans le jeu. Pas meilleur à la récupération et dépassé, il a souvent laissé ses défenseurs sans aide de son rôle de premier rempart. Imprécis dans ses relances, difficile de comprendre comment il a pu jouer aussi longtemps.

Dossevi (6) : Intéressant sur son côté, il a bien combiné avec Boisgard et a posé des soucis aux défenseurs sur son aile notamment Maripan et Ballo-Touré en grande difficultés. C’est tout de même regrettable que Boisgard n’ait pas eu plus de liberté avant le repositionnement de Dossevi à la sortie de Gradel. Remplacé par Saïd (87′). 

Gradel (5) : Le capitaine du TFC n’a pas compté ses efforts défensifs ce soir et souvent à raison. Mais ce n’est pas lui qui a été le plus performant sur le plan offensif malgré son penalty provoqué. Il a peiné à faire des différences et a fait les frais du changement tactique de son entraîneur, remplacé par Leya Iseka (67’).

Sanogo (6,5) : Buteur sur pénalty, l’attaquant du TFC a beaucoup pesé sur la défense adverse. Il a pris tous les ballons dos au but et a joué de son physique pour être un point d’appui mais ses coéquipiers n’ont pas toujours été au soutien. Très mobile sur le front de l’attaque, il lui a manqué un peu de vitesse pour se montrer plus dangereux dans la profondeur. 

 

AS Monaco

Lecomte (5,5) : Impeccable tout au long de la partie notamment dans ses sorties, il a concédé un but sur pénalty. Trop bien frappé alors qu’il avait choisi le bon côté. Pas inquiété sur sa ligne. 

Jemerson & Maripan (3,5) : Très peu serein dans ses interventions, il n’a pas vraiment marqué de point dans cette défense à trois. Encore plus faible qu’un Jemerson déjà mis en difficulté par Sanogo, heureusement que Marina n’a pas eu à se battre avec l’attaquant toulousain dans les airs. Boisgard lui a posé pas mal de soucis. Maripan est remplacé Gelson Martins (67′). 

Glik (5) : C’est un Glik en demi-teinte que l’on a vu sur la pelouse du Stadium mais l’on retiendra son efficacité. Jemerson s’est souvent retrouvé au duel avec Sanogo et a manqué d’aide car il n’est pas parvenu à faire le travail seul. Glik a assuré ses interventions mais n’est pas venu aider Maripan et Jemerson souvent en difficultés. 

Aguilar (6) : Son apport offensif a été aussi rare que précieux. Il faut dire que son rôle s’est cantonné une grande partie du match à ne pas laisser le moindre espace à Gradel sur son aile. Une mission parfaitement remplie puisque le capitaine du TFC n’a ps fini le match. Il a ensuite eu l’occasion de s’exprimer par ses montées. 

Bakayoko (6,5) : Voir ci-dessus. 

Silva (6,5) : Avec Bakayoko, c’est lui qui a pesé le plus dans le coeur du jeu. Moins dans un rôle de récupérateur et de travailleur de l’ombre mais plus dans un rôle de relayeur et de créateur. Là où Bakayoko a effectué la première relance, il est venu lui donner des solutions entre les lignes et a parfaitement distribué le jeu contrairement à Golovine. 

Golovine (5) : Alors qu’il a eu plusieurs possibilité de surnombre en contre, il n’a pas toujours fait les bons choix. Le meneur de jeu russe a eu des espaces dans le coeur du jeu et s’il a su s’y engouffrer, c’est dans le dernier geste qu’il a pêché. Remplacé par Fabregas (67′). 

Ballo-Touré (3,5) : Incapable de saisir Dossevi et Boisgard, il n’a pas eu ce rôle important auquel il était destiné dans cette défense à 5. S’il est venu apporter ses centres dans la surface à plusieurs reprises, ses partenaires auraient sûrement aimé qu’il soit plus concentré sur les tâches défensives. 

Ben Yedder (5,5) : Pour son retour à Toulouse, on ne peut pas dire que l’attaquant monégasque a brillé. Orphelin de Slimani sur le front de l’attaque, l’entente avec Augustin est loin d’être la même qu’avec son compère habituel. Grâce à un pénalty obtenu par Augustin, il a inscrit son 10ème but de la saison.

Augustin (6) : Difficile de remplacer Slimani et de faire mieux. Mais nul doute qu’il a tout tenté sur le front de l’attaque. Son jeu dans la profondeur a posé pas mal de soucis aux toulousains, et c’est lui qui a obtenu le pénalty dès le début de la partie. Remplacé par Baldé (73′). 

 

Benoît Castéla

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Loading...