Ligue 1 - 14ème j. | Les notes de Stade Rennais - Montpellier HSC (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Majer (7.5) : Vous aimez le football ? Vous aimez donc Lovro Majer. On parle d'un Croate aux cheveux blonds, longs, souvent ornés d'un serre-tête, doté d'une qualité de pied au-dessus de la moyenne et d'une vision du jeu dont les éloges fusent depuis quelques semaines Ses initiales ? LM. Mais heureusement pour nous, Français, celui-ci n'est pas le petit Croate du Real Madrid mais bien celui du Stade Rennais, il joue dans notre championnat, qu'il illumine depuis ses premiers matchs après sa blessure. Ce soir il s'offre un but, son premier en France avec Rennes, but lors duquel il conclut une action de classe menée par tous ses petits camarades. En somme, une action magistrale conclue par un joueur magistral. Il ne tardera pas à se faire son propre nom mais est, en attendant, remplacé par Guirassy à la 83ème.

Rennes (4-3-3)

Gomis (6.5) : Non, il n'a pas été tranquille pendant tout le match, et c'est aussi pour cela qu'il est crédité d'une bonne note. Plusieurs ballons captés ont tout de même leur importance dans ce match, d'abord parce qu'ils rassurent sa défense qui peut se concentrer sur la possession, et ensuite car cela lui permet de s'échauffer pour un superbe arrêt à la 78ème minute de jeu, une claquette main opposée, juste après une belle anticipation de la tête en dehors de sa surface.

Truffert (6.5) : Un match en deux temps : d'abord assez peu inspiré, il se réveille brusquement au retour des vestiaires et fait vivre un calvaire à Ristic qui n'avait visiblement pas prévu ce scénario. Remplacé par Meling à la 88ème.

Aguerd (6) : Solide mais peu sollicité, moins à la réception des corners ce soir par rapport à d'habitude.

Badé (6) : La recrue estivale avait peiné à prendre ses marques jusqu'à présent mais ces mauvais rêves semblent derrière lui. A l'heure où l'éventualité de recruter un central cet hiver se fait de plus en plus oublier, on prend plaisir à le voir assurer ses passes et montrer sa confiance retrouvée comme ce soir.

Traoré (7) : Il a constamment apporté le surnombre sur l'aile droite, bien aidé par l'omniprésence de Benjamin Bourigeaud à ses côtés. Autre point positif, ses retours défensifs, très efficaces ce soir. Remplacé après quelques douleurs par Assignon à la 83ème.

Martin (6) : A toujours su trouver le décalage intéressant ou la passe utile dans l'entrejeu, bien aidé par l'absence de pressing des joueurs de la Paillade. Remplacé par Ugochukwu à la 90+1ème.

Tait (7) : Il casse les reins de Sambia sur le premier but Rennais et fait exactement la même chose sur Ristic dans le deuxième acte. Deux actions qui illustrent son match : juste techniquement, il a fait ce qu'il sait faire, sans en rajouter, sans forcer son jeu, et ça a payé.

Majer : Voir ci-dessus.

Terrier (6.5) : L'ancien Lyonnais s'est montré convaincant sans être le Rennais a avoir le plus attiré les projecteurs. Remplacé par Doku à la 90+1ème, qui a presque eu plus de lumière sur lui pour son retour espéré après une longue blessure.

Laborde (6) : Il ne s'y serait pas pris autrement si il s'était mis en tête de ne pas marquer contre son ancien club. Certes, de nombreux ratés pour un joueur de son calibre, mais une prise d'initiative tout à fait exceptionnelle (comme toujours), à l'image du but du jour qu'il n'est pas loin de marquer, sa tentative de bicyclette est repoussée par le montant gauche d'un Jonas Omlin tout content.

Bourigeaud (7) : Objectivement ? Un match plus que complet, l'ancien Lensois a été omniprésent sur son aile, aussi bien pour garder le cuir lors des phases avec ballon, mais aussi précieux dans le replacement défensif. On notera qu'il fait l'effort du repli défensif dans les dernières secondes, puis se re-projette devant. Il multiplie les allers-retours et a aussi su arroser la surface de centres précis avec un toucher de balle qu'on lui connait. Subjectivement ? L'un des joueurs les plus sous-côtés de Ligue 1, un milieu à 3 poumons et polyvalent au milieu.

 

Montpellier HSC (4-2-3-1)

Omlin (4.5) : Son équipe a évité le naufrage et ce n'est pas vraiment grâce à lui. Quelques bons arrêts à mettre à son actif, mais le ratio n'est pas à son avantage face à la plus conséquente médiocrité de son match. Ainsi, il fait le mauvais choix de jouer court, dans sa propre surface, et met une offrande dans les pieds d'un Flavien Tait qui se précipite et voit son ballon repoussé par le poteau. Un jeu au pied dangereux qui rappellera aux supporters Rennais l'un des buts encaissés à Angers. A la 61ème, il doit mieux faire que de repousser un ballon dangereux sur Laborde, qui ne s'y attendait pas et tire au-dessus.

Ristic (4) : Sous l'eau en deuxième période face à la marée montante, puisqu'Adrien Truffert a décidé de jouer avec les nerfs du Montpelliérain en prenant l'espace dans son dos. Remplacé par le Brésilien Thuler à la 83ème.

Sakho (5.5) : L'un des seuls à surnager ce soir, il a su remobiliser les siens tant par son leadership que par sa vision du jeu. On se demandera pourquoi Savanier a commencé le match capitaine.

Esteve (4.5) : Une première période en dedans et un début de second acte plus solide mais malheureusement remplacé sur blessure par Cozza (74ème).

Sambia (3.5) : Un match "symétrique" à celui de son homologue Ristic à gauche. Le malus pour Sambia, c'est le deuxième but Rennais où il est coupable de la perte de balle, et d'une tentative de pressing vaine et esseulée, qui laisse un trou béant dans son dos. Aspiré par les Rennais, son retour défensif se limitera à un tacle sur lequel il est tourné au ridicule par la feinte de Tait, et finit son tacle dans la publicité au sol. Ne fait même pas l'effort de se replacer.

Savanier (non noté) : Et heureusement pour lui. Très peu de bons ballons douchés, assez inutile en défense et n'a pas fait parler son intelligence de jeu ce soir. Un premier carton jaune récolté dès les premiers instants du match pour antijeu, puis quelques minutes avant la mi-temps pour un gros tacle sur Jonas Martin, qui a du avoir la cheville solide pour ne pas sortir sur blessure. Bilan, un rouge et un retour à la douche prématuré, la douche froide.

Chotard (4) : Complètement mangé au milieu, à l'image du demi-match de Savanier. Aucun effort au pressing, à la remontée de balle, peu de récupérations, d'interceptions... Un match trop faible dans un secteur très exploité par la formation Bretonne. Remplacé par Delaye à la 89ème.

Mavididi (5.5) : De même que pour Sakho, c'est le seul à avoir le jeu juste en contre, plus précis et plus juste que Gioacchini dans l'exercice. C'est aussi l'un des seuls à avoir été trouvé dans la surface, et aurait même pu offrir aux siens le but de l'espoir sans un très grand Gomis (64ème).

Mollet (4.5) : Un carton jaune récolté très tôt dans le match l'a privé de défendre pour ne pas finir à 9 contre 11. De fait, pas de pressing mais pas non plus de tentatives de contre-attaque.

Gioacchini (4) : L'un des seuls à essayer de tirer le bloc de l'autre côté du terrain. Et encore, car pas suivi, la conséquence est évidente car la perte de balle, elle, est imminente. Remplacé à la mi-temps par Wahi (4), quelques belles actions mais pas assez pour au moins rêver de revenir dans la match.

Germain (3.5) : Soyons honnêtes, il n'a pas pu peser sur ce match, pour la simple et bonne raison qu'il n'a pas vu beaucoup de ballons. Absolument aucune opportunité pour lui, les seules sur les contres qui n'arrivaient pas jusqu'à lui. L'ancien Marseillais n'a pas beaucoup aidé défensivement, sauf sur quelques corners. Remplacé à la mi-temps par Makouana (4), une seconde période moins difficile que la première pour les Héraultais mais l'attaque a encore trop peu produit.